Cinquième étape du Tour de France 1926

De Wikimanche

Le Belge Adelin Benoit s'impose au sprint, devant Bellenger et Van Dam.

La 5e étape du Tour de France 1926 a lieu le dimanche 28 juin 1926 entre Le Havre (Seine-Inférieure) et Cherbourg.

C'est la 12e fois que Cherbourg est ville de départ du Tour de France et la 10e fois qu'est organisée l'étape Le Havre-Cherbourg.

Résumé général

Lucien Buysse, vainqueur final.

Le Belge Lucien Buysse (Alcyon), 34 ans, remporte cette 20e édition, qui se dispute du 20 juin au 18 juillet. Il parcourt les 5 745 kilomètres en 238 h 22' 25", soit à la moyenne de 24,063 km/h. Il devance ses co-équipiers, le Luxembourgeois Nicolas Frantz (Alcyon) de 1 h 22' 25" et l'Italien Bartolomeo Aimo (Alcyon) de 1 h 22' 51". On compte 126 coureurs au départ à Évian-les-Bains (Haute-Savoie) et 41 seulement à l'arrivée à Paris.

Henri Touzard participe à cette édition, en indépendant : il se classe 24e, à 9 h 36' 34" du vainqueur.

L'étape Le Havre-Cherbourg

L'étape Le Havre-Cherbourg couvre 357 kilomètres.

Le départ est donné à 2 h du matin par beau temps [1]. Le Belge Gustave Van Slembrouck porte le maillot jaune de leader, qu'il a conquis dans la troisième étape, à Dunkerque (Nord).

Comme dans les quatre étapes précédentes, les coureurs roulent à faible allure, suscitant l'ennui chez les suiveurs. À Rouen (Seine-Inférieure), où a lieu le premier ravitaillement à 5 h 40, ils comptent déjà plus d'une demi-heure de retard sur l'horaire prévu. Le reste de la course est une « promenade » [1].

À Cherbourg, 19 coureurs arrivent en peloton sur le vélodrome Jean-Jaurès, une première, pour se disputer le sprint, en présence d'une « foule énorme de sportifs accourus de toute la région » [2]. Les commissaires ne sont pas de cet avis : ils décident d'organiser quatre séries qui qualifieront chacun deux coureurs. Les huit sélectionnés se retrouvent en finale. C'est le Belge Adelin Benoit (Alcyon) qui s'impose devant le Français Romain Bellenger (J.B. Louvet) et son compatriote Joseph Van Dam (Automoto).

Tous les coureurs se retrouvent ensuite au Café de Paris, où les attend, là encore, une « foule empressée » [2].

Van Slembrouck conserve son maillot jaune.

Henri Touzard termine à la 76e place, à 1 h 56' 46" du vainqueur.

Classements

Classement individuel de l'étape

Rang Coureur Équipe Temps Écart
1 Benoit (Belgique) Thomann-Dunlop 14 h 14' 09" -
2 Bellenger (France) J.B. Louvet m.t.
3 Van Dam (Belgique) Automoto-Hutchinson m.t.
4 Van de Casteele (Belgique) J.B. Louvet m.t.
5 M. Bidot (France) Alcyon-Dunlop m.t.
6 Van Slembrouck (Belgique) J.B. Louvet m.t.
7 (Belgique) J.B. Louvet m.t.
8 Dejonghe (Belgique) J.B. Louvet m.t.
9 Cuvelier (France) Météore-Wolber m.t.
10 Bottecchia (Italie) Automoto-Hutchinson m.t.

Classement général de l'étape

Rang Coureur Équipe Écart
1 Van Slembrouck (Belgique) J.B. Louvet -
2 Dejonghe (Belgique) J.B. Louvet à 1' 09"
3 J. Buysse (Belgique) Automoto-Hutchinson à 6' 17"
4 Cuvelier (France) Météore-Wolber à 10'45"
5 Benoit (Belgique) Thomann-Dunlop m.t.
6 Taillieu (Belgique) J.B. Louvet m.t.
7 Van de Casteele (Belgique) J.B. Louvet à 12' 22"
8 L. Buysse (Belgique) Automoto-Hutchinson à 22' 51"
9 Parmentier (Belgique) Automoto-Hutchinson à 28' 24"
10 Martinetto (Italie) Météore-Wolber à 37' 12"

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « La physionomie de l'étape », L'Ouest-Éclair, 29 juin 1926.
  2. 2,0 et 2,1 « Le Tour de France à Cherbourg », L'Ouest-Éclair, 29 juin 1926.

Liens internes