Donjon d'Avranches

De Wikimanche

Avec le télégraphe, entre 1810 et 1877

Le donjon d'Avranches est un ancien monument de la Manche, situé à Avranches, au cœur du château.

Construit par les premiers comtes d'Avranches au XIe siècle, il mesure 36 mètres de long sur 26 de large. Ses trois niveaux abritent une grande salle, une chambre et peut-être une chapelle, ce qui en fait le prototype des donjons anglo-normands postérieurs à la bataille d'Hastings, et notamment de la Tour de Londres[1].

Le donjon, symbole de la puissance ducale, est démantelé après le retour de la Normandie sous le giron de la couronne française en 1204[1].

En 1810, on construit sur la partie nord du donjon une tourelle carrée pour accueillir le télégraphe Chappe sur le ligne de Paris à Brest. Il était auparavant sur les tours de la cathédrale Saint-André qui menaçaient ruine. Cette tourelle est abattue en 1877. [2]

En 1848, le percement de la rue Neuve d'Office (aujourd'hui rue de la Belle-Andrine, derrière la mairie) éventre le centre du bâtiment, dont les restes s'écroulent en 1883[1].

Le donjon en ruines est décrit par Édouard Le Héricher : « Assurément c’est une curieuse chose qu'une promenade à travers ce chaos de constructions gigantesques, dans lesquelles se confondent toutes les formes et toutes les lignes et dans lesquelles les hommes de nos jours se creusent des demeures, comme des fourmis dans le tronc d'un chêne »[1].

Bibliographie

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont Saint-Michel, éd. Orep, 2011, p. 33.
  2. Félix Jourdan, « Avranches, ses rues et places, ses monuments, ses maisons principales, ses habitants, leurs profession pendant la Révolution », Revue de l'Avranchin, éd. J. Durand, Avranches, tome XIII, 1906, p. 108-111 et 116-121 (lire sur bnf.gallica.fr)

Lien externe