Audouville-la-Hubert

De Wikimanche

Audouville-la-Hubert est une commune du département de la Manche.

Commune d'Audouville-la-Hubert Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 24' 38.21" N, 1° 14' 29.76" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Andouvillais(es)
Population 82 hab. (2016)
Superficie 6,4 km²
Densité 13 hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 22 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50021
Maire Pascal Leconte
Communes limitrophes d'Audouville-la-Hubert
Saint-Martin-de-Varreville Saint-Martin-de-Varreville Mer de la Manche
Turqueville Audouville-la-Hubert Sainte-Marie-du-Mont
Sainte-Marie-du-Mont Sainte-Marie-du-Mont Sainte-Marie-du-Mont

L'église Sainte-Catherine.
L'église Sainte-Catherine.


Toponymie

Attestations anciennes

  • [ecclesia] Sancte Honorine de Aldulfivilla 1047/1053 [1].
  • Aldulvilla 12e s. [2].
  • Audouvilla 1174/1182 [3].
  • Audovilla la Hubert 1332 [4].
  • Audouvilla 1351/1352 [5].
  • Andouville [lire Audouville] 1634 [6].
  • Andeuille [sic; lire Audeville] 1635 [7].
  • Dandouville [sic] 1612/1636 [8].
  • Audouville 1677 [9], 1689 [10], 1694 [11], 1695 [12], ~1700 [13], 1713 [14], 1716 [15], 1719 [16], 1735 [17], 1736 [18].
  • Andouvill [lire Audouvill] 1730/1739 [19].
  • Audouville 1749 [20], 1753 [21], 1757 [22], 1758 [23], 1778 [24], 1753/1785 [25].
  • Audouville la Hubert 1793 [26].
  • Audouville 1801 [27].
  • Audouville-la-Hubert 1804 [28].
  • Audouville 1828 [29], 1829 [30].
  • Audouville; Redoute d’Audouville-la-Hubert 1830 [31]; 1837 [32], 1835/1845 [33].
  • Andouville-la Hubert [sic] 1854 [34].
  • Audouville-la-Hubert 1861 [35], 1878 [36], 1880 [37], 1903 [38], 1954 [39], 1962 [40].
  • Andouville-la-Hubert [sic] 1972 [41].
  • Audouville la Hubert 1978, 1993 [42].
  • Commune d'Audouville-la-Hubert 2007 [43].

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine germanique (francique) Aldulf, d'où le sens global de « domaine rural d'Aldulf » [44]. François de Beaurepaire [2] fait remarquer que ce nom pourrait également être d'origine anglo-saxonne. Cependant, la forme en serait °Ealdwulf, qui aurait toutes les chances d'aboutir en Normandie à °Eldo- > °Eudou- ou °Eaudou- et non Audou-.

Le déterminant -la-Hubert est un ajout postérieur, évoquant le nom du seigneur local [45]. Il apparaît au 14e siècle, et semble avoir été abandonné avant d'être réintroduit à la fin du 18e siècle, puis s'imposer durant la seconde moitié du siècle suivant. Il a initialement servi à distinguer cette paroisse de celle d'Audouville-Haveron, aujourd'hui Saint-Martin-d'Audouville.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

La Petite Crique y prend sa source.

  • Longitude Ouest : 01° 14' 16
  • Latitude Nord  : 49° 24' 29

Histoire

Audouville-la-Hubert se trouve dans le secteur d'Utah Beach, zone de débarquement prévue par les troupes américaines en juin 1944. La commune abrite un bataillon de Géorgiens de l'armée allemande ainsi qu'un certain nombre de fortifications du mur de l'Atlantique. De plus, l'importante batterie de Saint-Martin-de-Varreville se trouve à proximité. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les hameaux constituant la commune souffrent un à un des bombardements alliés et les pertes civiles sont importantes.

