Vire

De Wikimanche

Pont de Gourfaleur, sur la Vire, marquant la frontière entre Baudre, Gourfaleur et Saint-Lô.

La Vire est un fleuve de la Manche.

Description

Il prend sa source au pied de la butte Brimballe à Saint-Sauveur-de-Chaulieu, ancienne commune aujourd'hui rattachée à Chaulieu, au point de rencontre des frontières de la Manche avec celle des deux autres départements bas-normands, le Calvados et l'Orne. Sa longueur de 128 km le classe vingtième fleuve de France.

La Vire se jette dans la Manche à Isigny-sur-Mer (Calvados), dans la baie des Veys, après avoir traversé, notamment Vire (Calvados) et, dans la Manche, Tessy-sur-Vire, Condé-sur-Vire, La Mancellière-sur-Vire, Saint-Lô, Rampan, Pont-Hébert et La Meauffe.

Elle marque la séparation entre les départements de la Manche et du Calvados, une première fois à sa source et sur trois kilomètres, puis une seconde fois lorsqu'elle se jette dans la baie des Veys. Son cours est de 46 km dans la Manche [1].

Le nom de la Vire est employé comme déterminant dans ceux des communes de Condé-sur-Vire, La Mancellière-sur-Vire, Saint-Louet-sur-Vire, Sainte-Suzanne-sur-Vire, Tessy-sur-Vire et Torigni-sur-Vire. Celui de Fourneaux-sur-Vire fut également proposé sans succès pour la commune de Fourneaux.

Hydronymie

Attestations anciennes

  • -ver[a] dans ex civitate Briovere 511 [2], ancien nom de Saint-Lô, formé avec l’hydronyme (gaulois °Brivo-vera, « le pont sur la Vire »).
  • -ver- dans ecclesia […] Brioverensis 549 [2], idem; dérivé adjectival du précédent.
  • Viria; Vallis fluvii qui Viria dicitur 6e s. [3].
  • -ver- dans Briovero 890 [2].
  • super Viriam fluvium 1056/1066 [4].
  • super vada Viræ 1123/1141 [pour 1005] [5].
  • supra Viram 1146 [6].
  • super Viræ fluvium 1169 [pour 1161] [7].
  • inter Ounam et Viram 1172 [8].
  • li guez de Vire 1160/1174 [9].
  • les guez de Vire ~1175 [10].
  • vallis de Vira 1198 [11], 1203 [12].
  • inter Viram et Olnam 1216 [13].
  • in aqua Viræ 1206/1231 [14].
  • in valle Vire 1231 [15].
  • supra Viriam 1234 [16].
  • ripparia Virie 1270/1271 [17]
  • Viria 1277 [18].

Étymologie

Les plus anciennes attestations, qui datent du 6e siècle de notre ère, montrent que le radical de cet hydronyme apparaît sous deux variantes, ver- et vir-, cette dernière paraissant être secondaire. La plupart des spécialistes y voient un radical hydronymique pré-latin (et vraisemblablement pré-celtique) °ver-, qui se manifeste également sous une autre variante °var-, et qu'ils rattachent à la racine indo-européenne °wēr- « eau » [57]. Cet élément est très répandu en France, et même en Europe : il est à l'origine du nom de la Vère (Calvados; Tarn-et-Garonne), de la Veyre (Puy-de-Dôme), du Var (Alpes-Maritimes), etc. [58].

Principaux affluents

...

Ponts sur la Vire

...

Bibliographie

  • M. Parey, « De la navigation de la Vire au Moyen-âge », Notices, mémoires et documents publiés par la Société d'agriculture, d'archéologie et d'histoire naturelle du département de la Manche , imprimerie Élie fils, Saint-Lô, 1851, p. 32-86 (lire en ligne)
  • Albert Desile, « Cette bonne vieille femme de rivière : la Vire », La Manche Libre, 3 mars 1957.
  • La Vire, voie navigable, Centre départemental de documentation pédagogique, Saint-Lô.

