Place Patton (Avranches)

De Wikimanche

Monument Patton.

La place Patton est une voie d'Avranches.

Elle célèbre la mémoire du général américain George Patton (1885-1945), libérateur de la ville lors de la Seconde Guerre mondiale.

Situation

Elle se situe au carrefour formé par la rue de la Constitution, le boulevard de l'Amiral-Gauchet, la rue de la Division-Leclerc, la rue de la Quatrième-Division-Blindée-Américaine, la rue Patton et le boulevard du Maréchal-Foch.

Chargement de la carte...


Histoire

Le carrefour avant 1944

Les habitations et les commerces de cette place sont totalement anéantis en 1944. Lors de la Reconstruction, le carrefour est réaménagé en rond-point et bordé d'immeubles.[1] On y élève le monument Patton.

À partir de 2008 un nouveau plan de circulation de la place Patton crée trois petits ronds-points aux débouchés des rues adjacentes.[2] Les travaux se terminent en juin 2010[3]

Monuments commémoratifs

Place Patton vers 1955
En 2018
  • Monument du général Patton : l'obélisque est esquissé dès août 1948 par les architectes Henri Delaage et André Cheftel[4] pour honorer la 3e Armée américaine. On peut y lire : « du 31 juillet au 10 août 1944 réalisant la percée d'Avranches dans le vacarme de ses blindés en marche vers la victoire et la libération de la France, la glorieuse armée américaine du général Patton a franchi ce carrefour ».

Édifié par l'entreprise Prevosto entre mai et juillet 1954, il est inauguré le 31 juillet 1954 pour le 10e anniversaire de la libération d'Avranches; il mesure 14 mètres de haut et pèse 250 tonnes[5]

Une allée mène à l'obélisque; ses pavés, posés en parallèle, représentent les chenilles des chars de la 3e armée du général Patton. L'obélisque est posé au centre d'une étoile dont les branches symbolisent les différentes directions prises par les américains le 1er août 1944 pour aller libérer l'ouest de la France[5].

  • Un char sherman M4 est installé en février 1989[6]. Ce type de chars de 30 tonnes constitua l’armement principal des divisions blindées alliées. Dirigé par une équipe de cinq hommes, il était armé d’un canon de 75 mm et de deux mitrailleuses. En 2015, ce char est rénové pour retrouver sa couleur et ses marquages d'époque.[7]
  • Le 10 septembre 1994, en présence de René André député-maire, Guénhaël Huet conseiller général, des souvenirs de guerre de 300 vétérans américains sont déposés dans cinq urnes de cuivre, dans un caveau au pied du monument. Le 6 juin 2044, le maire d'Avranches devra les extraire pour les exposer puis les remettre en place.[5]
  • Près du monument, un buste en bronze du général Patton en tenue de tankiste (signé Cogné, fonderie d'art Caron 2004) a été ajouté lors du 60e anniversaire de la Libération[1].
  • La plaque « 406th Fighter group Plaque » est à la mémoire des hommes du 406th Fighter Group qui contribuèrent à la victoire finale.

Bâtiments remarquables

  • N° 9 : Gendarmerie nationale ( anciennement maternité du docteur Gendrot, puis annexe de la maternité de l'hôpital).

Commerces et autres activités

  • Auberge Saint-Michel (hôtel-restaurant) [8] inconnue en 2016
  • Hôtel Bellevue (hôtel-restaurant)[8] inconnu en 2016
  • Hôtel Patton [8] ; son entrée est située rue de la Constitution.
  • N° 27 : Renault (automobiles) [8] (déplacé 87 rue du Commandant-Bindel à Avranches) ; remplacé par Biocoop en 2016.
  • N° 14 bis : bureau décentralisé de FR3 (inauguré le 27 janvier 1997[9])

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 David Nicolas-Méry Découvrir Avanches, éditions Orep, 2013
  2. « Changement du plan de circulation à Avranches, place Patton », La Manche Libre.fr, 25 septembre 2008 (lire en ligne)
  3. Serge Thomas.Avranches : Enrobés place Patton bd amiral Gauchet, Vidéo sur You Tube[1]
  4. archives.manche.fr 1 Fi/587
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Michel Coupard, Jack Lecocq et Christophe Lambert, Le Sud-Manche, Chroniques de la Seconde Guerre Mondiale, collection Témoignages et récits, éditions Alan Sutton, 2003.
  6. « Cinquantenaire de la Libération : l'épisode historique avranchinais », Avranches communication. Bulletin municipal, hors série, mai 1994, p. 27
  7. « Il s'est fait beau, ce sera sa fête samedi », Ouest-France.fr, 19 juin 2015 (lire en ligne)
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 Les Guides Bleus, Normandie, Librairie Hachette, 1972, p. 690.
  9. « Le sud-Manche ouvre ses portes à France 3 », Avranches communication, avril 1997

Liens internes