Brucheville

De Wikimanche

Brucheville est une ancienne commune du département de la Manche, intégrée au sein de la commune nouvelle de Carentan-les-Marais le 1e janvier 2019.


Blason ville fr Brucheville (Manche).svg Blason de la commune déléguée de Brucheville
(commune de Carentan-les-Marais)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
49° 22' 23.66" N, 1° 12' 14.71" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Bruchevillais(es)
Population 143 hab. (2016)
Superficie 13,33 km²
Densité 11 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 21 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50089
Maire délégué André Tourainne
Communes limitrophes de Brucheville
Sainte-Marie-du-Mont Sainte-Marie-du-Mont Mer de la Manche
Sainte-Marie-du-Mont Brucheville Brévands
Vierville Vierville Brévands

L'église Saint-Hilaire.
L'église Saint-Hilaire.


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). L'identification du premier élément ne fait pas l'unanimité parmi les spécialistes.

  • Albert Dauzat [30] avait d'abord proposé d'y voir le germanique brucca « pont », soit « la ville du pont ». Cette hypothèse, peu vraisemblable du point d'un point de vue linguistique, est généralement abandonnée aujourd'hui.
  • Adigard des Gautries et Lechanteur [1] préfèrent voir ici le surnom médiéval roman Boschier, variante Buschier, issu de l'ancien français boschier « bûcheron » (ou plutôt, en premier lieu, de sa variante buschier « marchand de bois, de bûches; bûcheron »). Ce serait alors « le domaine rural de Boschier / Buschier ». Cette solution a été adoptée par François de Beaurepaire [2] puis Ernest Nègre [31] (avec, selon lui, l'attraction tardive de l'ancien français bruche « insecte nuisible »), et enfin René Lepelley [32].
  • Marie-Thérèse Morlet [33] considère cet élément comme un nom de personne d'origine germanique, à savoir Burchari, forme mutée de Burghari (combinaison des éléments burg- « lieu fortifié, refuge » [34] + -hari « armée »), ayant subi une dissimilation r — r > ø — r, et ayant subi l'attraction de l'ancien français boschier / buschier. On aurait donc affaire au « domaine rural de Burchari ».

Certes, les formes anciennes semblent conforter la deuxième hypothèse, que l'on ne peut infirmer formellement. Cependant, les emplois d'un surnom roman comme premier élément d'un toponyme médiéval en -ville reste exceptionnel (si tant est qu'il en existe) : à cette époque, le nom principal est encore le nom de baptême. Même si les premières attestations ont une forme en Busch(i)er-, il reste que l'hypothèse du nom de personne d'origine germanique, cas le plus fréquent, semble plus probable; et une altération de ce genre (°Burch(i)er dissimilé en °Busch(i)er) n'aurait après tout rien d'exceptionnel. Le seul bémol, peut-être, est qu'il s'agit d'une forme française, là où l'on attend une forme normano-picarde °Burqu(i)er-; mais la même chose peut évidemment être dite de l'emploi de boschier / buschier, de forme également française.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

La commune est arrosée par l'Escalgrain.

Histoire

Brucheville est rattachée à la commune nouvelle de Carentan-les-Marais le 1er janvier 2019, à l'instar de Catz, Montmartin-en-Graignes, Saint-Hilaire-Petitville et Vierville.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[35]. En 2016, la commune comptait 143 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [36] et INSEE [37])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
372 374 468 456 334 342 339 345 338 303
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
294 301 274 309 292 300 296 278 261 255
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
237 255 263 228 245 237 223 204 207 181
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
174 140 147 155 154 149 147 145 143 146
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
146 146 145 145 143
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[38] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1791 Charles Pontis
1792-1793 Hilaire Moynet
.......-....... Jean Guillemette (1793)
.......-....... Pierre Brohier (1794)
.......-....... Jean Guillemette (1795)
1795-1798 Jacques Dossier
1799-1800 Marin Brohier
1800-1807 Jacques Dossier décédé en exercice le 10 février 1807
1807-1815 Louis Ricquier
1816-1824 Jean François Morel
1825-1859 Claude Beauguillot
1859-1869 Louis Marie
1869-1880 Prosper Le Jolis de Villiers
1881-1888 Jean-Baptiste Bouchard
1888-1913 Eugène Levavasseur
1913-1919 Jules Lecaudey
1919-1920 Aristide Lefauconnier
1920-1925 Octave Bérot
1925-1929 Alexis Jean
1929-1945 Charles Gosselin
1945-1945 Octave Marie de février à avril
1945-1971 Charles Gosselin
1971-1983 Maurice Étienne
1983-1995 Joseph Tourainne
1995-2008 Eugène Groult
2008-actuel André Tourainne SE agriculteur
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie annexe

