Antoine Jean René Delabroise Saint-Léger

De Wikimanche

Antoine Jean René Delabroise Saint-Léger, né à Avranches le 25 avril 1779 et mort à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 17 juin 1856, est une personnalité politique de la Manche.

Au XVIe siècle, la famille Delabroise du Chatelier acquiert le fief du Mesnil-Ozenne. Cette branche s'éteint et le manoir passe, au XVIIIe siècle dans la branche Delabroise Saint-Léger. L'un des descendants est Antoine Delabroise Saint-Léger, maire du Mesnil-Ozenne.

Il est le fils de Pierre François de la Broise, seigneur du Mesnil-Ozenne, de Quilly, du Frey de Champillon (à Bacilly), du Mesnildrey et de Jeanne de Pierre, Antoine .

En 1794, arrêté avec d'autres membres de sa famille pour être condamnés et guillotinés à Paris, la chute de Robespierre empêche la poursuite des procédures d’exécution.

Antoine Delabroise Saint-Léger, propriétaire du Manoir, au Mesnil-Ozenne, épouse en 1810 Mélanie Marie Adélaïde Lucas, à Saint-Pair-sur-Mer. Le couple n'aura pas de descendant.

Il est maire du Mesnil-Ozenne de 1804 à 1805 puis de 1807 à 1829, il laisse pendant « son absence » de 1819 à 1829, son adjoint Pierre Loqué à la tête de la commune.

Décédé à Rennes, il est inhumé dans l'église du Mesnil-Ozenne.

Antoine Delabroise Saint-Léger a marqué Le Mesnil-Ozenne par ses nombreux dons et legs. Il est, en particulier, un des principaux donateurs pour la reconstruction de l'église.[1]

Notes et références

  1. Archives Histothèque Jean-Vitel.