La Vire en images

Notes et références

  1. La France 1900, éd. Florilège, 1994, p. 106.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 200.
  3. Célestin Hippeau, Dictionnaire topographique du département du Calvados, Paris, 1883.
  4. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 405, § 215.
  5. Orderic Vital, Historiæ ecclesiasticæ, 1123/1141, édition de Auguste Le Prévost et Léopold Delisle, Jules Renouard éd., Paris, t. IV, 1852, p. 204.
  6. François de Beaurepaire, op. cit., p. 202.
  7. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, t. I, 1872, p. 332.
  8. Ibid., t. II, 1873, p. 302, § XXXIII.
  9. Wace, Roman de Rou, 1160-1174, édition de Frédéric Pluquet, Édouard Frère éd., Rouen, t. II, 1827, p. 22, v. 8834.
  10. Benoît de Sainte-Maure, Chronique des ducs de Normandie (~1175), édition de Francisque Michel, in Collection des documents inédits, Imprimerie Royale, Paris, t. III, 1844, p. 38, v. 32888.
  11. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 28b.
  12. Ibid., p. 92b.
  13. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 48, § 187.
  14. Abbé V. Bourrienne, Antiquus Cartularius Ecclesiæ Baiocensis (Livre Noir), Société de l’histoire de Normandie, Rouen, A. Lestringant, Paris, Auguste Picard, t. I, 1902, p. 288, § CCXXXIX.
  15. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 314a, § 1147.
  16. François de Beaurepaire, op. cit., p. 104.
  17. Léopold Delisle, Le cartulaire normand…, p. 185b, § 802.
  18. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 218, § 904.
  19. Pouillé du Diocèse de Bayeux (« Livre Pelut »), ~1350, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 121A.
  20. Rôles Normands et Français et autres pièces tirées des archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXIII (3e série, 3e volume), 1re partie, Paris, 1858, p. 52a, § 293.
  21. Comptes de la Débite du Diocèse de Bayeux pour 1494, in Auguste Longnon, op. cit., p. 138E.
  22. Gerhard Mercator (1512-1594), Britannia et Normandia cum confinibus regionibus, Duisbourg, 1585 [BNF, Collection d'Anville, cote 00456 bis].
  23. Abraham Ortel dit Ortelius, Neustria. Britanniae, et Normandiae Typus, Anvers, 1594.
  24. Damien de Templeux, Description du pais de Normandie, Jean le Clerc éd., 1620 [Archives départementales du Calvados, cote CPL 147].
  25. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  26. Claude Hardy, Duche de Bretaigne / Dessigné par le Sieur Hardy mareschal des logis du Roy, J. Janssonius, Amsterdam / Melchior Tavernier, Paris, 1650.
  27. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  28. abbé Jean Petite, cartographe, et R. Michault, graveur, Description particulière du diocese de Bayeux, Jollain, Paris, 1675 [BNF, Collection d’Anville, cote 00259].
  29. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  30. Nicolas Sanson, Carte de la Manche faite par ordre du Roy pour le service des armees de mer. Reveue et corrigee par le Sr. Sanson a Paris chez Hubert Jaillot, Paris, 1692.
  31. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BnF, IFN-7710251].
  32. Michel-Antoine Baudrand, La France suivant les nouvelles observations, C. Roussel, Paris, 1694 [BnF, GED-6682].
  33. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  34. Justus Danckerts (1635-1701), Canalis inter Angliae et Galliae tabula cum omnibus suis portibus, arenis et profundis, Amsterdam, 1692/1699.
  35. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  36. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  37. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  38. Jean-Baptiste Homann, Tabula Ducatus Britanniæ Gallis / le Gouvernem[en]t General de Bretagne, Nuremberg, 1720.
  39. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BnF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  40. Gilles Robert de Vaugondy (1688-1766), Gouvernement Generale de Normandie divise en ses sept Bailliages de Coutances, Caen, Caux, Rouen, Evreux, Gisors, et Alencon, Par le Sr. Robert Geographe ordinaire du Roy, 1751. Avec Privilege. Supplement pour les Isles Grenezey et Jersey, appartenantes aux Anglois, Boudet, Paris, 1751.
  41. G. Albrizzi, Carta geografica del governo della Normandia, Venise, 1740/1754.
  42. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9.
  43. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  44. Jacques-Nicolas Bellin, « Carte de la Normandie et de la Bretagne », in Le Petit Atlas Maritime Recueil De Cartes et Plans Des Quatre Parties Du Monde, 1764, t. V, n° 21.
  45. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  46. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  47. Anonyme, Plan des Départemens de Caen Bayeux et Saint Lo suivant la Marche que les Ambulants Tiennnent lors de Leurs Recouvremens [de la taille], 1780 [BnF département Cartes et plans, GE AA-3798 (RES)].
  48. Carte de Cassini.
  49. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. V, 1805, p. 453a.
  50. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  51. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  52. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 13.
  53. E.-A. Pigeon, Carte du diocèse d’Avranches, A. Herluison, Orléans, 1884 [BNF, GED-1158].
  54. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  55. Carte IGN au 1 : 100.000.
  56. Carte IGN au 1 : 25.000.
  57. Au degré zéro °ūr- de la racine °wēr- se rattachent par exemple le nom de l'Ure dans l'Orne (super Uram 1060), ainsi que le latin ūrīna « urine » et le grec οὐρέω (ouréō) « j'urine ». La forme pleine est à l'origine du sanskrit vā́r, vā́r, le tokharien A wär et tokharien B war « eau », etc.
  58. Cf. Albert Dauzat, Gaston Deslandes et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de rivières et de montagnes en France, Klincksieck, Paris, 1978, p. 93b.