Hémevez

De Wikimanche

Hémevez est une commune du département de la Manche.

  • Prononciation. — API : [eme'vε:]; transcription francisée : é-mé-vê.


Commune de Hémevez Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 27' 30.00" N, 1° 26' 26.99" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Valognes
Ancien canton Montebourg
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Hémevézien(ne)s
Population 182 hab. (2015)
Superficie 4,3 km²
Densité 42 hab./km2
Altitude 6 m (mini) - 28 m (maxi)
Code postal 50700
N° INSEE 50241
Maire Jean-Marc Joly
Communes limitrophes de Hémevez
Flottemanville Sortosville Saint-Cyr
Flottemanville, Colomby par un angle, Urville Hémevez Le Ham
Urville Urville Le Ham

Map commune FR insee code 50241.png


Toponymie

Attestations anciennes

  • Anslevilla 1158 [1].
  • Ansleville 1156/1161 [2].
  • Anslevilla 1171 [3].
  • Anslevilla 1174/1182 [4].
  • Sanctus Laudus de Anslevilla 12e s. [5].
  • Ansnevilla Heymevez 12e s. [5].
  • Haimeivez s.d. (12e s.) [5].
  • Anslevilla juxta Haimeveis ~1180 [5].
  • Haimesvez 1214 [5].
  • Haymeweiz 1214 [5].
  • Ansnevilla pres Hemevez 13e s. [5].
  • Haimevez ~1280 [5].
  • Saint Lau de Haimevez 1280 [5].
  • Heimmesvez 1294 [6].
  • Angnevilla Heymesveiz 1314 [5].
  • Ansnevilla Haimesveiz ~1320 [5].
  • Ansnevilla Heymevez 1332 [7].
  • Annovilla Haymesvez 1351/1352 [8].
  • Hemesvez ~1400 [5].
  • Ammeville Hamesvez 1421 [5].
  • Hemeves 1552 [9].
  • Hemevedz 1553 [10].
  • Hemevez 1553 [11], 1557 [12].
  • Hemenet [lire Hemevet] 1620 [13].
  • Hemenot [lire Hemevet] 1635 [14].
  • Hemesvet 1612/1636 [15].
  • Hemehest [sic; lire Hemevest] 1648 [16].
  • Hemevée 1677 [17].
  • Hemevez 1689 [18].
  • Hemenes [lire Hemeves] 1695 [19].
  • Hemevez ~1700 [20].
  • Hesmevée 1709 [21].
  • Hemesvée 1713 [22].
  • Hemevez 1716 [23], 1719 [24].
  • Hemesvée 1735 [25].
  • Hemevez 1736 [26].
  • Hemevetz ou Hemevez (?) 1757 [27].
  • Hemesvée 1764 [28].
  • Hemesvez 1753/1785 [29].
  • Hennevez [lire Hemevez] 1793 [30].
  • Hemevez 1801 [31], 1802 [32].
  • Hémesvez 1804 [33].
  • Hemevez 1810 [34].
  • Hames Veys 1824 [35].
  • Hemevez 1828 [36], 1829 [37], 1830 [38], 1837 [39].
  • Henevez [lire Hemevez] 1854 [40].
  • Hémevêz 1825/1866 [41].
  • Hémévez 1878 [42].
  • Hémevez 1880 [43], 1903 [44].
  • Hemevez 1954 [45].
  • Hemevez; Hémevez 1962 [46].
  • Hémévez 1972 [47].
  • Hemevez 1978 [48].
  • Hémevez 1993 [48], 2007 [49].

