Fontenay-sur-Mer

De Wikimanche

Fontenay-sur-Mer est une commune du département de la Manche.

Commune de Fontenay-sur-Mer Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 29' 22.32" N, 1° 18' 39.69" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Valognes
Ancien canton Montebourg
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Fontenayais(es)
Population 181 hab. (2015)
Superficie 8,18 km²
Densité 22 hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 43 m (maxi)
Code postal 50310
N° INSEE 50190
Maire Philippe Anne
Communes limitrophes de Fontenay-sur-Mer
Ozeville Quinéville Mer de la Manche
Ozeville, Saint-Floxel Fontenay-sur-Mer Saint-Marcouf
Saint-Floxel Saint-Marcouf Saint-Marcouf

Map commune FR insee code 50190.png


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme gallo-romain tardif ou médiéval très précoce, issu du gallo-roman °FONTANĒTU, dérivé collectif en -ĒTU du latin populaire fontana « source, fontaine » [40], d'où le sens de « lieu où il y a des sources ». Il s'agit d'une formation toponymique extrêmement répandue en France, soit sous la forme de l'Ouest Fontenai, Fontenay, soit sous sa variante de l'Est Fontenoi, Fontenoy. Il existe aujourd'hui huit communes homonymes en Normandie, sans compter les anciennes paroisses et les hameaux.

C'est sans doute pour différencier cette paroisse de celle de Fontenay dans le canton de Mortain que fut sporadiquement employé, du 16e au 18e siècle, le nom alternatif de Fontenay-le-Berceur, d'abord attesté sous la forme dialectale Fonteney le Bercheur en 1552. L'emploi de ce nom ne semble pas dépasser le milieu du 18e siècle. Il fait référence aux LE BERCEUR, seigneurs de Fontenay. Ainsi, Gilles de Gouberville fréquente Thomas Le Berceur au milieu du 16e siècle, et le cite à plusieurs reprises. On connaît également Richard Le Berseur, seigneur de Fontenay, mentionné en 1584 [41]. La terre et seigneurie de Fontenay fut par la suite érigée en marquisat en faveur de l'arrière petit-fils de Thomas, Henri Le Berceur (1677-1762), grand bailli du Cotentin (1726-1753) [42].

☞ Le patronyme LE BERCEUR / LE BERSEUR / LE BERCHEUR représente initialement un surnom médiéval issu de l'ancien français berseur (ancien normand bercheur) « tireur à l’arc », dérivé agentif en -eur de berser (forme dialectale normano-picarde bercher) « tirer à l’arc, chasser à l’arc; cribler de flèches » [43]. Il semble avoir aujourd'hui disparu de Normandie, mais on connaît encore en Haute-Normandie la variante dialectale BERCHEUX, et en Basse-Normandie (sauf la Manche) le dérivé BERCERON / BERSERON.

La forme actuelle du toponyme, Fontenay-sur-Mer, fut initialement proposée en 1828 par Louis Du Bois, d'après sa situation littorale, et officiellement adoptée en 1890.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

La commune abrite, en 1944, durant quelques mois, un camp qui accueille aussi bien des femmes russes que des réfugiés français [44].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[45]. En 2015, la commune comptait 181 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [46] et INSEE [47])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
546 545 608 648 535 579 579 569 551 554
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
545 536 505 503 486 459 432 431 379 351
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
323 252 264 278 253 270 245 242 219 190
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
191 186 176 181 183 186 180 174 168 165
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
166 171 176 181
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[48] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

  • Généralité : Caen.
  • Élection : Valognes (au moins jusqu'à 1677), puis Carentan (avant 1713).
  • Sergenterie : Valognes.

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1793 Guillaume Fillâtre
1793-....... Jacques Le Rouge 1795
.......-....... Charles Ferrand 1796
.......-....... .
1800-1808 Jean-Baptiste Truffaut
.......-1818 Bernardin Jean Jacques du Poërier de Francqueville décédé en octobre 1818
1819-1835 Guillaume L'Épron de La Fossardière conseiller général de 1820 à 1833
1835-1840 Félix Lenable
1840-1884 Jules Lepron de la Fossardière décédé en exercice le 24 novembre 1884
1885-1892 Charles Olivier
1892-1933 Louis Lafolley
1933-1962 Raymond Lafolley
1962-2001 Guy Castel du Lys SE agriculteur
2001-2011 Hubert Poisson SE démissionnaire le 31 déc. 2011,
n'habite plus la commune
2012-2014 Madeleine Launey SE élue le 3 février [49]
2014-actuel Philippe Anne SE chef entreprise
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La Mairie (2013).

