Gustave de Clinchamp

De Wikimanche

Gustave de Clinchamp, né à Avranches le 15 juillet 1775 et mort le 13 septembre 1861, est une personnalité militaire et intellectuelle de la Manche.  

De la Marine à l’histoire

Il fait ses études au collège d'Avranches, puis au collège de Vannes (Morbihan) [1].

Gustave de Clinchamp étudie à Paris le dessin, l'architecture, l'histoire naturelle et la botanique [2].

En 1787, il est reçu à l'École navale [3]. Sa carrière dans la Marine le mène à participer en 1791, comme aspirant, à la malheureuse expédition de Saint-Domingue, à bord du Jupiter [1]. Emprisonné sous la Terreur comme suspect, il sera à nouveau arrêté en 1796 en raison de ses sympathies royalistes, interné à Granville et envoyé en déportation en Guyane [4].

Il revient en France sous le Consulat. Au retour des Bourbon, le commandement en chef de la Garde nationale d'Avranches lui est confié [3].

Revenu à la vie civile, il se consacre entièrement à l’étude de l’histoire, de la botanique et de la numismatique [4]. Il adhère à la Société des antiquaires de Normandie et se lie d'amitié avec Arcisse de Caumont [3]. Sous la Restauration, il s’intéresse plus particulièrement à l’histoire du Mont-Saint-Michel [4].

Il est maire du Buat de 1837 à 1846.

En 1835, il participe à la création de la Société d'archéologie d'Avranches [5] et est appelé comme président en 1845, poste qu'il garde jusqu'à sa mort.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 A.-M. Laisné, « Nécrologie : Gustave de Clinchamp », Annuaire du département de la Manche, 1863, p. 45-55 (lire en ligne).
  2. Alain Guillemin, « Aristocrates, propriétaires et diplômés [La lutte pour le pouvoir local dans le département de la Manche, 1830-1875] », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 42, avril 1982. (lire en ligne).
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Guillaume Viel, Sociabilité et érudition locale : les sociétés savantes du département de la Manche, du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle, thèse de doctorat, Université de Caen, 17 décembre 2017.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.
  5. Revue de l'Avranchin, 4e trimestre 1899.