Étymologie

Comme on peut le constater, Hémevez a initialement été connu sous le nom d’Ansleville puis Ansneville, qui serait sans doute devenu °Anneville s'il avait survécu (dernière mention au début du 15e siècle sous la forme altérée Ammeville). Ainsi que le fait remarquer François de Beaurepaire [5], il s'agit en fait d'une ancienne localité proche de Hémevez. Cette proximité a causé une hésitation dans le nom de la paroisse, indifféremment appelée Ansneville (et variantes phonétiques), Saint-Lô-d'Ansneville, Ansneville-Hémevez, Ansneville-près-Hémevez, Saint-Lô-de-Hémevez et Hémevez, tous employés aux 12e et 13e siècles. L'usage constant de Hémevez ne se constate qu'à partir du milieu du 16e siècle. Nous commenterons successivement dans les lignes qui suivent les noms d'Ansneville et de Hémevez.

Ansneville

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine scandinave Ásleikr, localement adapté en Normandie sous la forme francique Anslech, Anslec, forme latinisée Ansle(c)cus [50], d'où le sens global de « domaine rural d'Ásleikr ». Ce type toponymique se rencontre dans sept communes ou anciennes paroisses de Normandie, dont trois dans la Manche (voir Anneville-sur-Mer et Anneville-en-Saire).

Le nom scandinave Ásleikr, variante Áslákr, représente la combinaison des éléments Ás- (refait en Normandie en Ans-, sur le modèle francique) « Ase, dieu guerrier » et leikr « jeu, joute, combat », ce dernier terme ayant sans doute une valeur rituelle. On le trouve autrefois attesté sous la forme Ásleikr en Norvège et en Suède [50], Aslak en anciens danois et suédois, et Áslákr en ancien norois de l'Ouest. On le rencontre également dans les inscriptions runiques sous les formes ᚨᛋᛚᚨᚲ (aslak), ᚨᛋᛚᚨᚲᛉ (aslakR), ᚪᛋᛚᚨᚲᛋ (oslaks), etc. [51]. Il s'est perpétué comme nom de famille, puisque qu'un Anlec est encore mentionné à Jersey en 1306, et un autre à Hémevez vers 1320.
Hémevez

Toponyme médiéval constitué de l'ancien normand vei, vey, , forme dialectale normano-picarde du français gué, employé au pluriel, et précédé de l'ancien adjectif ethnique hameis « du Ham », qui était la paroisse contiguë. Le sens global de ce nom est donc « les gués du Ham », par référence à divers points de passage sur le Merderet, permettant de rejoindre Le Ham. François de Beaurepaire [5] signale à Éroudeville, autre commune proche, l'existence ancienne d'une formation similaire : Aroudevei (13e s.), « le gué d'Éroudeville », situé sur la Durance au hameau actuel de l'Eau d'Éroudeval.

Haimeis « du Ham » est un dérivé adjectival en -eis, forme dialectale de l'Ouest de -ois < gallo-roman -ĒSE.

En normand, la commune se nomme Rhomevâ.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [52], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[54]. En 2015, la commune comptait 182 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [55] et INSEE [56])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
325 331 375 322 306 333 351 337 340 312
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
297 363 269 268 266 243 246 214 185 183
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
170 189 208 185 162 166 193 172 141 124
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
143 150 147 165 167 172 173 173 174 176
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
184 183 182
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[57] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-1795 Jean Blanche 1792
1795-1797 Ange Joseph Blondel
1797-....... Antoine Desplanques 1798
.......-....... .......
1800-1826 Jean Blanche
1826-1833 François Feret
1833-1848 Pierre Lebrettevillois
1849-1856 François Feret
1856-1865 Louis Gamas décédé en exercice le 24 février 1865
1865-1894 Jules Folliot
1894-1897 Paul Vivien
1897-1918 A. de la Motte-Ango de Flers
1918-1920 Jean Brisset
1920-1923 François Folliot
1923-1925 Jean Brisset
1925-1935 Albert Brisset
1935-1947 A. de la Motte-Ango de Flers
1948-1971 Ferdinand Levavasseur
1971-1977 Pierre Leblond
1977-1995 Bernard Lemonnier
1995-2008 Philippe Rouxel
2008-2010 Brigitte Groult SE cadre de santé démissionnaire
2010-actuel Jean-Marc Joly directeur d'école
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : Le Bourg
50700 Hémevez