La Mairie (2013).

Adresse : 2 rue de l'Église
50310 Fontenay-sur-Mer

Tél./Fax : 02 33 21 41 71

Courriel : Pas d'adresse mel

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (22 juillet 2012)

Mardi - 14 h - 17 h
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Martin.
  • Patron (présentation) : l'abbé de Saint-Vigor à Cerisy; don de Guillaume de Montfiquet.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église Saint-Martin.
  • Église Saint-Martin (12e s.) entourée d'un cimetière : croisée (12e s.), chœur (13e s.), chapelles (15e s.), nef (17e s.), Vierge à l'Enfant (14e s.) classée à titre d'objet aux monuments historiques.
  • Château de Courcy (16e/18e s.), inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) : façade classique (17e s.), jardins, colombier.
  • Château de Franqueville (17e s.), inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) : façades et toitures des communs, chapelle (17e s.)
  • Varreville (16e s.)
  • Sortosville (16e/18e s.)
  • Musée de l'automobile miniature
  • Plage de sable fin
  • Marécages

Personnalités liées à la commune

Naissance

Autre

Bibliographie

  • André Dupont : « Les registres de la catholicité de Fontenay-sur-Mer : prénoms au 16e siècle », Revue du département de la Manche, n° 33, 1967.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 119.
  2. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 382E.
  3. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 230.
  4. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 172.
  5. Ibid., p. 188.
  6. Ibid., p. 260.
  7. Ibid., p. 816.
  8. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  9. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  10. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  11. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  12. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  14. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  15. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 54b.
  16. Anonyme, A new correct chart of the Channel between England and France, éd. W. Mount & T. Page, Londres, 1730-1739 [BNF, département Cartes et plans, cote CPL GE DD-2987 (765 B); collection d'Anville, cote 00765 B].
  17. Herman van Loon, D2.me [= Deuxième] carte particuliere des costes de Normandie contenant les costes du Cotentin depuis la Pointe de la Percée Jusqu'a Granville ou sont Comprises les Isles de Jersey, Grenezey, Cers, et Aurigny, avec les Isles de Brehat. Comme elles paroissent a basse Mer dans les grandes marées, Atlas Van Keulen, Amsterdam, 1753 [BNF]
  18. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  19. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  20. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B]
  21. Carte de Cassini.
  22. Site Cassini.
  23. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  24. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 345a.
  25. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 454.
  26. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 166.
  27. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 495b.
  28. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 712a.
  29. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  30. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  31. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 424.
  32. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59b.
  33. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  34. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  35. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  36. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  37. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  38. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  39. Carte IGN au 1 : 25 000.
  40. Le latin populaire fontana représente l'emploi substantivé de l’adjectif fontanus « relatif à la source », « de source », accordé au féminin (avec aqua « eau » sous-entendu). Ce dernier mot est un dérivé adjectival en -anus du latin fons, radical font- « source », reposant sur le thème indo-européen °dʰon-ti-, forme suffixée de la racine °dʰen- « couler » au degré en o.
  41. Bertrand Pâris, Registres des gardes nobles de la Chambre des Comptes de Normandie, t. 1, SPHAN, Limeil-Brévannes, 1995 [Répertoire Périodique de Documentation Normande, deuxième série, n° 4].
  42. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 11, n. 1.
  43. Ce verbe est d'origine discutée. On l'a parfois rapproché de bers « berceau », en supposant pour ce mot un sens non attesté de « cible en osier ». Dans cette hypothèse, il serait issu du gallo-roman °BERTIARE formé sur °BERTIU « berceau », lui-même dérivé du radical gaulois bertia- « secouer », puis « bercer ».
  44. Le Didac'doc, n° 53, novembre 2014.
  45. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  46. Population avant le recensement de 1962.
  47. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  48. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  49. Madeleine Launey élue maire de Fontenay-sur-Mer, ouest-france.fr, 3 février 2012.