Auxais

De Wikimanche

Auxais est une commune du département de la Manche.

  • Prononciation. — API : [o'se:], [o'sɛ:]; transcription francisée : o-sée, o-sê.


Commune d'Auxais Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 12' 54.43" N, 1° 17' 46.30" W (OSM)
Arrondissement Saint-Lô
Chargement de la carte...
Canton Agon-Coutainville
Ancien canton Carentan
Intercommunalité CC Côte Ouest Centre Manche
Gentilé Auxerons(es)
Population 173 hab. (2015)
Superficie 7,76 km²
Densité 22 hab./km2
Altitude 2 m (mini) - 19 m (maxi)
Code postal 50500
N° INSEE 50024
Maire Jacky Laignel
Communes limitrophes d'Auxais
Sainteny Sainteny Saint-Georges-de-Bohon
Sainteny,
Raids
Auxais Saint-André-de-Bohon
Raids Marchésieux Marchésieux

Église Notre-Dame (reconstruite après guerre)
Église Notre-Dame (reconstruite après guerre)


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

L'origine de ce toponyme est incertaine. Plusieurs spécialistes ont pensé à un nom de lieu gallo-roman en -ACU, tel que °ALSIACU ou °ALCIACU, mais ces hypothèses se heurtent à certaines difficultés. L'une d'entre elles est la régularité de la graphie -es, -eis puis -ais de la finale depuis les toutes premières attestations, qui ne cadre pas avec le suffixe -ACU. En outre, la prononciation du toponyme est [o'se:] ou [o'sɛ:], avec une voyelle finale longue, compatible avec un ancien -s final dont l'amuïssement a régulièrement allongé la voyelle. La présence de ce -s semble d'ailleurs confirmée par la forme latinisée Aussesium de 1257.

La forme °ALSIACU reposerait sur un nom de personne gallo-romain Alsius, proposé sans conviction par Adigard des Gautries et Lechanteur [5]. Il s'agirait dans ce cas du « domaine rural d'Alsius ».

La forme °ALCIACU ferait de ce toponyme un équivalent d'Aucey(-la-Plaine), soit « le domaine rural d' Alcius », type toponymique largement répandu en France. C'est la solution retenue par Ernest Nègre [40], qui explique la finale par l'attraction du suffixe -ais, et à sa suite par René Lepelley [41], qui ne commente pas. Ces deux auteurs ne relèvent pas l'irrégularité phonétique impliquée par cette hypothèse : nous sommes bien au-dessus de la ligne Joret, et l'on attendrait normalement une forme chuintée °Auches, °Aucheis, et aujourd'hui °Auchais. Le nom d'Aucey(-la-Plaine), quant à lui, n'est pas chuinté, car cette localité est bien au sud de l'isoglosse.

François de Beaurepaire est perplexe, et parle d'origine inconnue, tout en rapprochant ce nom de celui d'Aussois en Savoie (Auceis 1184), et en envisageant un type pré-latin °Alcinium dont il n'explicite pas le radical [1]. La présence de ce c devant i, qui devrait être chuinté comme pour °ALCIACU, fait également hésiter devant cette hypothèse.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [42], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[43]. En 2015, la commune comptait 173 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [44] et INSEE [45])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
615 555 501 512 473 473 416 429 393 405
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
396 375 357 349 307 307 273 282 295 276
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
279 243 248 236 245 218 241 205 180 156
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
135 130 137 162 165 177 181 180 178 176
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
171 172 173
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[46] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1793-1797 Jean-François Castel
1797-1798 Thomas Martin Osmont
1799-1799 Jean-François Castel
1800-1821 Thomas Martin Osmont
1822-1826 Guillaume Bézard
1826-1830 Félix de Chivré propriétaire
1830-1833 Louis Roguelin Père
1833-1835 Jean Tapin
1835-1837 Louis Bézard Père
1837-1840 Etienne Saint faisant fonction
1840-1853 Louis Roguelin Père
1853-1859 Jacques Lallemand décédé en exercice le 28 octobre 1859
1859-1865 Jacques Regnault-Dumottier
1865-1870 Louis Delaunay
1870-1890 Louis Bon Désiré Roguelin Fils du précédent
1890-1896 Louis Palla
1896-1900 Eugène Aubert
1900-1927 Floxel Roguelin
1927-1935 Pierre Lecocq
1935-1945 Pierre Journot
1945-1945 Auguste Lemarquand
1945-1956 Louis Pottier
1956-1961 Georges Guillot instituteur
1961-1996 Jean Mancel agriculteur-éleveur
1996-1996 Marcel Laisney SE agriculteur retraité
2014-actuel Jacky Laignel SE comptable
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes - Dictionnaire incontournable de notre patrimoine .
(....) : en exercice cette année-là.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2012).

La mairie (2012).

Adresse : L'Angoterie
50500 Auxais

Tél./Fax : 02 33 42 44 55

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la communauté de communes (25 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - 14 h 30 - 17 h
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Martin, aujourd'hui Notre-Dame.
  • Patron (présentation) : patronage laïc, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 72.
  2. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 92a.
  3. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 75a, § 456.
  4. Ibid., p. 110a, § 594.
  5. 5,0 et 5,1 Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XII (janvier 1962), § 147.
  6. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 376B.
  7. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. I, 1879, p. 292, § CXII.
  8. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, rééd. Les Éditions des Champs, Bricqueboscq, 1993, p. 145.
  9. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620]
  10. « Benefices du dioceze de Coutances », p. 14, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  11. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  12. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  13. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  14. 14,0 et 14,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  15. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  16. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  17. 17,0 et 17,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 53.
  18. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  19. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  20. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  21. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  22. Carte de Cassini.
  23. Site Cassini.
  24. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  25. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 159a.
  26. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 382.
  27. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Saint-Lô, p. 154.
  28. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 93b.
  29. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 255b.
  30. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  31. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  32. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 390.
  33. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. .
  34. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  35. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  36. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  37. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  38. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  39. Carte IGN au 1 : 25 000.
  40. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. I, 1990, p. 492, § 7709.
  41. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 55a.
  42. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  43. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  44. Population avant le recensement de 1962.
  45. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  46. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.