Tél./Fax : 02 33 21 12 19

Courriel : Pas d'adresse mel

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (21 avril 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - 14 h - 18 h
Vendredi - -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption
  • Château (18e/19e s.)
  • Stèle 82nd Airborne Division à la mémoire de sept parachutistes américains de la 82nd US Airborne Division, exécutés par les Allemands le 6 juin 1944. Dix années de recherches seront nécessaires à quelques Normands pour rétablir l'histoire de ce drame. La stèle commémorative est inaugurée en 2004 [58].
  • Goudange (16e s.)
  • Rives du Merderet

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 329, § CXCVI.
  3. Ibid., p. 455, § CCCVII.
  4. Léopold Delisle, op. cit., t. II, 1920, p. 155, § DLXX.
  5. 5,00, 5,01, 5,02, 5,03, 5,04, 5,05, 5,06, 5,07, 5,08, 5,09, 5,10, 5,11, 5,12, 5,13 et 5,14 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 137.
  6. Paul Le Cacheux, Essai historique sur l'Hôtel-Dieu de Coutances, Picard, Paris, 1895, t. II, pièces jointes, § 226 bis.
  7. 7,0 et 7,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 298D.
  8. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 380A.
  9. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 272.
  10. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 20.
  11. Ibid., p. 8.
  12. Ibid., p. 353.
  13. Damien de Templeux, Description du pais de Normandie, Jean le Clerc éd., 1620 [Archives départementales du Calvados, cote CPL 147].
  14. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  15. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  16. 16,0 et 16,1 « Benefices du dioceze de Coutances », p. 16, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  17. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  18. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  19. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  20. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  21. 21,0 et 21,1 Dénombrement du Royaume par Generalitez, Elections, Paroisses et Feux, 2 vol., Saugrain, Paris, 1709, p. 56.
  22. 22,0 et 22,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  23. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  24. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  25. 25,0 et 25,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 56.
  26. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BnF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  27. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  28. 28,0 et 28,1 Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Amsterdam, t. III, 1764, p. 744a.
  29. Carte de Cassini.
  30. Site Cassini.
  31. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  32. A. F. Lecousturier l’aîné et F. Chaudouet, Dictionnaire géographique des postes aux lettres de tous les départemens de la République française, Valade, Paris, an IX (1802), t. II, p. 16b.
  33. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 682b.
  34. Cadastre napoléonien, Archives départementales de la Manche.
  35. Registre d'État-civil de Gatteville.
  36. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 476.
  37. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 167.
  38. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 609a.
  39. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 847b.
  40. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  41. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  42. 42,0 et 42,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 424.
  43. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 62a.
  44. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  45. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  46. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  47. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  48. 48,0 et 48,1 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  49. Carte IGN au 1 : 25 000.
  50. 50,0 et 50,1 Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 84, § X.
  51. Geirr Bassi Haraldsson, The Old Norse Name, Studia Marklandica, I, Olney, MD, Markland Medieval Militia, 1977, p. 8 s.v. Áslákr, Ásleikr; Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 33-34, 185-186, 342, 350 s.v. Áslákr, Ásleikr, Ás-, -lákr, -leikr, Leikr; Richard Cleasby, and Guðbrandr Vigfusson, An Icelandic-English Dictionary, 2nd ed., Oxford, Clarendon, 1957, p. 382-383 s. v. leika, leikr; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s.v. ÁslakR, ÁslæikR, Ás- / Æs-, -læikR / -lakR.
  52. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  53. Chiffre donné pour mémoire; en effet, le Dictionnaire géographique de l'abbé Expilly ne fait que reprendre, pour la démographie, les données du Nouveau dénombrement du royaume de 1735.
  54. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  55. Population avant le recensement de 1962.
  56. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  57. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  58. « Monument commémoratif d'Hémevez », Mémoire 44, site internet (lire en ligne).