Foucarville

De Wikimanche

Foucarville est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Sainte-Mère-Église depuis le 1er janvier 2016.


Commune déléguée de Foucarville
(commune de Sainte-Mère-Église)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
49° 26' 33.09" N, 1° 15' 24.96" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Foucarvillais(es)
Population 122 hab. (2014)
Superficie 5,06 km²
Densité 24 hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 32 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50191
Maire délégué

Map commune FR insee code 50191.png


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). L'ensemble des spécialistes s'accorde à penser que le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine germanique (francique) Fulkhard, attesté en Gaule sous les formes latinisées Folcaradus, Folcardus, Folchardus, Fulcardus, Fulchardus, etc. [45], d'où le sens global de « domaine rural de Fulkhard ». Ce nom apparaît également en Normandie dans les toponymes de Seine-Maritime Foucarmont (Fulcardi montem 1059) et Foucart. L'emploi au Moyen Âge du nom de baptême Fokart, Fochard (réflexe roman de Fulkhard) est également à l'origine des noms de famille FOUCARD, FOUCART, centrés sur la Seine-Maritime, et FOUCHARD, centré sur la Manche.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

De 1944 à 1947, la commune abrite un important camp américain regroupant des prisonniers allemands.

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants, ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[46]. En 2014, la commune comptait 122 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [47] et INSEE [48])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
256 301 355 393 326 323 314 331 299 293
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
273 271 263 279 235 253 256 239 227 213
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
211 198 219 217 216 236 188 187 162 149
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
151 138 108 132 135 133 132 130 130 132
2012 2013 2014 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
129 125 122
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[49] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1795 Louis Renouf
1795-1798 Pierre Picot
1798-1830 Jean Antoine Fortin
1830-1848 Jean Baptiste Edet
1848-1880 Alphonse Auguste Lefebvre
1881-1888 Hippolyte Frédéric Jouenne
1888-1895 Bernardin Letellier
1896-1907 Antoine Maugé
1908-1911 Adolphe Lefevre
1912-1922 Antoine Maugé
1923-1925 Albert Lainé
1926-1978 Albert Brohier
1978-2009 René Deladune DVD agriculteur
2008-2014 Thérèse Angot SE notaire
2014-2016 Élisabeth Aubert SE infirmière démissionnaire en décembre 2016
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 14 h - 16 h
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 1 Le Pont És Hayes
50480 Foucarville

Tél. 02 33 41 46 30
Fax : 02 33 21 12 09

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (7 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -




Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Lô.
  • Patron (présentation) : patronage laïque, le seigneur du lieu, Guillermus Carbonnel, miles (Guillaume Carbonnel, chevalier) en 1332 selon le pouillé de Coutances [6]. Cependant, l'abbé Lecanu affirme qu'il appartenait conjointement aux abbayes de Saint-Wandrille (don de Robert de Foucarville en 1050) et de Montebourg jusqu'au 18e siècle [37]. Le pouillé de Coutances ne parle que de la perception de la dîme par l'abbaye de Saint-Wandrille (Seine-Maritime).
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Saint-Lô (origine romane)
  • Ferme de La Ferrière (16e/17e s.).
  • Monument de la Libération rappelant le camp de prisonniers allemands ouvert en août 1944.
  • Plaque 6 juin 1944 posée par les communes de Saint-Germain, Foucarville et Beuzeville en remerciement de la protection de Notre-Dame, notamment lors du Débarquement le 6 juin 1944.
  • Planche aux loups (planche de pierre, longue lame passant en ponceau sur un ruisseau).
  • Le Vicomte
  • Le Hameau Dauphin
  • Les Moitiers
  • Hameau Vigier
  • Plage de sable fin

Personnalités liées à la commune

Culture

  • Les Sans Souci, groupe vocal (chansons traditionnelles).

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 302, § 129.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 473, § CCCXXVI.
  3. Léopold Delisle, op. cit., t. II, 1920, p. 41, § CCCCXC.
  4. Ibid., p. 151, § DLXX.
  5. Ibid., p. 405, § DCCLVI.
  6. 6,0 et 6,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 306C.
  7. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 382C.
  8. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  9. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  11. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  12. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  13. Nicolas Sanson, Carte de la Manche faite par ordre du Roy pour le service des armees de mer. Reveue et corrigee par le Sr. Sanson a Paris chez Hubert Jaillot, Paris, 1692.
  14. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  15. Justus Danckerts (1635-1701), Canalis inter Angliae et Galliae tabula cum omnibus suis portibus, arenis et profundis, Amsterdam, 1692/1699.
  16. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  17. Carte de la Manche, 18e s. [BNF, collection d'Anville, cote 00761 B].
  18. 18,0 et 18,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  19. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  20. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  21. 21,0 et 21,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 54a.
  22. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  23. Anonyme, A new correct chart of the Channel between England and France, éd. W. Mount & T. Page, Londres, 1730-1739 [BNF, département Cartes et plans, cote CPL GE DD-2987 (765 B); collection d'Anville, cote 00765 B].
  24. Herman van Loon, D2.me [= Deuxième] carte particuliere des costes de Normandie contenant les costes du Cotentin depuis la Pointe de la Percée Jusqu'a Granville ou sont Comprises les Isles de Jersey, Grenezey, Cers, et Aurigny, avec les Isles de Brehat. Comme elles paroissent a basse Mer dans les grandes marées, Atlas Van Keulen, Amsterdam, 1753 [BNF]
  25. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  26. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  27. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B]
  28. Carte de Cassini.
  29. Site Cassini.
  30. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  31. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 360b.
  32. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 456.
  33. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 170.
  34. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 500b.
  35. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 718a.
  36. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  37. 37,0 et 37,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 439.
  38. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59b.
  39. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  40. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  41. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  42. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  43. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  44. Carte IGN au 1 : 25 000.
  45. Cf. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 95a. — L'anthroponyme germanique Fulkhard résulte de la combinaison des éléments fulk-, folk- « peuple » et -hard « dur, fort ».
  46. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  47. Population avant le recensement de 1962.
  48. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  49. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.