Samuel Le Bihan

De Wikimanche

Samuel Le Bihan (2005).

Samuel Le Bihan, né à Avranches le 2 novembre 1965, est un acteur de théâtre et de cinéma de la Manche.

Biographie

Son enfance est partagée entre la Manche et la région parisienne.

Il découvre le métier d'acteur en accompagnant des amis au Cours Florent à Paris. Il décide alors d'arrêter ses études supérieures (BTS dessinateur-maquettiste) pour se consacrer à l'apprentissage de la comédie.

Il passe au Cours Florent, rue Blanche à Paris (ENSATT : École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre), au Conservatoire (CNSAD : Conservatoire national supérieur d'art dramatique), et à l'Actor's Studio à New York. Cette solide formation lui permet d'entrer à la Comédie française. Il y joue pendant quatre années les textes classiques du théâtre français. Il est décoré pour ses performances sur les planches : il devient chevalier des Arts et des Lettres et reçoit un Molière en 1999.

Il passe du théâtre au cinéma en 1993 et joue immédiatement sous la direction des plus grands réalisateurs français : Régis Wargnier, Bertrand Tavernier, Alain Corneau, Tonie Marshall, etc.

Samuel Le Bihan est remarquable dans Capitaine Conan et sa performance lui vaut une nomination pour le « César » du meilleur espoir masculin. Il enchaîne avec deux succès populaires, Vénus Beauté (Institut) et Le Pacte des loups qui le font entrer dans le cercle des acteurs qui comptent. Il touche à tous les genres cinématographiques et tourne le plus souvent dans des superproductions françaises.

Il crée sa propre maison de production - Frelon productions - qui débute par le soutien de spectacles de « one man show ». Elle a maintenant quelques films à son actif.

Samuel Le Bihan réalise en 2006 son premier court métrage : Alphonse Funèbre.

Il retourne au théâtre et interprète de 2009 à 2011 le docteur Jung, au côté de Barbara Schultz, dans la pièce de l'auteur de l'adaptation des Liaisons dangereuses Christopher Hampton, Parole et guérison [1].

Il revient régulièrement à Avranches rendre visite à sa famille.

Théâtre

  • La Mégère apprivoisée, de William Shakespeare ; mise en scène de Jérôme Savary, 1993
  • Lucrece Borgia, de Victor Hugo ; mise en scène de Jean-Luc Boutte, 1994
  • Occupe-toi d'Amélie, de Georges Feydeau ; mise en scène de Roger Planchon, 1995
  • Le Prince de Hombourg, de Heinrich von Kleist, 1995
  • Mithridate, de Jean Racine ; mise en scène de Daniel Mesguich, 1996
  • Leo Burckart, de Gérard de Nerval ; mise en scène de Jean-Pierre Vincent, 1996
  • Clitandre ou l'innocence délivrée, de Pierre Corneille ; mise en scène de Murielle Mayette, 1997
  • Un Tramway nommé désir, de Tennessee Williams ; mise en scène de Philippe Adrien, 1999
  • Brooklyn Boy, de Donald Margulies ; mise en scène de Michel Fagadau, 2005
  • Parole et guérison, de Christopher Hampton ; mise en scène de Didier Long, 2009

Filmographie

Comme acteur

  • Le Beauf, d'Yves Amoureux, 1987
  • La Chaîne (série télévisée), de Claude Faroldo, 1988
  • Sale comme un ange, de Catherine Breillat, 1991
  • Promenades d'été, de René Féret, 1992
  • Une vie à deux, de Vinent Garenq, 1992
  • Maigret et l'homme du banc (téléfilm), d'Étienne Périer, 1993
  • La Place d'un autre, de René Féret, 1993
  • Le Fusil de bois, 1994
  • Trois Couleurs : Rouge, de Krzysztof Kieślowski, 1994
  • Une Femme française, de Régis Wargnier, 1995
  • Capitaine Conan, de Bertrand Tavernier, 1996
  • Le Cousin, d'Alain Corneau, 1997
  • À vendre, de Laetitia Masson, 1998
  • L'Amour à vif (téléfilm), 1998
  • Les Années volées, de Fernando Colombo, 1998
  • Jack's potes, 1998
  • Restons groupés, de Jean-Paul Salomé, 1998
  • Peau neuve, de Émilie Deleuze, 1999
  • Vénus beauté (institut), de Tonie Marshall, 1999
  • Jet Set, de Fabien Onteniente, 2000
  • Total western, d'Éric Rochant, 2000
  • La Nuit de noces, 2001
  • Le Pacte des loups, de Christophe Gans, 2001
  • Pourquoi t'as fait ça, 2001
  • 3 Zéro(s), de Fabien Onteniente, 2002
  • À la folie... pas du tout, de Laetitia Colombani, 2002
  • La Mentale, de Marcel Bourshinhac, 2002
  • Une Affaire privée, de Guillaume Nicloux, 2002
  • Les Clefs de bagnole, de Laurent Baffie, 2003
  • Fureur, de Karim Dridi, 2003
  • 93, rue Lauriston (téléfilm), 2004
  • Le Pont du roi Saint-Louis, de Mary M(a)cGuckian, 2004
  • Pour le plaisir, de Dominique Deruddère, 2004
  • Le Dernier signe, de Douglas Law, 2005
  • Le Passager de l'été, de Florence Montcorgé-Gabin, 2006
  • Cars, Pixar/Disney, 2006 (voix française)
  • Exes, de Martin Cognito, 2006 (également producteur)
  • Frontière(s), de Xavier Gens, 2007
  • L'Homme de sable, de Jose Luis Gonzales, 2007
  • Des poupées et des anges, de Nora Hamdi, 2007
  • Disco, de Fabien Onteniente, 2008
  • L'Ennemi public n° 1, de Jean-François Richet, 2008
  • Claude Gueux (téléfilm), 2009
  • Braquo (série télévisée), d'Olivier Marchal et Frédéric Schoendoerffer, 2009
  • Obsession(s) (téléfilm), de Frédéric Tellier, 2009
  • La Rafle, de Roselyne Bosch, 2010
  • En apparence (téléfilm), 2010
  • Alex Hugo (série télévisée), d'Éric Eider, Julien Guérif, Pierre Isoard, 2014

Comme réalisateur

  • Alphonse Funèbre (court-métrage), 2006
  • Nomad's Land (documentaire pour Envoyé Spécial/France 2) 2007

Productions

  • Exes, de Martin Cognito, 2005
  • Demaison s'envole, one-man show de François-Xavier Demaison (également co-auteur), 2005
  • Get up, one-man show de Michael Quiroga, 2005
  • À l'état pur, de Cédrick Chambin (également co-scénariste), 2006
  • Homicide 21, de Cédrik Chambin (également co-scénariste), 2006
  • Charognes, de Sébastien Drouin, 2008

Récompenses

  • Nomination pour le César du meilleur espoir masculin 1996, pour Capitaine Conan.
  • Prix Jean-Gabin 1998, pour Vénus Beauté (Institut).
  • Nomination pour le Molière : révélation de l’année 1999, pour Un tramway nommé désir.
  • Prix d'interprétation au 48e festival international du film de Carthagène 2006, pour L'Homme de sable.

Bibliographie

  • Un bonheur que je ne souhaite à personne, éd. Flammariaon, 2018

Distinction

  • Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres, 2001

Notes et références

  1. Côté Caen, 23 février-1er mars 2011.

Liens internes

Lien externe