René Fenouillère

De Wikimanche

René Fenouillère (1908).

René Fenouillère, né à Portbail le 22 octobre 1882 et mort près de Reims (Marne) le 4 novembre 1916, est un footballeur de la Manche.

Il décède lors d'un combat pendant la Première Guerre mondiale. Il repose dans le cimetière de Sillery (Marne).

Biographie

Il est scolarisé au collège d'Avranches [1].

Il est professeur d'éducation physique à Portbail [2].

Carrière sportive

René Fenouillère fait ses débuts à l'US Avranches. Alphonse Leblond, son camarade de l'époque, le décrit ainsi : « Il montra tout jeune des dispositions sportives très particulières. Sans être puissant, il était très athlétique et d'une souplesse incomparable, servi par un courage sans défaillance et d'une endurance sans limite. Il fut parmi nous tous le joueur de football complet, capable d'occuper n'importe quelle place » [2]. Après des études faites en partie en Angleterre, on le retrouve en 1902 en Espagne, au RCD Espanyol, club de Barcelone, comme milieu de terrain [2]. En1904, il rejoint en prêt le FC Barcelone, dont il devient le capitaine, premier joueur français à honorer ce titre [2]. Il gagne sous ces couleurs la Coupe du Roi en 1904. Capitaine de l'équipe, il reçoit le trophée des mains d'Alphonse XIII. Il émigre de nouveau en Angleterre, puis il revient en Espagne, avant de rejoindre le RC France, puis le Red Star en 1908.

Il est entre-temps sélectionné dans l'équipe de France engagée dans les Jeux Olympiques d'octobre 1908 à Londres. Il joue la demi-finale contre le Danemark le 11 octobre, perdue 17 à 0 au stade de White City. La « raclée du siècle » [1].

Carrière militaire

Lors de la Première Guerre mondiale, René Fenouillère s'engage dans le 2e Régiment d'infanterie de Granville. Il est blessé en 1915 dans un combat en Belgique. Il est rapatrié à Avranches. Guéri, il repart au combat, dans le 401e régiment d'infanterie comme sous-lieutenant [2]. Il trouve la mort en 1916 lors d'une patrouille, au nord de Reims (Marne).

Hommage

Son nom est donné au stade où l'US Avranches dispute ses matchs à domicile.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Mauricette Guittard, « René Fenouillère, un Bleu tué en novembre 1916 », Ouest-France, 2 août 2014.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Baptiste Denis, « René Fenouillère à jamais pionnier du foot français », Ouest-France, 12 août 2019.