La Belgique et la Manche

De Wikimanche

Le drapeau de la Belgique.

La Belgique et la Manche entretiennent une relation ancienne.

Faits marquants

Aux soldats belges tombés lors de la guerre 14-18 (cimetière de Valognes).

En 1898, le 14 avril, le roi Léopold II fait une halte non officielle à Cherbourg.

À Saint-Vaast-la-Hougue, l'hôtel Les Fuchsias a accueilli le roi Albert II de Belgique et la reine Paola.

Des navires battant pavillon belge ont fait naufrage dans la Manche : Le Mohamed Said et La Marie Élisabeth en 1866, Le Lippe en 1897, Le Belgique en 1899, La Marie-Henriette en 1914, Le Marcel et La Comtesse de Flandre en 1916, L'Anvers en 1940, Le Bizon en 1944...

Pendant la Première Guerre mondiale, le 25e Régiment d'infanterie et le 2e Régiment d'artillerie de marine, tous deux de Cherbourg, et le 2e Régiment d'infanterie et le 202e Régiment d'infanterie, tous deux de Granville, combattent en Belgique et plusieurs régiments belges séjournent dans la Manche, notamment à Avranches, Barneville et Valognes. Des blessés belges sont accueillis dans plusieurs hôpitaux de la Manche et dans divers lieux, dont 8 600 à l'abbaye Blanche de Mortain [1] et le Normandy-Hôtel à Granville ; le couvent des Trinitaires à Ducey est transformé en hôpital franco-belge. Treize soldats belges reposent au cimetière Notre-Dame de Granville, 62 au cimetière de Cherbourg, 13 au cimetière de Valognes, 19 furent enterrés à Mortain.

Le 26 juillet 1925, le pilote belge Victor Simonet se tue au centre de vol à voile de Vauville.

Le 24 décembre 1944, le paquebot belge Léopoldville est coulé par un sous-marin allemand au large de Cherbourg : 763 morts, 493 disparus.

Le 5 juillet 1947, la borne N° 0 de la voie de la Liberté, symbolisant l'avancée des troupes américaines en 1944 jusqu'à Bastogne, est inaugurée à Sainte-Mère-Église.

Le 6 juin 1984, le roi Baudouin de Belgique assiste aux cérémonies marquant le 40e anniversaire du Débarquement de 1944 à Utah Beach.

Culture

À Saint-Lô, le monument aux membres de l’enseignement public de la Manche tombés au champ d’honneur est réalisé en 1922 par le statuaire belge Gustave Jacobs (1891-1986).

En mai 1995, le château de Flamanville accueille le VIe Festival de la bande dessinée franco-belge.

En 2015, à Avranches, le festival La Tête ailleurs est consacré à la Belgique.

Économie

Au XIXe siècle, de nombreux paquebots effectuant la traversée de l'Océan Atlantique font escale à Cherbourg à l'aller comme au retour, notamment ceux de la compagnie belge Red Star Line.

Toujours au XIXe, le laminoir de Valcanville travaille le zinc importé de Belgique pour le compte d'une société belge.

Manchois nés en Belgique

Manchois morts en Belgique

Odonymie

Sports

La Manche est pour les sportifs belges une terre où ils excellent.

Le cyclisme est la discipline où ils obtiennent les succès les plus nombreux et les plus importants. Six coureurs belges y remportent une victoire d'étape du Tour de France : Jules Masselis en 1913 la 2e étape Le Havre-Cherbourg ; Jean Rossius en 1914 la 2e étape Le Havre-Cherbourg ; Philippe Thys en 1920 la 2e étape Le Havre-Cherbourg ; Camille Van de Casteele en 1927 la 4e étape Caen-Cherbourg ; Adelin Benoit en 1926 la 5e étape Le Havre-Cherbourg ; Johan Museeuw en 1990 la 4e étape Nantes-Le Mont-Saint-Michel. Des courses locales leur offrent aussi de belles victoires : la Polynormande à Saint-Martin-de-Landelles avec Lucien Van Impe en 1981, Claude Criquelion en 1985, Philippe Gilbert en 2005, Andy Capelle en 2010, Jan Ghyselink en 2014, Olivier Naesen en 2015 et Baptiste Plankaert en 2016 ; les Trois jours de Cherbourg-en-Cotentin avec Eliot Lietaer en 2011, Frédérick Backaert en 2013 et Maxime De Poorter en 2017 ; La Gainsbarreà Port-Bail-sur-Mer avec Dimitri Claeys en 2013 ; le Duo Normand à Marigny avec Thierry Marichal en 2005, Johan Vansummeren en 2011 et Victor Campenaerts et Jelle Wallays en 2015.

En tennis, Alison Van Uytvanck s'impose en 2012 dans l'Open féminin 50 de Cherbourg-en-Cotentin (simple) et Élyne Boeckens en 2011 (double).

En vol à voile, en 1925, au centre de Vauville, deux records du monde de durée sont battus par André Massaux et le lieutenant Damblon.

En football, les Belges sont moins heureux. À Cherbourg en 1952, l'équipe de France militaire par la Belgique 2 buts à 1.

Les sportifs manchois s'illustrent également en Belgique. En équitation, Reynald Angot est champion du monde dans la catégorie « étalons Jeunes chevaux » à Laneken en 2006. Le cycliste Charly Rouxel remporte une étape du Tour de Belgique.

Distinctions

Plusieurs Manchois ont obtenu des décorations belges : Paul Chausse (1915-2005), militaire, Robert Le Barrois d'Orgeval (1843-1928), Alfred Charles Ernest Franquet de Franqueville (1809-1876), scientifique, Georges Grente (1872-1959), Pierre Hénault (1892-1971), député, Jacques Félix Meslin (1785-1872, député,) sont titulaires de l'Ordre Léopold de Belgique. Marie-Léonie Vanhoutte (1888-1927) est titulaire de la Croix civique belge.

Jumelages

Notes et références

  1. « Mortain. Manche : une stèle et un mur portant les noms des soldats belges morts inaugurés à Mortain », La Manche Libre, site internet, 12 novembre 2016 (lire en ligne)