Émile Ryckeboer

De Wikimanche

Paysan pionnier.

Émile Ryckeboer, né à Adinkerke (Belgique) le 2 avril 1933, est une personnalité économique de la Manche.

Venant des Flandres belges, ses parents s'installent à Pirou en 1948, où ils cultivent 130 hectares [1].

En 1980, Émile Ryckeboer prend son autonomie et se fixe à Geffosses [1]. Il vend des blancs de poireaux en bouquets et ses premiers sachets de légumes.

Ingénieux, il a l'idée d'industrialiser sa production et y réussit à force de patience et d'innovations [1].

En 1983, il crée la SA Ryckeboer pour commercialiser, le premier, des légumes en sachets [1].

En février 1985, il cède 51 % de ses parts à la Casam [1]. La Soleco (Société légumière du Cotentin) est née [2]. Une usine est construite à Lessay. En 1987, la marque Florette voit le jour.

En 1989, Émile Ryckeboer ajoute une nouvelle corde à son arc avec la création de la société Récréa, basée à Hérouville-Saint-Clair (Calvados), spécialisée dans la création de centres aquatiques [3].

En 1990, Émile Ryckeboer se sépare de la Casam, crée la SARL Scalime et part vendre son savoir-faire à l'étranger, notamment aux États-Unis [2].

Il s'intéresse ensuite à la purée et lui applique les mêmes recettes qu'aux légumes, la rendant prête à l'emploi [1]. La société Créaline voit le jour en 1991.

Émile Ryckeboer prend sa retraite et se retire à Saint-Martin-de-Fontenay (Calvados) [1].

Ouvrage

  • Émile Ryckeboer, paysan pionnier (avec Pierre Leroux), éd. Orep, 2016

Distinctions

En 2018, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Guillaume Le Du, « Émile, le paysan normand, a inventé la salade Florette », Ouest-France, 3-4 décembre 2016.
  2. 2,0 et 2,1 Vincent Mahé, « Naissance et vie d'une petite industrie : l'exemple de la quatrième gamme », Cahiers économiques de Bretagne, n° 2, 1993.
  3. Philippe Legueltel, « Récréa brasse avec les collectivités », Les Échos, site internet, 31 janvier 2007.