Portes à flots de la Manche

De Wikimanche

Portes à flot sur la Taute

La porte à flots, également appelée porte à marées est un dispositif technologique hydraulique très fréquent sur les côtes de la Manche.

Principe de fonctionnement

Fabriquées en bois massif, elles sont implantées sur le littoral correspondant aux marais ou aux polders, leur rôle est de permettre l'évacuation ou la conservation des eaux. Ce qui leur donne une finalité différente des écluses qui elles ont pour but de favoriser la navigation des navires, voiliers, gabarres, etc.

Selon leur fonctionnement, elles peuvent servir dans deux cas de figure :

1) Lorsque la mer est basse, les portes sont ouvertes sous la pression des eaux de surface (aux ruisseaux, rivières et fleuves) et des eaux de pluie, permettant leur évacuation. Lorsque la mer monte, les portes se referment par la force du flot, empêchant la pénétration de l'eau de mer dans les terres. L'objectif est alors de drainer une zone humide, d'empêcher la salinisation du sol et d'éviter les inondations. Elles constituent alors des dispositifs de poldérisation.
2) Elles peuvent fonctionner inversement, en stockant dans un bassin l'eau apportée à marée haute et à marée basse, par l'ouverture de vannes, en relâchant l'eau accumulée pour refouler les sédiments accumulés dans les terres. L'intérêt est alors de disposer d'un port toujours en eaux ou bien d'un dispositif de chasse-marée.

Ce système ne bénéficie d'aucun apport d'énergie extérieur pour fonctionner, si ce n'est que l'énergie du courant de la mer et celui de l'eau douce des marais.

La majorité des portes à flots implantées sur le littoral Manchois fonctionne selon le premier cas de figure.

Le fonctionnement des vannes secteur du barrage du Couesnon au lieu-dit la Caserne se rapproche du fonctionnement du second type mais avec un asservissement à un dispositif informatique calculant les hauteurs d'eau et les horaires de marée.

Implantations

Durant l'occupation, les Allemands, craignant une invasion des Alliés, avaient volontairement rendu inefficace le fonctionnement des portes afin d'inonder la totalité de la surface du marais. De nombreux parachutistes Américains s'y sont alors noyés.

  • Une porte sous la route D651 entre le marais et le golf, située sur le ruet du Goulot.
  • Une autre dite de la Goutte, située à l'embouchure de la Siame au Pont d'Agon.

Notes et références

  1. Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin, site internet, consulté le 14 janvier 2019. (lire en ligne)
  2. « Carentan-les-Marais : de nouvelles portes à flot pour gagner du terrain sur la mer », France 3 Normandie, site internet, 20 septembre 2017. (lire en ligne)
  3. Le Val de Saire vu par Ph L, blog de Philippe Lebresne, consulté le 15 janvier 2019. (lire en ligne)