Réville

De Wikimanche

Réville est une commune du département de la Manche, située dans le Val de Saire.

Reville.png Blason de la commune de Réville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 37' 9.70" N, 1° 15' 35.17" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Val-de-Saire
Ancien canton Quettehou
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Révillais(es)
Population 1 051 hab. (2016)
Superficie 10,55 km²
Densité 100 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 16 m (maxi)
Code postal 50760
N° INSEE 50433
Maire Yves Asseline
Communes limitrophes de Réville
Anneville-en-Saire Montfarville Mer de la Manche
Anneville-en-Saire Réville Mer de la Manche
La Pernelle Saint-Vaast-la-Hougue Mer de la Manche

Le phare.
Le phare.


Histoire

Vue ancienne.

En juin 1966, un cimetière barbare mis au jour livre 154 sépultures et de nombreux objets, armes et bijoux [1].

Le 20 juin 1944, la commune est libérée par les troupes américaines du général Barton.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[2]. En 2016, la commune comptait 1 051 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [3] et INSEE [4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 505 1 514 1 952 2 018 2 150 1 929 1 900 1 898 1 902 1 821
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 780 1 775 1 740 1 693 1 606 1 530 1 512 1 449 1 377 1 370
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 327 1 296 1 316 1 262 1 260 1 248 1 304 1 383 1 308 1 233
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
1 246 1 205 1 168 1 198 1 199 1 193 1 186 1 179 1 172 1 175
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
1 173 1 132 1 092 1 051
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1944
Période Identité Parti Qualité Observations
1944-1977 Clément Fouace
1977-1989 René Travert éleveur
1989-2004 René Houivet
2004-2014 Gérard Legoupil SE
2014-actuel Yves Asseline
Source : liste établie par Jean Pouëssel et Denise Leterrier pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [6]
.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 5 rue du Général de Gaulle
50760 Réville

Tél. 02 33 54 47 79
Fax : 02 33 54 11 57
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Site web de la communauté de communes (22 août 2012)

Mardi 9 h - 12 h -
Mercredi 9 h - 12 h -
Jeudi 9 h - 12 h -
Vendredi 9 h - 12 h -
Samedi 9 h - 12 h -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Retour de pêche, plage de Réville, Guillaume Fouace.
Monument aux morts.
Statue en calcaire de saint Martin (en provenance de l'église de Réville)
  • Église Saint-Martin.
  • Chapelle Saint-Éloi (12e), inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 23 octobre 1997.
  • Redoute de la pointe de Jonville (1689), inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 6 juillet 1992.
  • Château (17e), inscrit au titre des monuments historiques (IMH) en 1997 : communs, colombier, grille, pilier.
  • Plage de Jonville : seule plage du littoral de la mer de la Manche orientée sud ; elle se trouve ainsi protégée des vents.
  • Plages : la pointe de Saire, Dranguet, Fouly, la Mare, Maltot.
  • Hameaux du bord de mer : Jonville, Es Monniers et Maltot, autrefois hameaux de pêcheurs.
  • Hameaux maraîchers : le bourg, le hameau Yon, le Mont Morin, le Mont Férey, La Froide Rue, Crasville, Sucères.
  • Manoir de La Crasvellerie
  • Manoir du Houguet
  • Manoir La Sauvagerie
  • Manoir de Cabourg
  • Stèle 4e Division d'infanterie à la mémoire des soldats de la 4e Division d'infanterie américaine, qui ont libéré la ville le 20 juin 1944. La plaque commémore également les Normands victimes des combats[7].
  • Gare
  • Le Richelieu, cinéma

La commune est concernée également par le périmètre de protection du château du Tourps d'Anneville-en-Saire (IMH).

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

  • Joël Hubaut (1947), artiste, vit dans la commune
  • Henri Nallet (1939-), ancien député de l'Yonne, ministre PS de l'Agriculture puis de la Justice, dans les gouvernements Rocard et Cresson, propriétaire d'une maison sur la pointe de Jonville.

Économie

  • Amelis, centre de répartition des semences (14 employés en 2008).
  • Carrière de granit. La statue du général Jean Le Marois à Bricquebec repose sur un bloc extrait à Réville.
  • La Verdura : production légumière.
  • Établissements Gosselin : produits maraîchers.

Transports

Lignes Manéo
  • Ligne 51 : Ligne estivale du Val de Saire (juillet-août)

Sports

Associations

Bibliographie

par ordre chronologique de parution
Livres
  • Anonyme, Réville : histoire et légendes
  • Frédéric Scuvée, Le Cimetière barbare de Réville (Manche), VIe et VIIe siècles. Fouilles 1958-1966, Caen, 1973
Articles
  • Geneviève Le Blond, « Le manoir de Crasville à Réville », Ouest-France, 21 août 1963
  • Michel de Boüard, « Sépultures énigmatiques à Réville », Annales de Normandie, tome XIV, n° 2, juin 1964
  • Geneviève Le Blond, « Le manoir du corsaire qui se fit huguenot »[Manoir de La Crasvillerie], Le Mois à Caen, n° 57, juillet-août 1967, p. 14-15
  • Jean Lepetit, Étude du vocabulaire de la pêche et de la mer dans le parler de Réville, mémoire pour le DES, Faculté des lettres de Caen, 1970
  • Jean Lepetit, « Étude du vocabulaire de la pêche et de la mer dans le parler de Réville », Annales de Normandie, tome XX, n° 1, mars 1970
  • Frédéric Scuvée, « Le cimetière barbare de Réville », Heimdal, n° 1, automne 1971
  • « Réville », Le Lien, numéro spécial, bulletin cantonal, 1980

Lien interne

Notes et références

  1. Guillaume Sorel, Petit guide du Nord-Cotentin, I. Des origines au Moyen Âge, éd. Heimdal, 1975, p. 30.
  2. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Population avant le recensement de 1962.
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. 6,0 et 6,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 490
  7. Monument commémoratif Réville.

Lien externe