Alfred de Tesson

De Wikimanche

(Redirigé depuis Alfred-Jean de Tesson)
Alfred de Tesson.

Alfred Jean de Tesson de La Mancellière, né à Avranches le 17 septembre 1840 et mort dans la même commune le 25 mai 1912, est un officier de marine, généalogiste et héraldiste, de la Manche.

Biographie

Tombeau d'Alfred de Tesson

Fils de Louis de Tesson de La Mancellière et de Marie de Cussy, il appartient du côté paternel à une ancienne famille de Normandie dont il a écrit une bonne généalogie. La généalogie des de Tesson commence à Thomas Tesson, sieur de la Guérinière, seigneur de Celland, au milieu de XVe siècle.

Les armes de cette famille Tesson reprend celles de l'ancienne famille normande des Tesson, anciens barons normands. Elles sont : « Fascé de six pièces d'argent et de sinople ; les fasces d'argent chargées de douze mouchetures d'hermines, posées 5, 4 et 3 ; les fasces de sinople chargées chacune d'une chaîne d'or. » Leur devise : « Fidelitas, Honos, Virtus ». Cette reprise d'armes est d'origine incertaine. Soit la famille de Tesson de La Mancellière descendait réellement d'une branche subsistante du grand lignage des Tesson ; soit ces armes ont été reprises pour le laisser croire.

Alfred-Jean de Tesson fait ses études secondaires aux collèges d'Avranches et de Cherbourg. Ayant des goûts pour la Marine, il entre à l'École navale en 1856, d'où il sort en 1858 pour être attaché au port de Brest.

Résumé succinct de ses états de service :

  • Campagnes de guerre : Italie (1859), Syrie (1860-1861), Mexique de 1863 à 1867 , France (1870-1871).
  • Campagnes lointaines : stations des Antilles, du Golfe du Mexique et de l'Amérique du Nord, stations des Mers du Sud, des Mers de Chine.

Alfred-Jean de Tesson termine sa carrière maritime comme secrétaire et aide de camp du major général de la flotte à Brest. Il est mis à la retraite sur sa demande en 1882, au grade de capitaine de frégate.

Retiré à Avranches et à La Mancellière, où il était propriétaire du château, il s'occupe de recherches généalogiques et héraldiques. Il écrit sur ces questions d'intéressantes études et, à l'occasion, des articles humoristiques.

Le 4 décembre 1890, il est élu président de la Société d'archéologie, littérature, sciences et arts des arrondissements d'Avranches et de Mortain, membre du conseil héraldique de France.

Il collectionne les objets d'art du Japon, de Chine et du Tonkin, les vieux bahuts bas-bretons, des faïences de Quimper, des tableaux (Van-Keulen, Pietro Berrettini Da Cortona dit Pietre de Cortone, Wintrack, Castiglione dit Il Benedetto, Jacques Nourry, Marilhat, Jules Noël).

Il est inhumé dans le cimetière d'Avranches.

Œuvres

Tesson a publié dans la Revue de l'Avranchin et les mémoires de cette société les articles suivants :

  • Note sur le château de la Roche-Tesson
  • Les Mocos, Levantins, Ponantais et le tour du monde en un clin d'œil, suivant la méthode de Jules Verne.
  • Phénomènes maritimes : La mer de feu, La mer de lait, Une journée de trombes, Les poissons-calfats de Guaymas, Les nuées et Les pluies d'oiseaux, Les bancs de poissons, Les compagnons de voyage, etc.
  • etc.

Distinctions

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1867. Il est aussi chevalier dans l'ordre de Guadalupe.

Il est aussi lauréat d'une médaille d'or dans la section héraldique à l'exposition franco-russe des Beaux-Arts et de l'Armorial à Paris en 1895.

Source

  • Henry Carmoy, Dictionnaire biographique international des écrivains

Liens internes