Boutteville

De Wikimanche

Boutteville est une commune du département de la Manche.

Commune de Boutteville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 23' 25.02" N, 1° 15' 24.72" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Bouttevillais(es)
Population 67 hab. (2015)
Superficie 1,82 km²
Densité 37 hab./km2
Altitude 3 m (mini) - 38 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50070
Maire Michel Jourdan

L'église Saint-Hermeland.
L'église Saint-Hermeland.


Toponymie

Attestations anciennes

  • Butevilla ~1090 [1].
  • Botevilla ~1090 [1].
  • ecclesia de Boutevilla 1332 [2].
  • Boutevilla 1345 [1].
  • Botevilla 1351/1352 [3].
  • Bouteville 1551 [4], 1553 [5].
  • Boutteville 1555 [6].
  • Bouteville 1558 [7].
  • Boutteville 1561, 1562 [8].
  • Boutheville 1612/1636 [9].
  • Bouteville 1677 [10], 1694 [11].
  • Boutteville 1713 [12].
  • Bouteville 1716 [13], 1719 [14], 1758 [15], 1753/1785 [16].
  • Boutteville 1793 [17], 1801 [18].
  • Bouteville 1804 [19].
  • Boutteville 1828 [20], 1829 [21].
  • Bouteville 1854 [22].
  • Boutteville 1903 [23], 1962 [24], 1972 [25], 1978, 1993 [26].

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine germanique (francique) Botto, d'où le sens global de « domaine rural de Botto ». Ce dernier nom, attesté dans les documents médiévaux sous la forme Boto [27], est l'hypocoristique des noms germaniques dont le premier élément est bot-, forme mutée de bod- « messager » [28]. On le retrouve dans la Manche dans les toponymes de type Bouttemont, hameaux à Saint-Nicolas-de-Pierrepont et Carquebut ; il existe également un nom similaire dans le Calvados, l'ancienne commune de Bouttemont rattachée à Ouilly-le-Vicomte. L'anthroponyme d'origine germanique Botto est en outre attesté dans de nombreux noms de lieux en France.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

La Grande Crique y prend sa source.

Histoire

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[29]. En 2015, la commune comptait 67 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [30] et INSEE [31])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
133 162 166 200 200 216 200 214 201 186
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
204 191 160 157 148 165 145 161 134 136
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
104 103 90 84 97 111 89 76 72 56
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
64 51 62 56 56 54 55 57 59 58
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
57 62 67
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1794 Bernardin Badet
1795-1795 Georges Giray
1795-1800 Bernardin Badetn
1800-1803 Denis Delestre
1804-1806 Thomas Le Loup
1806-1813 Louis-Claude Pouppeville
1813-1835 Charles Hasley
1835-1836 Isidor Pouppeville
1836-1837 Bernardin Badet
1837-1843 Louis Corbin-Desmanneteaux
1843-1844 Charles Hasley
1844-1848 Bernardin Badet
1848-1855 Pierre David
1855-1876 Alphonse Lecauf
1876-1880 Louis Corbin-Desmanneteaux
1880-1892 Alphonse Hays
1893-1897 Louis Le Cartel
1898-1910 Jean Juhel
1910-1934 Théophile Milet
1934-1939 Étienne Marie
1939-1965 Louis Dorey
1965-1983 Pierre Deschamps
1983-2001 Marguerite Rostand enseignante retraitée
2001-2014 Raymond Soret SE cadre de l'agroalimentaire retraité
2014-actuel Michel Jourdan SE retraité du commerce
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
Image par défaut

Importer une illustration de la mairie (aide)

Adresse : La Rue
50480 Boutteville

Tél./Fax : 02 33 71 55 34

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (27 mai 2012)

Mardi - 14 h 30 - 17 h
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Ermeland ou Hermeland.
  • Patron (présentation) : initialement deux portions, à la présentation des abbés de Saint-Sauveur-le-Vicomte et de Saint-Lô; elles furent réunies au 17e siècle en faveur d'un patron laïque, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Un if exceptionnel.
  • Église Saint-Hermeland romane : chapiteaux historiés.
  • If : dans le cimetière
  • Manoir de La Cour (15e s. et 1599)
  • Château de Reuville (fin 19e s.)
  • Valtribut
  • Charterie

Personnalités liées à a commune

Bibliographie

  • Rémy Villand, Boutteville, 86 p., Société d'archéologie de la Manche, 1986, multigraphié.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 85.
  2. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 306a.
  3. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 382B.
  4. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 153.
  5. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 43.
  6. Ibid., p. 192.
  7. Ibid., p. 455.
  8. Ibid., p. 632, 830.
  9. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  10. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  11. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BN, IFN-7710251].
  12. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  14. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  15. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  16. Carte de Cassini.
  17. Site Cassini.
  18. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  19. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 430a.
  20. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 404.
  21. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 170.
  22. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  23. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  24. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  25. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  26. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  27. Cf. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 60a.
  28. Radical issu du germanique commun °budōn- « messager, celui qui fait savoir » (cf. ancien anglais boda, ancien saxon bodo, ancien haut-allemand boto > allemand Bote; ancien norois boði), dérivé d’un radical °bud- < indo-européen °bʰudʰ-, degré zéro de la racine °bʰeudʰ- « être conscient, savoir; faire savoir »; à cette racine se rattache entre autres le nom du Bouddha < sanskrit buddha « illuminé », littéralement « éveillé, conscient ».
  29. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  30. Population avant le recensement de 1962.
  31. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.