Avranches

De Wikimanche

Avranches est une commune du département de la Manche. Chef-lieu d'arrondissement, elle porte donc le titre de sous-préfecture.

Belvédère sur la baie du Mont-Saint-Michel, Avranches est un pôle économique et administratif à mi-distance des deux grandes capitales régionales que sont Caen et Rennes. Tournée vers la mer et ancrée dans la ruralité, Avranches vieille de 2000 ans est historiquement liée au Mont-Saint-Michel.

Avranches.png Blason de la commune d'Avranches Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 41' 12.82" N, 1° 21' 41.89" W (OSM)
Arrondissement Avranches (chef-lieu)
Chargement de la carte...
Canton Avranches (bureau centralisateur)
Ancien canton Avranches (chef-lieu)
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie (siège)
Gentilé Avranchinais(es) ou Avranchin(e)s
Population 7 766 hab. (2015)
Superficie 4,5 km²
Densité 1 726 hab./km2
Altitude 7 m (mini) - 108 m (maxi)
Code postal 50300
N° INSEE 50025
Maire David Nicolas

Le château d'Avranches.
Le château d'Avranches.


Étymologie

Voir l'article détaillé Avranches (étymologie).

Blason populaire

Costume des environs d'Avranches (début du 19e siècle).

Avranches le pimpant est un surnom couramment donné à la commune [1]. De fait, il a constitué la première partie d'un quatuor de surnoms relatifs à quatre agglomérations de la Manche, qui n'étaient pas tous aussi élogieux :

Avranches le pimpant,
Granville le puant,
Coutances le friand,
Saint-Lô le marchand [2].

Géographie

La commune de 450 hectares a une altitude de 7 à 107 m au rond-point Patton.

Elle est arrosée par la Sée, et les ruisseaux de la Guérinette et de Pivette.

Histoire

À l'origine, Avranches est une ville romaine appelée Legedia. Elle est sans doute christianisée par l'apport de reliques dès la fin du 4e siècle, et devient normande en 933. Place forte jusqu'en 1744, elle subit les assauts des Saxons, des Bretons, des Anglais et des Huguenots. Ville épiscopale jusqu'à la Révolution, son histoire est étroitement liée à celle du Mont-Saint-Michel. Avranches s'agrandit et se modernise au 19e siècle en gardant un rôle administratif et judiciaire.

Le centre ville et le quartier de la gare sont détruits le 7 juin 1944 par de violents bombardements aériens. La ville met presque 20 ans à se reconstruire.

Voir l'article détaillé Histoire d'Avranches

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [3], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

  • 1713 : 800 feux [4].
  • 1735 : 900 feux (Notre-Dame-des-Champs 800, Saint-Gervais 50, Saint-Saturnin 50) [5].

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[6]. En 2015, la commune comptait 7 766 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [7] et INSEE [8])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
5 880 5 413 6 144 6 431 7 269 7 690 8 256 7 965 8 932 8 702
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
8 592 8 642 8 137 8 157 8 057 8 000 7 785 7 845 7 384 7 360
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
7 174 6 597 6 803 6 881 7 130 7 554 8 004 8 854 9 775 10 136
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
9 468 8 638 8 500 8 239 8 226 8 179 8 090 8 020 7 950 7 915
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
7 890 7 813 7 766
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Pour l'histoire des maires jusque sous l'Empire, voir Liste des maires d'Avranches.

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1815-1830 Jean Auguste de Belle Étoile du Motet
1830-1841 Anatole Olivier propriétaire
1841-1852 Jules-François Bouvattier officier sous-préfet, député
1852-1855 Victor Gauquelin avocat
1855-1861 Jean Jacques Lahougue
1861-1878 Victor Sanson juge
1878-1881 Hippolyte Barbe
1881-1882 Gustave Frémin
1882-1887 Auguste Gautier propriétaire
1887-1895 Auguste Lenoir
1895-1896 Jean Desdouitils
1896-1902 Henri d'Aisy
1902-1902 Léon Oberlin
1902-1923 Maurice Chevrel inspecteur général de l'université
1923-1941 Alphonse Briand entrepreneur en transports
1941-1944 Jean Simonin Nommé par le gouvernement de Vichy
1944-1945 Edmond Laquère
1945-1953 Victor Bindel militaire
1953-1983 Léon Jozeau-Marigné RI avoué sénateur,
président du CG 50
1983-1989 Fernand Le Prieur avocat
1989-2001 René André RPR avocat député
2001-2014 Guénhaël Huet UMP docteur en droit public député
2014-actuel David Nicolas sans étiq. historien
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 8 h 30 - 12 h 15 13 h 30 - 17 h 30
L'hôtel de ville d'Avranches.