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2018)

La mairie (2018)

Adresse : 5 rue de l'Église
50480 Brucheville

Tél./Fax : 02 33 71 55 46
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (28 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi 9 h 30 - 12 h -
Vendredi 10 h - 12 h -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Hilaire.
  • Patron (présentation) : l'évêque de Coutances.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Saint-Hilaire, inscrite au titre des monuments historiques (15 juin 1954), avec sa nef (18e/19e), son chœur à deux travées gothiques (14e) et une travée romane (Monument historique) supportant le clocher-tour (12e) [Cl MH 15 juin 1954] et son portail (13e).
  • Canal de Carentan à la Mer.
  • Manoir de Brucheville (17e/19e).
  • Manoir de Beaucron (17e).
  • Manoir de Barville (17e).
  • Manoir de Bascardon, magnifique pour sa tourelle d'escalier.
  • Manoir de Rochefort (ferme-manoir, porte charretière).
  • Manoir La Fisée (18e), ferme-manoir occupée par les Géorgiens pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Manoir Les Rousselières (17e).
  • Stèle de l'aérodrome A-16. À cet endroit, les Américains du 843rd Air Engineers Battalion construisirent un aérodrome, d'où décollèrent les avions du 36th Fighter Group de la 9th US Air Force[39].
  • Stèle Curry road est érigée à la mémoire du private E. J. Curry du 519th Port Battalion, tué au combat le 10 juin 1944[39].
  • La Rue.
  • Moulin de la Mer.

La commune est également concernée par le périmètre de protection de l'église et du château de l'Ilet à Sainte-Marie-du-Mont.

Personnalités liées à la commune

Décès

Autre

Lien interne

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, « Les noms de communes de Normandie », in Annales de Normandie XIV (décembre 1964), § 509.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 89.
  3. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 53, § 203.
  4. Léopold Delisle, op. cit., p. 75, § 298.
  5. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 306D.
  6. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 381E.
  7. Léopold Delisle, Études sur la condition de la classe agricole et l’état de l’agriculture en Normandie au Moyen-Age, éd. A. Hérissey, Évreux, 1851, p. 109, n. 17.
  8. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 61.
  9. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, op. cit., p. 164.
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  11. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  12. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BN, IFN-7710251].
  13. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  14. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  15. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  16. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  17. Carte de Cassini.
  18. Site Cassini
  19. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  20. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 476a.
  21. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 408.
  22. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement d'Avranches, p. 118.
  23. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  24. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  25. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  26. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  27. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  28. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  29. Carte IGN au 1 : 25 000.
  30. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963 (rééd. Guénégaud, avec supplément de Marie-Thérèse Morlet), p. 120b.
  31. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 930, § 16601.
  32. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 80b.
  33. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 276b.
  34. Radical du germanique commun °burgs (cf. ancien anglais burg, burh > anglais borough; ancien saxon burg; ancien haut-allemand burug > allemand Burg; ancien norois borg; gotique baurgs) < indo-européen °bʰr̥gh-s, degré zéro de °bʰergh- « haut; hauteur (fortifiée) », sans doute identique à °bʰergh- « protéger ».
  35. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  36. Population avant le recensement de 1962.
  37. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  38. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  39. 39,0 et 39,1 Monument commémoratif Brucheville