Colomby

De Wikimanche

Colomby est une commune du département de la Manche.

Colomby.png Blason de la commune de Colomby Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 27' 18.39" N, 1° 29' 34.02" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Bricquebec
Ancien canton Saint-Sauveur-le-Vicomte
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Colombyais(es)
Population 528 hab. (2016)
Superficie 11,16 km²
Densité 47 hab./km2
Altitude 7 m (mini) - 44 m (maxi)
Code postal 50700
N° INSEE 50138
Maire Robert Lebreton
Communes limitrophes de Colomby
Magneville Morville, Lieusaint Flottemanville, Hémevez par un angle,
Golleville Colomby Urville
Golleville Biniville Hautteville-Bocage

Map commune FR insee code 50138.png


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme gallo-romain °COLOMBIACU, formé avec le suffixe gallo-roman -IACU ajouté à un nom de personne. Le premier élément est apparemment l'anthroponyme (nom de personne) gallo-romain Columbus, d'où le sens global de « (domaine rural) de Columbus ». Ce type toponymique se rencontre une autre fois en Normandie (Colomby-sur-Than, Calvados) et ailleurs en France sous la forme Coulomby (Pas-de-Calais).

Cette interprétation est celle d'Albert Dauzat [39], reprise par François de Beaurepaire [1], Ernest Nègre [40] puis René Lepelley [41].

Il est curieux de constater que ce type toponymique est absent de l'ouvrage de Marie-Thérèse Morlet sur les noms de personnes contenus dans les noms de lieux [42], alors que celle-ci mentionne par ailleurs l'existence du nom de personne gallo-romain Columbus en Gaule [43]. Peut-être partage-t-elle l'opinion d'Auguste Vincent, qui a rangé ce nom parmi les produits du latin columbarium « pigeonnier » en France [44], position qu'il semble difficile de soutenir ici au vu des formes anciennes. On pourrait néanmoins considérer que l'on a affaire à un dérivé en -IACU du nom commun columbus « pigeon » et non du nom propre Columbus, d'où le sens possible de « (lieu) où il y a des pigeons ». Or on sait que Marie-Thérèse Morlet a toujours été très réticente à considérer que des noms on -(I)ACU puissent être formés sur des appellatifs, suivant en cela Albert Dauzat et Henri d'Arbois de Jubainville [45] (une opinion sur laquelle on est en grande partie revenu aujourd'hui). Son silence à ce sujet n'en est que plus surprenant.

Le nom de personne gallo-romain Columbus, issu du latin columbus « pigeon » a été considéré par Albert Dauzat [39] comme un sobriquet (et donc un cognomen). François de Beaurepaire, par contre, y voit un nom de type chrétien, en raison du symbolisme de la colombe [1]. Quoi qu'il en soit, le mot latin columbus « pigeon » est formé sur le radical indo-européen °kel-omb(h)-, forme suffixée de la racine °kel- « gris, sombre; tacheté (de marques claires et sombres) » [46]. À cette racine se rattachent également le grec κελαινός (kelainós) « sombre, noir », κηλιδοῦν (kēlidoûn) « tacher, salir », le latin calidus « qui a une tache blanche sur le front », caligo « fumée noire, nuage noir; obscurité », ou encore l'allemand Holunder « sureau ».

Géographie

Histoire

Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir à La Perruque un moulin hydraulique de 1001-1002[47].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[48]. En 2016, la commune comptait 528 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [49] et INSEE [50])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
791 870 909 888 867 887 874 872 854 860
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
800 811 730 693 706 700 661 603 643 624
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
597 538 510 447 444 475 476 434 417 388
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
371 431 429 466 472 477 478 482 491 501
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
510 520 519 528
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[51] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Jean Dorléans (1792)
.......-....... .
1797-1808 Jean Baptiste Le Bas laboureur
1808-1817 J. de Léonard de Rampan
1817-1835 Jean-Louis Dupont
1835-1845 Jean-Baptiste Duchemin
1846-1851 Charles Auguste Lelaidier décédé en exercice le 6 juin 1851
1852-1869 Adolphe Lepelley de la Houssairie décédé en exercice le 13 janvier 1869
1869-1870 Jean-Charles Bellin
1870-1877 Alfred Lepelley de la Houssairie décédé en exercice le 21 avril 1877
1878-1881 Jean Lebarbenchon
1881-1888 Eugène Lelong
1888-1890 Arsène Diguet
1890-1896 Eugène Lelong
1896-1919 J. François Desmares
1919-1922 Alfred Diguet
1922-1931 Auguste Daragon
1931-1975 Auguste Groult
1975-1986 Henri Langlois
1987-1993 Marcel Desplanques
1993-1995 Raymond Lequertier
1995-2008 Marie-Ange Leboulanger-Desmares SE
2008-actuel Robert Lebreton SE menuisier
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 16 h - 19 h
La mairie (2012).