L'hôtel de ville d'Avranches.

Adresse : Place de la Littré
50300 Avranches

Tél. 02 33 89 29 40
Fax : 02 33 58 17 90

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-public
(10 avril 2016)

Mardi 8 h 30 - 12 h 15 13 h 30 - 17 h 30
Mercredi 8 h 30 - 12 h 15 13 h 30 - 17 h 30
Jeudi 8 h 30 - 12 h 15 13 h 30 - 17 h 30
Vendredi 8 h 30 - 12 h 13 h 30 - 17 h
Samedi 9 h - 12 h -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace des églises paroissiales : Saint-André (cathédrale disparue) [10], Notre-Dame(-des-Champs), Saint-Saturnin, Saint-Gervais.
  • Patron (présentation) : respectivement inconnu, le chantre d'Avranches, les chanoines de Braffais et de Saint-Gervais.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Rue de la Constitution (1884).

Avranches possède 10 monuments et 42 objets classés ou inscrits au titre des monuments historiques.

Musées

Patrimoine religieux

Patrimoine civil et commémoratif

Rue du Pont-Gilbert.

Espaces verts

Personnalités liées à la commune

Naissances

par ordre alphabétique : consulter la liste
par ordre chronologique des naissances :

Décès

par ordre alphabétique : consulter la liste
par ordre chronologique des naissances:

Autres

Politique

Économie

  • Salon de l'habitat : chaque année depuis 1984.
  • Salon du bien-être.
entreprises actuelles
anciennes entreprises

Médias

Anciens titres de presse

Journaux disparus, localisés à Avranches[13] :

  • Le Journal des mœurs républicaines (1794)
  • Feuille d'affiches, annonces et avis divers d'Avranches et de Mortain (1821-1831)
  • Feuille d'affiches de l'arrondissement d'Avranches (1831-1834)
  • Journal d'Avranches (1837-1868)
  • L'Avranchin (1856-1944)
  • Le Nouvelliste (1875-1944)
  • La Gazette avranchinaise (1877)
  • Le Courrier d'Avranches (1877-1878)
  • L'Opinion de la Manche (1886-1943)
  • L'Art libre[14] (1890)
  • L'Avranchinais (1891-1906)
  • La Démocratie libérale (1893)
  • Journal des agriculteurs de la Manche (1898-1900)
  • Le Réveil avranchinais (1906-1914)
  • Le Bulletin de la Manche (1908-1930)
  • Le Réveil – Nouvelles de la guerre (1914-1915)
  • Le Progrès (1915)
  • Le Territorial d'Avranches (1915)

Transports

Liaisons ferroviaires

Liaisons routières

Autoroute des Estuaires A84
Route nationale N175
Lignes Manéo
  • Ligne 4 : Avranches-Granville (par la côte)
Compagnie Flixbus depuis le 24 mars 2016[15]
  • Lille - Rouen - Rennes- Nantes. Arrêt à la gare d'Avranches.
  • Paris - Dinard. Arrêt à la gare d'Avranches.

Culture

Éducation

Jumelages

Sports

Lieux
Événements
Clubs

Hommage

Bibliographie

Voir l'article détaillé Bibliographie d'Avranches.

Notes et références

  1. Fernand Lechanteur, La Presse de la Manche, 30 mars 1955, repris dans La Normandie traditionnelle, tome 2, éd. Ocep, 1985, p. 81.
  2. Alfred Canel, Blason populaire de la Normandie comprenant les proverbes, sobriquets et dictons relatifs à cette ancienne province et à ses habitants, Rouen-Caen, 1859, t. I, p. 139.
  3. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  4. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  5. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 61.
  6. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  7. Population avant le recensement de 1962.
  8. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Surnommée « la Belle Andrine », cette cathédrale s'écroula le 10 avril 1794 à la suite de travaux hasardeux, et entièrement abattue en 1802.
  11. Monument commémoratif Avranches
  12. Monument commémoratif Avranches.
  13. Jean Quellien et Christophe Mauboussin, Journaux de 1786 à 1944 , l'aventure de la presse écrite en Basse-Normandie, Cahiers du Temps, 1998. ISBN 2911855132
  14. voir Maurice Dumont
  15. « Flixbus, nouvelle ligne de bus entre Caen et Paris », Ouest-France.fr, 5 avril 2016

Articles connexes