Usine à gaz d'Avranches

De Wikimanche

L'usine à gaz d'Avranches est une ancienne unité de production de la Manche, située à Avranches.

Elle fonctionne, rue des Nu-pieds, à partir du 2 février 1847.[1]

Elle produit des gaz destinés à l'éclairage.

Elle est désaffectée dans les années 1960, mais le site n’est pas encore dépollué. Des analyses réalisées en 2012 ont mis en évidence la présence d’hydrocarbures, de cyanure et de métaux à teneur anormale sans qu'une étude complémentaire soit effectuée. [2]

Au lendemain des élections municipales de 2014, David Nicolas, nouveau maire d'Avranches reçoit des riverains du site inquiets des risques de pollution aux métaux. [2] Des analyses sont réalisées par le bureau Burgeaud sur cinq puits, deux sources, les sols des jardins voisins et les murs des bâtiments de l'usine . [3]

Le site est incontestablement pollué sur une zone de 1600 m² (« Les analyses ont permis de retrouver des cyanures, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des benzènes, toluène, éthylbenzène et xylènes (BTEX), des polluants typiques de ce type d’installation et des métaux lourds (cuivre, mercure et plomb) ». Il n'est pas dangereux si on ne touche pas aux résurgences apparentes de cyanures sur les murs . Il est recommandé de ne pas boire l'eau provenant des puits et des sources impactées par la pollution. [4]

Notes et références

  1. « Réminiscences avranchinaises », Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, Tome XV, éd. Tostain, Avranches, 1902, p. 162
  2. 2,0 et 2,1 « Alerte à la pollution, Chemin des Boutonnières et rue des Nu-Pieds», La Gazette de la Manche, 10 avril 2014 (lire en ligne)
  3. « Site pollué de l'usine à gaz. Savoir raison garder et pas de panique », Ouest-France.fr, 29 mai 2014 (lire en ligne)
  4. « Pollution du site de l’ancienne usine à gaz : c’est pas Tchernobyl !», La Gazette de la Manche, 28 mai 2014 (lire en ligne)