Maurice Chevrel

De Wikimanche

Maurice Chevrel, né à Avranches le 6 mars 1849 et mort en 1923, est une personnalité politique de la Manche, inspecteur général de l'université de profession.

Biographie

Il est le fils de François Chevrel, boulanger et Angélique Enault son épouse.

Il commence ses études au collège local avant de les poursuivre à Paris, où il obtient un diplôme d'agrégé es lettres [1]. Il est d'abord professeur au lycée Condorcet, avant d'entamer une carrière d'inspecteur d'académie, puis d'inspecteur général de l'université à Caen (Calvados) [1].

Il est élu maire d'Avranches en 1902 [2]. Il reste en poste jusqu'à sa mort, en 1923 [2]. On lui doit notamment plusieurs écoles, la création du réseau d'adduction d'eau, le haras, l'hôtel de la Caisse d'épargne et l'hôtel des Postes [1].

Il est élu conseiller général du canton d'Avranches en 1907 [2]. Il reste en poste jusqu'à sa mort [2].

Maurice Chevrel est aussi vice-président du conseil général de la Manche [3].  

L’homme du tramway électrique d’Avranches

En 1907, il fait installer le tramway électrique à Avranches, dont l’exploitation se révèle fort coûteuse [3]. Ce tramway est abandonné en 1915 [3].

Distinctions

Hommages

En 1929, son nom est donné à la rue du Boulevard à Avranches[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont-Saint-Michel, éd. Orep, 2011, p. 76.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Éditions Eurocibles, Marigny, ISBN 2-914 541 17 1.
  4. 4,0 et 4,1 Base Leonore, Archives françaises[1], Consulté le 29 octobre 2016