Moon-sur-Elle

De Wikimanche

Moon-sur-Elle est une commune du département de la Manche.

En bon normand, le nom de la commune se prononce Mon-sur-Elle. Il n'a rien à voir avec l'anglais et ne se prononce donc jamais moune.

Commune de Moon-sur-Elle Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 12' 41.43" N, 1° 2' 40.67" W (OSM)
Arrondissement Saint-Lô
Chargement de la carte...
Canton Pont-Hébert
Ancien canton Saint-Clair-sur-l'Elle
Intercommunalité CA Saint-Lo Agglo
Gentilé Moonais(es)
Population 849 hab. (2015)
Superficie 9,84 km²
Densité 86 hab./km2
Altitude 3 m (mini) - 48 m (maxi)
Code postal 50680
N° INSEE 50356
Maire Lydie Brotin
Communes limitrophes de Moon-sur-Elle
Airel Lison (Calvados),
Sainte-Marguerite-d'Elle (Calvados)
Sainte-Marguerite-d'Elle (Calvados)
Airel Moon-sur-Elle Saint-Clair-sur-l'Elle
La Meauffe Saint-Clair-sur-l'Elle Saint-Clair-sur-l'Elle

L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.


Le premier Moonais

Halticosaurus.

Nom : Halticosaurus
Nationalité : Famille des Théropodes
Age : 180 millions d'années, né au rhétien au début de l'ère secondaire (Trias supérieur)
Taille : 5,50 mètres
Adresse : Carrière, route d'Airel à Moon-sur-Elle
Signes particuliers : Dinosaure carnivore - Dent incurvée denticulée, tranchante[1]

La carrière d'argile, sise route d'Airel, a livré les restes d'un reptile dinosaurien - soit une dent, 35 vertèbres, des fragments d'os - qui appartenaient à un dinosaurien ayant vécu à l'époque des grands reptiles, sous un climat tropical. Ce carnivore, dont le corps flottait dans une zone d'estuaire, aux dents crènelées coupantes, se nourrissait de poissons.
Un spécimen fut aussi retrouvé en Allemagne et des empreintes furent découvertes en Vendée pour cette espèce.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Le nom de Moon-sur-Elle est attesté au XIIIe siècle.

L'hypothèse la plus vraisemblable avancée par les historiens[2] serait une origine gauloise : magodunum ou mogodunum qui signifierait : champ, agglomération ou marché (magos) + hauteur (dunon).
Ce nom serait à rapprocher de Moing (Loire), Mehun-sur-Yèvre (Cher), Meung-sur-Loire (Loiret), Mouen (Calvados), Mauzun (Puy-de-Dôme), Moings (Charente-Maritime) ou Mohon (Ardennes).
Ainsi les Moon, Mohon, Bohon, Moyon, Beslon auraient une origine gauloise.
La prononciation de Moon s'est simplifiée (Mon) mais la graphie n'a pas évolué. Les traits archaïques se sont perpétués : Môon puis Moon.

Reste à imaginer ce village gaulois sur la rive droite de l'Elle, au lieu-dit « La Croix de Moon » bien exposé sud-sud-ouest. Ce village devait commander l'entrée de la vallée de l'Elle en amont des sombres forêts de Cerisy et du bois d'Elle et en aval des marais du Cotentin.
Ces gaulois de Moon étaient peut-être des Unelles, tribus des marais du Cotentin, ou des Bajocasses, tribus du Bessin. D'ailleurs, l'une des places fortes des Bajocasses, l'oppidum du Castel, se trouve à quelques kilomètres en amont, sur Cerisy-la-Forêt, face à la commune de Saint-Jean-de-Savigny. Cette place fortifiée servait de refuge lors des périodes de troubles et de guerre.

Démographie

L'évolution de la démographie de la commune présente un caractère original comparée à celle du canton de Saint-Clair-sur-l'Elle.
Au début du XIXe siècle, sous Napoléon Ier et la Restauration, le canton était une région « pleine », plus peuplée qu'aujourd'hui : il y a été recensé 10 964 habitants en 1821. Le dernier recensement relevait 7 125 habitants, soit une baisse de 35 % en deux siècles. La densité, qui était de 79 habitants au km² en 1821, n'est plus que de 51 habitants au km². Cette baisse fut régulière de 1821 à 1975 avec une amplification du phénomène dans la deuxième moitié du XIXe et au début du XXe (1866-1921) et récemment entre 1954 et 1975, comme ailleurs, une région touchée par l'exode rural.
L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2015, la commune comptait 849 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
712 642 784 801 756 721 730 720 715 785
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
813 800 754 775 809 815 781 727 681 704
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
726 710 829 854 845 842 923 900 765 665
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
579 792 818 841 838 841 839 837 835 836
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
838 841 845 849
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1937
Période Identité Parti Qualité Observations
1937-1965 Ernest Gilles
1965-1971 Arthur Turmet
1971-1979 Jean Fauvel
1979-1995 Arthur Turmet
1995-1998 Gilbert Lieurey
1998-2004 Claude Baumel
2004-2008 Gilbert Lieurey
2008-actuel Lydie Brotin
Sources :liste établie par Jean Pouëssel et Gilbert Lieurey pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [7]
.




Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 15 h 30 - 19 h
La mairie (2011).

La mairie (2011).

Adresse : 26 La Pomme d'Or
50680 Moon-sur-Elle

Tél. 02 33 05 85 78
Fax : 02 33 05 85 58

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (22 août 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi 9 h 30 - 12 h -
Vendredi 9 h 30 - 12 h 30 -
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Patron (présentation) :
  • Dédicace de l'église paroissiale :
  • Fête patronale :

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Château (17e/19e)
  • Église Notre-Dame (17e) : maître-autel inscrit aux Monument Historiques.
  • Gare de Lison

Personnalités liées à la commune

Économie

  • SARL Fauvel : fabrique de carrelage en terre cuite labellisée « Entreprise du patrimoine vivant ».

Sports

Randonnée pédestre

Les deux boucles.

La communauté de communes de l'Elle a créé deux boucles sur les communes de Moon-sur-Elle et Saint-Clair-sur-l'Elle. Celles-ci totalisent une longueur de 11 kilomètres traversant la vallée de l'Elle. Elles sont agrémentées de sculptures issues du symposium annuel de Cerisy-la-Forêt.
Pour vous permettre de vous promener en toute tranquillité, imprimer la carte ci-jointe.

Notes et références

  1. MM. Lapparent et Larsonneur, Société linéenne, 1966.
  2. François Beaurepaire, Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, 1986. et R. Lepelley, Dictionnaire éthymologique des noms de communes en Normandie, 1993.
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. 7,0 et 7,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 422