Périers

De Wikimanche

Périers est une commune, chef-lieu de canton, du département de la Manche.

Periers.png Blason de la commune de Périers Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 11' 8.32" N, 1° 24' 31.69" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Agon-Coutainville
Ancien canton Périers (chef-lieu)
Intercommunalité CC Côte Ouest Centre Manche (siège)
Gentilé Prisiais(es)
Population 2 342 hab. (2015)
Superficie 14,62 km²
Densité 160 hab./km2
Altitude 6 m (mini) - 36 m (maxi)
Code postal 50190
N° INSEE 50394
Maire Gabriel Daube
Communes limitrophes de Périers
Millières Gonfreville,
Saint-Patrice-de-Claids
Saint-Germain-sur-Sèves
Millières Périers Saint-Sébastien-de-Raids
Millières Vaudrimesnil Saint-Martin-d'Aubigny,
Saint-Aubin-du-Perron

L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.


Géographie

Périers s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin et se situe à la limite du bocage au croisement de la D900 (axe Lessay - Saint-Lô) et de la D971 (axe Coutances-Carentan).

La rivière Taute passe à quelques kilomètres de la ville, mais c'est la Holerotte (affluent de la Sèves) qui traverse Périers.

Histoire

Soldats américains autour d'un char Panzer V en feu (août 1944).

La commune est sérieusement endommagée par les bombardements des 8 et 13 juin 1944. 80% de la ville est en ruines. On estime que 400 logements sont édifiés pendant la Reconstruction de 1947 à 1956[1] sous la direction de l'architecte Jean Michalon[2].

En 2014, la ville est lauréate d'une opération nationale de revitalisation des centres-bourgs. Grâce aux aides obtenues, 85 logements datant de la Reconstruction font l'objet d'un projet de réhabilitation d'ici 2022.[1]

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2015, la commune comptait 2 342 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
2 473 2 557 2 902 2 642 2 605 2 640 2 856 2 880 2 901 2 856
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
2 794 2 704 2 515 2 615 2 652 2 644 2 689 2 720 2 622 2 465
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
2 453 2 146 2 152 2 202 2 285 1 809 2 543 2 464 2 586 2 712
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
2 741 2 566 2 553 2 450 2 437 2 420 2 406 2 390 2 373 2 355
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
2 356 2 365 2 342
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Parti Qualité Observations
1945-1947 François Leconte
1947-1954 Auguste Lhoste
1954-1966 Robert Schmitt enseignant
1966-1971 François Leconte fils du précédent
1971-1983 Raymond Burckart
1983-1995 Michel Ciubucciu notaire
1995-2001 Didier Lecerf médecin
2001-2008 Damien Pillon cadre de banque
2008-actuel Gabriel Daube haut fonctionnaire
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Claude Pasturel pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [7]
.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h 30 13 h 30 - 16 h 30
La mairie.

La mairie.

Adresse : 1 place du Général de Gaulle - BP 27
50190 Périers

Tél. 02 33 76 54 80
Fax : 02 33 76 54 81

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Services-Publics (24 mars 2012)

Mardi 9 h - 12 h 30 13 h 30 - 16 h 30
Mercredi 9 h - 12 h 30 13 h 30 - 16 h 30
Jeudi 9 h - 12 h 30 13 h 30 - 16 h 30
Vendredi 9 h - 12 h 30 13 h 30 - 16 h 30
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Les Quatre braves"", monument de la 90e division d'infanterie américaine.
  • Église Saint-Pierre, restaurée, classée Monument historique (MH) : clocher à base (13e), étage (14e) et flèche octogonale (15e), nef de 6 travées (14e), porche (15e), vitraux de Barillet (1956)...
  • Hôtel de ville, inauguré en 1869, décrié au 20e siècle, il est l'œuvre de l'architecte Léon Fleury (1844-1931). Il est construit en brique de Périers et pierre de Valognes[8].
  • Château de Basmaresq (17e/19e)
  • Château de La Bauptoiserie
  • Les Quatre Braves : monument de la 90e division d'infanterie américaine commémorant la libération de Périers, inauguré en 2000
  • Plaque 90th Infantry Division dédiée aux soldats de cette division morts pour la libération de Périers le 27 juillet 1944
  • Plaque-souvenir à la mémoire du colonel Ed Hamilton, de la 90th US Infantry Division
  • Rives de la Sèves, de la Taute et de la Holerotte
  • Vélodrome de Périers (1933) : détruit

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

Périers, avenue de la Gare

Transports

Lignes Manéo

Éducation

Sports

Bibliographie

39-45 Periers et sa region dans la tourmente (couverture) 1994.jpg
  • Auguste Lerosey, Histoire religieuse et civile de Périers et ses notabilités, éd. Berche et Tralin, Paris, 1891 (lire en ligne)
  • Jean-Baptiste Lechat, « Enquête administrative sur les prêtres réfractaires du canton de Périers », Cahier Léopold Delisle, t. XIII, fasc. 3-4, juillet-décembre 1964, p. 81-87
  • Jeannine Sauvey, La Baronnie de Périers (Manche) , mémoire pour l'obtention du DES d'histoire, Faculté des lettres de Caen, 1967
  • 39-45 : Périers et sa région dans la tourmente, 1994
  • Association des anciens élèves du collège de Périers, Périers et ses écoles. Histoire et témoignages réunis et mis en forme par Gérard Tapin, 2012

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Périers. Le bâti de la Reconstruction se modernise », Ouest-France, 27 février 2018
  2. Françoise Laty, La Reconstruction. Coutances et Coutançais, éd. Pays d'Art et d'histoire du Coutançais, 2015, p. 14
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. 7,0 et 7,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 457
  8. « L'hôtel de ville : copie ou création originale ? », Ouest-France, 9 août 2018.

Lien externe