Saint-Germain-de-Varreville

De Wikimanche

Saint-Germain-de-Varreville est une commune du département de la Manche.

Commune de Saint-Germain-de-Varreville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 26' 13.36" N, 1° 15' 30.86" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Saint-Germainais(es)
Population 117 hab. (2015)
Superficie 5,81 km²
Densité 20 hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 40 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50479
Maire Michel Haize

La plage.
La plage.


Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

En avril 2011, un agriculteur met au jour un vase contenant 14 528 pièces romaines datant de 310 à 348 après J.-C. [1]. Tous les ateliers qui frappent la monnaie pour les provinces de l'Empire au IVe sont représentés[2]. Principalement localisés dans les provinces des Gaules (Trèves, Lyon, Arles), d’Italie (Aquilée, Rome), de Mésie (Siscia), de Macédoine (Thessalonique), d’Asie (Cyzique, Nicomédie) et même d’Egypte (Alexandrie)[2]. Ce sont exclusivement des bronzes composés de cuivre plus ou moins argenté, que l’on appelle aussi « nummi »[2].

Par sa masse, ce trésor est une trouvaille hors du commun, sans égale dans le Nord-Ouest de la Gaule et figurant surtout parmi les plus importants trésors constantiniens jamais découverts à l’échelle de l’Empire[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les plages de Saint-Germain-de-Varreville ont souffert des combats du débarquement à Utah Beach marquant le début de la libération de la France.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2015, la commune comptait 117 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
277 283 367 330 318 327 331 281 274 298
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
270 301 292 269 274 265 252 255 242 230
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
222 207 182 200 207 234 216 165 159 128
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
126 112 119 118 118 118 119 119 118 118
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
119 119 117
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Qualité
....... - ....... Charles Darot de Vaugoubert .
....... - ....... Albert Vaultier .
1995 - en cours Michel Haize retraité de l'agriculture
À compléter.

Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 19, Village de l'Eglise
50480 Saint-Germain-de-Varreville

Tél./Fax : 02 33 41 46 68 ‎

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire service-public (01 mars 2012)

Mardi 8 h 30 - 12 h 30 -
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -




Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Plage de sable fin où eut lieu une partie du débarquement du 6 juin 1944 : Utah Beach
  • Église Saint-Germain (13e / 14e) avec son maître-autel (17e), statues de Saint Nicolas et Saint Sébastien. Très vieux bas relief représentant saint Jean-Baptiste. À l'extérieur, singulier masque humain au milieu d'un losange à grands fleurons.
  • Ancien moulin à vent du Mesnil (1805)
  • La Cour Saint-Germain
  • Château de Clamorgan ou de Mesnil (18e)
  • Château de Vaugoubert (19e), plus rien ne subsiste des anciens bâtiments. Dans le parc, un pigeonnier est refait sur une ossature ancienne. Il a appartenu à la Révolution à François Darot, écuyer, ancien gendarme des gardes du roi.
  • Château de Gourmont (19e)
  • Ferme de Gerville, avec une charreterie en bois et torchis.

Personnalités liées à la commune

Économie

  • Haras Dangueville (trotteurs).
  • Élevage de Bapaume (trotteurs).
  • Haras de la Cour (trotteurs).

Photos

Notes et références

  1. Raphaël Fresnais, « Le trésor romain de 14 528 pièces au grand jour », Ouest-France, 16 juin 2016.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Pierre-Marie Guihard et Anne Boquet-Liénard, « Projet de recherche : Fanum », Les échos du Centre Michel de Boüard - Craham - UMR 6273 (CNRS/Unicaen), N° 5 - juillet 2016.
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.