Chef-du-Pont

De Wikimanche

Chef-du-Pont est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Sainte-Mère-Église depuis le 1er janvier 2016.


Commune déléguée de Chef-du-Pont
(commune de Sainte-Mère-Église)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
49° 23' 4.65" N, 1° 20' 30.92" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Carentan
Ancien canton Sainte-Mère-Église
Intercommunalité CC de la Baie du Cotentin
Gentilé Capipontains(es)
Population 694 hab. (2013)
Superficie 3,78 km²
Densité 184 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 18 m (maxi)
Code postal 50480
N° INSEE 50127
Maire délégué Marcel Jean

L'église Sainte-Colombe.
L'église Sainte-Colombe.


Toponymie

Attestations anciennes

  • [abl.] Capite pontis ~1190 [1].
  • Sancta Columba de Capite pontis 1255 [1].
  • Sancta Columba in Constantino ~1350 [2].
  • le Quief du pont 1461 [1].
  • Chef du Pont 1612/1636 [3], 1677 [4], 1689 [5], 1713 [6], 1716 [7], 1719 [8].
  • Chef du pont 1736 [9].
  • Chef du Pont 1753/1785 [10], 1793 [11].
  • Chef-du-Pont 1801 [12],
  • Chef-Dupont 1804 [13].
  • Chef-du-Pont 1828 [14], 1829 [15].
  • Chef du Pont 1854 [16],
  • Chef-du-Pont 1878 [17].
  • Chef du Pont 1889 [18].
  • Chef-du-Pont 1926 [19], 1962 [20].
  • Chef du Pont 1978, 1993 [21].
  • Chef-du-Pont 2007 [22].

Étymologie

Toponyme médiéval issu de l'ancien normano-picard quief du pont, littéralement « tête du pont », tardivement francisé en chef du pont (la première trace de francisation date du 17e siècle dans les formes anciennes) [23].

Cette appellation évoque l'emplacement de l'agglomération, proche d'un pont sur le Merderet, affluent de la Douve. Le bourg n'est pas à proprement parler « à la tête [du] pont », comme l'affirme François de Beaurepaire [1], mais un peu en retrait, et l'agglomération la plus proche est le hameau du Bas de la Rue. Cette position près d'un pont n'ayant rien d'exceptionnel, on peut se demander si le nom de la commune ne fait pas allusion à l'existence ancienne d'un droit de passage sur le pont que commandait le village. L'absence de preuves historiques ne permet ni de confirmer ni d'infirmer cette hypothèse.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Chef-du-Pont fusionne avec Sainte-Mère-Église le 1er janvier 2016, à l'instar de Beuzeville-au-Plain, Écoquenéauville et Foucarville, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales[24].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[25]. En 2013, la commune comptait 694 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [26] et INSEE [27])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
320 311 305 340 363 380 370 372 349 352
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
385 393 368 350 344 347 376 383 355 345
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
355 425 430 469 427 483 485 785 826 807
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
817 834 745 754 755 760 763 743 723 703
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
694
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[28] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Louis A.D. d'Osber (1790)
.......-....... ....
.......-....... Louis Lagarde (1794)
.......-....... Philippe Hamelin (1795)
1795-1796 Jean Rachine
1797-1821 Jean-François Laurence
1821-1826 Baptiste Denis Duprey
1826-1831 Hervé Hyacinthe Le Fêvre de Virandeville
1831-1837 Michel Martin Rachine cultivateur
1837-1840 Jean Baptiste Depezeville
1840-1846 Charles Nicolle cultivateur, propriétaire
1846-1848 Louis Marin Hamon
1848-1870 Auguste Germain Rachine cultivateur fils de Michel
1870-1892 Eugène Nicolle cultivateur décédé en exercice le 16 janvier 1892
1892-1925 Louis Rachine
1925-1929 Henry Lepaisant
1929-1948 Auguste Codabey
1948-1953 Paul Sadot
1953-1972 Raymond Gizard industriel
1972-2001 Henri Martin
2001-actuel Marcel Jean SE facteur retraité
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 13 h 30 - 17 h 45
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 8, rue de la Libération
Chef-du-Pont
50480 Sainte-Mère-Église

Tél. 02 33 41 43 18
Fax : 02 33 41 86 79

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site de la mairie de Chef-du-Pont (24 juin 2018)

Mardi - 13 h 30 - 17 h 45
Mercredi - 13 h 30 - 18 h
Jeudi - 13 h 30 - 17 h 45
Vendredi - 13 h 30 - 17 h 45
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

  • Diocèse : Bayeux.
  • Archidiaconé : Les Veys.
  • Doyenné : Trévières.

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Sainte-Colombe.
  • Patron (présentation) : l'évêque de Bayeux (Calvados).
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Laiterie de la Laitière industrielle de Normandie.
Laiterie de Chef-du-Pont vers 1925

Personnalités liées à la commune

Naissances

Économie

Éducation

  • École de la Colombe (publique)

Sports

  • Football : ES Plain.
  • Pêche : société de pêche Le Gardon capipontain ; concours annuel à l'étang de Carquebut.

Bibliographie

  • « La Compagnie laitière industrielle de Normandie à Chef-du-Pont », Études et travaux, IVe Région économique de Basse-Normandie, n° 61, 1958-1959, p. 158-161
  • Jean-Noël Noury, Chef-du-Pont au fil des siècles, éd. de la Sienne, 2012

Lien interne

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 100.
  2. Pouillé du Diocèse de Bayeux (« Livre Pelut »), ~1350, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 126A. L'auteur identifie cette attestation à Sainte-Colombe; le contexte montre qu'il s'agit de Chef-du-Pont, alias Sainte-Colombe-de-Chef-du-Pont.
  3. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  4. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  5. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, Collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  6. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  7. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  8. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  9. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, Collection d’Anville, cote 00260 B].
  10. Carte de Cassini.
  11. Site Cassini.
  12. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  13. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 678b.
  14. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 421.
  15. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 170.
  16. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  17. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 439.
  18. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  19. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  20. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  21. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  22. Carte IGN au 1 : 25 000.
  23. Le mot quief est la forme normano-picarde de l'ancien français chief « tête », mais aussi « extrémité; bout, fin », ce qui représente sans doute une meilleure traduction ici. Il procède du gallo-roman °CAPU < latin populaire °capum, réfection du latin classique caput « tête » < indo-européen °kap-ut-, élargissement de °kap- « tête, crâne ».
  24. Arrêté n° 15-91 du 2 décembre 2015, manche.gouv.fr (lire en ligne)
  25. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  26. Population avant le recensement de 1962.
  27. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  28. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  29. ouest-france.fr, consulté le 21 septembre 2010.

Lien externe