Eugène de Robillard de Beaurepaire

De Wikimanche

Eugène Hyppolite de Robillard de Beaurepaire, né à Avranches le 31 janvier 1827 [1] et mort à Caen (Calvados) le 8 juin 1899, est un magistrat et historien de la Manche.

Biographie

Fils d'un avocat d'Avranches, il fait ses études au petit séminaire de l'abbaye Blanche à Mortain, puis au collège d'Avranches et se spécialise dans le droit à Paris. Il entre également à l'école des Chartes [2].

Il entre dans la magistrature à Avranches comme juge suppléant, puis comme substitut. Il est nommé substitut à Alençon (Orne), puis à Bourges, et le 12 novembre 1868 conseiller à la cour d'appel de Caen [3].

Il est le frère de Charles de Robillard de Beaurepaire (1828-1908) et de Joseph de Robillard de Beaurepaire (1830-1906).

Il est secrétaire de la Société des antiquaires de Normandie.

Il est président de l'Association normande.

Œuvres

(Liste non exhaustive)

  • Étude sur Guillaume de Saint-Pair, poète, (1851, in-4°.)
  • Notice sur Jean Vauquelin de La Frenaye, (1851, in-8°.)
  • Étude sur la poésie populaire en Normandie, (1856, in-8°.)
  • La Prise du Mont-Saint-Michel de Jean de Vitel, poète avranchinois, Avranches, A.Anfray, 1861
  • Le Tribunal criminel de l'Orne pendant la Terreur, Paris, A. Durand, 1866
  • Rapport relatif au régime des établissements pénitentiaires, 1874, in-8°.
  • Les Découvertes du Mont-Saint-Michel et de Saint-Pair près Granville en 1875, Caen, Le Blanc-Hardel, 1876
  • Le Chevalier Destouches, son procès, son enlèvement, Caen, Le Blanc-Hardel, 1878
  • Le Tombeau de Robert et Antoine le Chevalier d'Aigneaux : impression de l'édition de 1591, Rouen, Henri Boissel, 1881
  • Les Marionnettes chez les Augustins déchaussés de Rouen, représentation de la Passion en 1677, Rouen, E. Cagnard, 1891
  • Quatrième centenaire de la découverte du nouveau monde, Caen, E. Valin Fils, 1892
Articles
  • « Note sur des fouilles entreprises à Avranches aux abords des rues Ormond et de Mortain, dans le courant des années 1855 et 1856 », Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie , éd. Mancel, Caen, 1856, p. 271-277
  • « Les Briques émaillées du château de Ducey [Manche] », Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, tome 24, 3e série, 4e volume, 1861
  • « De l’administration de la Normandie, sous la domination anglaise, aux années 1424, 1425 et 1429, d’après trois comptes de la Recette générale de Normandie, conservés à la Bibliothèque impériale », Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, tome 24, 3e série, 4e volume, 1861
  • « Documents sur la captivité et la mort de Dubourg dans la cage de fer du Mont-Sant-Michel », Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie , éd. Mancel, Caen, 1861, p. 479-498
  • « Avranches », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche, 2e partie., édit. Lemasle et Cie, Le Havre,1899, p. 69-74

Source

Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe) siècle. Paris.

Voir aussi

Notes et références

  1. AD50, NMD Avranches, 1823 – 1827 (5 Mi 9), page 555/660 Acte de naissance n° 23 (lire en ligne).
  2. Alain Guillemin, « Aristocrates, propriétaires et diplômés [La lutte pour le pouvoir local dans le département de la Manche, 1830-1875] », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 42, avril 1982. (Lire en ligne).
  3. Alphonse Osmond, En flânant dans les rues d'une petite ville, impr. Oberthur, Rennes, 1948.