La mairie (2012).

Adresse : 15 rue de l'Église
50700 Colomby

Tél./Fax : 02 33 40 19 95
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Officiel
Commentaire :
Source : Site web de la commune (8 juillet 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi 10 h - 12 h 30 -
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Georges.
  • Patron (présentation) : l'évêque de Coutances pour la portion principale en 1332, selon le pouillé de Coutances [7], puis apparemment le seigneur. L'autre portion semble avoir été initialement donnée à la collégiale de Néhou, puis être passée à l'abbaye de Montebourg, et enfin au seigneur du lieu, sans jamais être réunie à l'autre [52].
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église Saint-Georges (13e/14e) : classée Monument historique, gothique très pur.
  • Le Presbytère (18e).
  • Bricquehoulle (17e/18e).
  • Manoir du Cul-de-Fer (16e).
  • Cul-de-Fer (16e), trois petits ponts romains, sur la frontière avec Flottemanville, dans un magnifique cadre de verdure.
  • Stèle 90th Infantry Division commémorant les combats de la 90th US Infantry Division, et la libération de Colomby[53].
  • Rives du Merderet.
  • Maison forte de La Baronnie (début 16e) : logis flanqué de deux tours circulaires.
  • Manoir du Breuil (début 16e, gothique flamboyant).
  • Village de La Vieillerie (16e).
  • Hameau des Perques.
  • Les Castelets.
  • La Bertrannerie (19e).
  • Manoir du hameau Ravend (16e).
  • La Bijude (16e/17e).
  • La Conseillère (18e).
  • La Hennodière (16e/19e).
  • La Richemonnerie (16e/19e).
  • La Varengerie (1789).

Personnalités liées à la commune

Naissance

Décès

Autre

  • Famille Le Capon, seigneurs du Breuil.

Transports

Ligne Manéo

Éducation

  • Regroupement pédagogique intercommunal Orglandes-Colomby

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 103.
  2. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 151, § DLXX.
  3. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 242, § 117.
  4. Ibid., p. 244, § 119.
  5. Julie Fontanel, op. cit., p. 245, § 120; p. 246, § 121; p. 233, § 109.
  6. Ibid., p. 235, § 110.
  7. 7,0 et 7,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 301C.
  8. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 381B.
  9. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  11. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  12. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  13. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  14. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  15. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  16. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  17. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  18. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  19. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  20. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 11.
  21. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  22. Carte de Cassini.
  23. Site Cassini.
  24. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  25. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 15a.
  26. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 425.
  27. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 171.
  28. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 340b.
  29. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 537a.
  30. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  31. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  32. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 445.
  33. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  34. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  35. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  36. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  37. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  38. Carte IGN au 1 : 25 000.
  39. 39,0 et 39,1 Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 202b.
  40. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. I, 1990, p. 452 § 6824.
  41. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 97b.
  42. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985.
  43. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. II (les noms latins ou transmis par le latin), 1972, p. 35b.
  44. Auguste Vincent, Toponymie de la France, Bruxelles, 1937, p. 267b § 680.
  45. Henri d'Arbois de Jubainville, Recherches sur l'origine de la propriété foncière et des noms de lieux habités en France (période celtique et période romaine), avec la collaboration de G. Dottin, éd. Ernest Thorin, Paris, 1890.
  46. Julius Pokorny, Indogermanisches etymologisches Wörterbuch, Francke Verlag, Berne, 1959-1969, p. 547-548.
  47. La Manche libre, Cherbourg, 30 juillet 2011
  48. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  49. Population avant le recensement de 1962.
  50. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  51. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  52. Abbé Auguste Lecanu, op. cit., p. 445-446.
  53. Monument commémoratif Colomby