Édouard Le Héricher

De Wikimanche

Édouard Le Héricher.
Lettre manuscrite, 1863.

Édouard Victor Le Héricher, né à Valognes le 24 avril 1812 [1] et mort à Avranches le 10 novembre 1890 [2], est un écrivain de la Manche.

Biographie

Licencié ès lettres, Édouard Le Héricher est professeur à Alençon et à Argentan, dans l'Orne, puis régent de rhétorique au collège d'Avranches.

Ses premiers ouvrages ont pour unique sujet la Normandie. Avec l'arrivée en 1826 d'un grand nombre de Britanniques à Avranches, Édouard Le Héricher s'emploie à enrichir les séances de la Société archéologique d'Avranches et de Mortain de la participation de quelques uns de ces personnages hauts en couleur.[3]

Veuf d'un premier mariage, il épouse en 1851 Catherine Digby, née à Avranches, la dernière fille d'un amiral irlandais, de la communauté britannique installée à Avranches.[3]

Il est président de la Société archéologique d'Avranches et de Mortain, de 1880 à sa mort.

Il est ami avec Victor Hugo [4].

Les analyses linguistiques d'Édouard Le Héricher sont aujourd'hui rejetées par tous les spécialistes. Fernand Lechanteur lui reproche, non de « n'avoir pratiqué des méthodes scientifiques qui n'étaient pas mises au point lorsqu'il écrivait », mais de n'avoir tiré de tout son travail qu'un « coupable salmigondis » [5].

Le 9 juin 2012, la Société d'archéologie d'Avranches, Mortain et Granville marque le bicentenaire de la naissance d'Édouard Le Héricher en lui consacrant une journée d'étude au centre culturel d'Avranches.

Œuvres

  • Mont-Saint-Michel monumental et historique, 1846
  • Histoire et description du Mont-Saint-Michel, éd. Le Gost-Clérisse, Caen, 1853
  • Itinéraire descriptif et historique du voyageur dans le Mont-Saint-Michel, lib. Auguste Anfray, éditeur, Avranches, 1857
  • Essai sur la flore populaire de Normandie et d'Angleterre, 1858
  • Avranchin monumental et historique, éd. E. Tostain (et H. Tribouillard), Avranches, vol I, 1845 (lire en ligne), vol. II, 1846 (lire en ligne), vol. III, 1863.
  • Histoire et glossaire du normand, de l'anglais et de la langue française (3 volumes), Avranches / Paris, 1862
  • L'Heptaméron ou les fêtes d'Avranches en 1854, éd. H. Tribouillard, Avranches, [1854], 95 p. (lire en ligne))
  • Jersey monumental et historique, édité à Saint-Hélier en 1862
  • Les Mielles et les dunes de la Manche, éd. H. Tribouillard, Avranches, 1864
  • Glossaire étymologique anglo-normand (ou l'anglais ramené à la langue française), éd. J. Durand, Avranches, 1884
  • La Flore du littoral
  • Étymologies familiales des noms de lieu de la Manche
Articles
  • « Notes philologiques sur le Roman de Rou et le Roman du Mont-Saint-Michel », Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, tome XXIV, 3e série, 4e vol., 1861
  • Philologie topographique de la Normandie, A. Hardel, Caen, 1863, 51 p. [extrait du tome XXV des Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie]. — À ne surtout pas utiliser !

Hommages

  • La bibliothèque municipale d'Avranches qui portait son nom, l'a récemment abandonné en devenant intercommunale.
  • Une rue d'Avranches porte son nom.

Notes et références

  1. AD50, NMD Valognes, 1812 (5 Mi 985), page 33/397 Acte de naissance (lire en ligne).
  2. AD50, NMD Avranches, 1890 (5 Mi 28), page 98/119 Acte de décès n° 176 (lire en ligne).
  3. 3,0 et 3,1 Nicole Colette, « Édouard Le Héricher, un Normand anglophile », Revue de l'Avranchin et du Pays de Granville, tome 87, année 2010, fasc.425, pages 431 à 442.
  4. Alphonse Osmond, En flânant dans les rues d'une petite ville, impr. Oberthur, Rennes, 1948.
  5. Fernand Lechanteur, La Normandie traditionnelle, tome 1, éd. Ocep, 1982.