Saint-Côme-du-Mont

De Wikimanche

Saint-Côme-du-Mont est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Carentan-les-Marais depuis le 1er janvier 2016.

Commune déléguée de Saint-Côme-du-Mont
(commune de Carentan-les-Marais)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
49° 20' 7.81" N, 1° 16' 26.54" W (OSM)
Arrondissement Saint-Lô
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Carentan
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Saint-Cômais(es)
Population 515 hab. (2015)
Superficie 12,91 km²
Densité 40 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 32 m (maxi)
Code postal 50500
N° INSEE 50458
Maire délégué Danièle Giot
Communes limitrophes de Saint-Côme-du-Mont
Houesville Angoville-au-Plain Angoville-au-Plain
Appeville Saint-Côme-du-Mont Brévands
Auvers Carentan Saint-Hilaire-Petitville

L'église Saint-Côme-et-Saint-Damien.
L'église Saint-Côme-et-Saint-Damien.


Géographie

La commune s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Elle était autrefois traversée par la Nationale 13 reliant Paris à Cherbourg. Le contournement de Saint-Côme-du-Mont a lieu en même temps que celui de Carentan et de Blosville : il est effectif avec la mise en service du pont-canal.

Histoire

Il y avait dans la commune une « foire considérable [...] où les marchands de chevaux du pays de Caux et de la Picardie [venaient] en grand nombre acheter des poulains du Cotentin[1]. »

Seconde Guerre mondiale

Lors des combats de la bataille de Normandie de juin 1944, faisant suite au débarquement du 6 juin à Utah Beach, Saint-Côme-du-Mont demeure un objectif stratégique majeur. Il n'y a en effet qu'une seule voie d'accès à Carentan au sud : la nationale 13 qui traverse le bourg de la commune, situé au sommet d'une colline surplombant les marais qui encerclent Pommenauque et Carentan. Les Allemands ont ouvert les vannes de l'écluse de la Barquette et les marais sont remplis d'eau, ce qui complique largement la tâche des Américains. La route, rectiligne, enjambe quatre ponts au-dessus de la Jourdan, la Douve, la Groult et la Madeleine.

La prise de Saint-Côme-du-Mont est essentielle pour les Américains. Les combats font rage pendant plusieurs jours et les populations civiles se retrouvent entre deux feux. Les bombardements des navires américains accentuent encore les dégâts.

Dans la nuit du 9 au 10 juin, un bataillon de la 101e division airborne se lance à l'attaque des quatre ponts et atteint Pommenauque : la bataille de Carentan débute et la population de Saint-Côme-du-Mont et des hameaux d'Addeville peut commencer à compter ses morts.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[2]. En 2015, la commune comptait 515 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [3] et INSEE [4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
654 769 805 795 733 766 739 802 788 821
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
845 849 734 743 711 681 682 688 654 640
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
610 505 526 542 567 607 593 567 542 486
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
435 404 458 494 501 511 522 534 546 533
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
532 523 515
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1941
Période Identité Parti Qualité Observations
1941-1947 Gustave Laurence
1947-1983 M. Le Vaillant de Folleville
1983-1984 André Saint
1984-2014 Pierre Fauvel
2014-actuel Danièle Giot maire déléguée depuis le 5 janvier 2016
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Rémy Villand pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [6]
.




Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2014).

La mairie (2014).

Adresse : Square Hervé Mangon
Saint-Côme-du-Mont
50500 Carentan-les-Marais

Tél. 02 33 42 41 87
Fax : 02 33 42 30 68

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire : Horaires d'ouverture au public

Source : Maire + Annuaire Service-Public (18 juillet 2018)

Mardi - 14 h - 18 h
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi 9 h - 12 h -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Le manoir de Haubourg.
Musée Dead Man's Corner.
Le manoir de Rampan.
Église Saint-Côme et Saint-Damien.
  • Musée Dead Man's Corner/Centre historique des parachutistes du Jour J (musée du carrefour de l'homme mort) : en souvenir du lieutenant américain Walter T. Anderson, laissé pendu plusieurs jours sur la tourelle de son char détruit le 8 juin 1944 lors de la libération du village. Abrité dans la seule maison du hameau, le musée regroupe une collection de matériels des soldats allemands et américains.
  • Église Saint-Côme et Saint-Damien romane (11e, aussi 15e et 16e, Monument historique (MH))
  • Maison du Parc des marais du Cotentin et du Bessin
  • Écluse de la Barquette
  • Manoir de Haubourg : inscrit comme monument historique (IMH)
  • Manoir de Rampan (16e/17e) : inscrit comme monument historique (IMH)
  • Château Bellenau : jardin
  • Les Drouries
  • Le Mont
  • Ferme du Colombier
  • Ancienne chapelle Saint-Martin d'Addeville, dont il ne reste que quelques vestiges au Lieu Saint-Jean (aujourd'hui un gite rural), à la Basse Addeville
  • Plaque 101e Division aéroportée à la mémoire des parachutistes américains de la 101e Division aéroportée
  • Plaque Joseph Beyrle, du nom d'un parachutiste de la 101e division aéroportée américaine (506e régiment, 1re compagnie), parachuté dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 sur Saint-Côme-du-Mont[7]
  • Stèle Robert L. Wolverton

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

  • Walter T. Anderson (-1944), lieutenant de l'armée américaine

Économie

  • Haras de Tamerville (Denis Brohier)
  • Haras de La Fosse
  • TV Transports / Delavaux : transport routier
  • 6TM (2006): designer de motos

Transports

Associations

  • Les Perles saint-cômaises (majorettes), créées en février 2009

Bibliographie

  • Pierre Godefroy, « Manoir de Rampan à Saint-Côme-du-Mont », Annuaire des cinq départements normands, congrès de Valognes, 1967, pp. 37-39
  • « Saint-Côme-du-Mont », Art de Basse-Normandie, n° 131, 2005

Notes et références

  1. Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, 1838.
  2. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Population avant le recensement de 1962.
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. 6,0 et 6,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 510
  7. normandie44lamemoire.com (en ligne).

Lien interne