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [46], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[47]. En 2016, la commune comptait 82 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [48] et INSEE [49])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
226 236 248 249 259 301 305 245 242 197
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
212 217 210 214 200 196 188 176 169 165
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
192 162 163 165 154 138 135 161 128 129
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
93 97 83 73 68 64 61 57 57 57
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
64 72 80 80 82
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[50] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1793-1800 Jacques Fergeaux
1800-1822 Étienne Préfosses
1823-1848 Louis Léonor Maine
1848-1891 Antoine Brohier
1891-1900 Louis Artu
1900-1915 Alcindor Brohier
1915-1919 Bienaimé Scelles faisant fonction
1919-1925 Bienaimé Scelles
1925-1975 Pierre Scelles
1975-1989 Bernardin Birette
1989-2014 Bernard Leconte SE agriculteur retraité
2014-actuel Pascal Leconte retraité de l'enseignement
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes - Dictionnaire incontournable de notre patrimoine .
(....) : en exercice cette année-là.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2018).

La mairie (2018).

Adresse : La Mairie
50480 Audouville-la-hubert

Tél./Fax : 02 33 41 46 42
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Site web de la communauté de communes (25 mai 2012)

Mardi 10 h - 11 h 30 -
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Patron (présentation) : l'évêque de Coutances au 14e siècle, selon le pouillé de Coutances [4]; mais l'abbé Lecanu affirme que l'église fut donnée à Saint-Wandrille par Guillaume le Conquérant, quoique le seigneur du lieu fût resté présentateur [36]. Le pouillé de 1332 ne cite l'abbaye de Saint-Wandrille qu'en tant que bénéficiaire de la dîme; en outre, l'évêque de Coutances y est dit dominus, « seigneur », ce qui pourrait concilier les deux versions.
  • Dédicace de l'église paroissiale : Sainte-Honorine (mais la paroisse est elle-même sous le patronage de sainte Anne).
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église gothique, avec chapiteaux romans, groupe sculpté (fin 15e s.), maître-autel et chaire (1772/1778).
  • Manoir de Pierreville (17e/18e s.)
  • La Cour d'Audouville (16e/19e s.)
  • Plaque QG VIIe Corps sur le portail d'entrée, rappelle que le premier quartier général avancé du général Collins, commandant le VIIth US Corps [51] fut établi dans cette ferme.
  • Plage de sable fin (Utah Beach)
  • La Herguerie
  • Le Plat Marais
  • Le Buisson

La commune est concernée par la périmètre de protection de la redoute de Sainte-Marie-du-Mont.

Personnalités liées à la commune

Bibliographie

  • André Rostand, « L'église d'Audouville-la-Hubert », Revue du département de la Manche, n° 9, 1961.

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 301, § 128.
  2. 2,0 et 2,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 71.
  3. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 155, § DLXX.
  4. 4,0 et 4,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 304H.
  5. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 382B.
  6. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  7. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  8. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  9. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  10. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  11. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  12. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  13. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  14. 14,0 et 14,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  15. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  16. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  17. 17,0 et 17,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 54a.
  18. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  19. Anonyme, A new correct chart of the Channel between England and France, éd. W. Mount & T. Page, Londres, 1730-1739 [BNF, département Cartes et plans, cote CPL GE DD-2987 (765 B); collection d'Anville, cote 00765 B].
  20. Nouvelle carte réduite de la Manche, Chez Mr Bellin, Paris, 1749 [BNF, collection d'Anville, cote 00762 B].
  21. Herman van Loon, D2.me [= Deuxième] carte particuliere des costes de Normandie contenant les costes du Cotentin depuis la Pointe de la Percée Jusqu'a Granville ou sont Comprises les Isles de Jersey, Grenezey, Cers, et Aurigny, avec les Isles de Brehat. Comme elles paroissent a basse Mer dans les grandes marées, Atlas Van Keulen, Amsterdam, 1753 [BNF].
  22. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  23. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  24. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B].
  25. Carte de Cassini.
  26. Site Cassini.
  27. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  28. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 142c.
  29. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 380.
  30. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 169.
  31. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 86a.
  32. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 246b.
  33. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  34. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  35. Annuaire de la Manche (1861), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 164.
  36. 36,0 et 36,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 437.
  37. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 50a.
  38. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  39. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  40. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  41. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  42. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  43. Carte IGN au 1 : 25 000.
  44. Forme évoluée d'Aldwulf, combinaison des éléments ald- « vieux, âgé » et -wulf « loup ».
  45. Il s'agit d'une structure syntaxique propre à l'ancien français, signifiant littéralement « celle (la ville) d'Hubert ».
  46. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  47. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  48. Population avant le recensement de 1962.
  49. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  50. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  51. Monument commémoratif Audouville-la-Hubert.