Ancien français

De Wikimanche

On appelle ancien français l'état de la langue française (y compris ses différentes formes dialectales) en usage du 11e au 14e siècle inclus. Certains spécialistes en fixent plus précisément la limite ultime au milieu du 14e siècle. L'état de langue précédent (avant l'an mil) se nomme très ancien français ou proto-français (c'est la langue du serment de Strasbourg, rédigé en 842). L'état de langue suivant est le moyen français, qui se termine à la fin du 16e siècle.

L'ancien français se caractérise par :

  • Son système phonétique : grand nombre de diphtongues; quatre consonnes affriquées; beaucoup de sons palatalisés.
  • Sa morphologie : traces de déclinaisons issues du latin (voir Cas régime); grande complexité de la conjugaison; variation fréquente des radicaux.
  • Sa syntaxe : les constructions, la place des mots dans la phrase n'est pas la même qu'en français moderne.
  • Son lexique : un très grand nombre de mots, soit hérités du latin, soit empruntés (principalement au francique), soit créés à l'époque médiévale, a aujourd'hui disparu, ou changé de sens.

Un certain nombre de ces caractéristiques, disparues ou volontairement éliminées au cours de l'élaboration du français standard, s'est maintenu dans les parlers dialectaux, et peut se retrouver dans les patois actuels.

Remarque : les ouvrages du 19e siècle (voire du début du 20e) parlent volontiers de vieux français ou de vieille langue, appellations tombées en désuétude, et qu'il est déconseillé aujourd'hui d'employer dans le cadre d'un discours scientifique.