Chapelle Saint-Éloi (Réville)

De Wikimanche

La chapelle Saint-Éloi

La chapelle Saint-Éloi de Réville est un édifice catholique de la Manche.

Description

La chapelle est formée d'une nef simple qui se termine par une abside, soit une surface au sol de 25 mètres sur 7m [1].

Elle s'ouvre à l'ouest sur un portail roman. Deux autres portes desservent l'édifice dont l'intérieur est éclairé par cinq fenêtres en lancette, dont l'une à son chevet[1].

Sa corniche est à modillons.

À l'intérieur, huit graffiti, dont sept figurant des navires, ont été gravés sur les murs entre le début du XVIIe siècle à la fin du XIXe siècle[1].

Historique

Construite à la fin du 12e siècle[2], la chapelle était un lieu de pèlerinage pour la guérison du mal Saint Éloi, c'est-à-dire les furoncles et abcès[1].

Autour de la chapelle, des sarcophages mérovingiens en tuf de Sainteny ont été retrouvés. Elle aurait servi, selon la légende locale, de léproserie[1].

En 1698, elle est restaurée à la demande de Pierre Mangon du Houguet pour servir d'école pour les garçons[1].

La chapelle est vendue comme bien national à la Révolution, puis restaurée pour accueillir de nouveaux élèves, jusqu'à son acquisition 1841 par le comte du Parc, châtelain de Réville[1].

En 1908, elle est transformée en salle paroissiale par l'abbé Lebourgeois. Elle est fermée en 1945 pour raisons de sécurité.

La chapelle Saint-Éloi est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 23 octobre 1997[2].

Propriété privée[2], elle abrite aujourd'hui chaque semaine une messe dominicale.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Panneau touristique près de la chapelle.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Notice n°PA50000003 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture..

Lien externe