Lait dans la Manche

De Wikimanche

Les zones de production.

Le lait est l'une des productions agricoles principales de la Manche, utilisé comme tel ou pour la fabrication de beurre, de crème, de fromage et desserts.

Longtemps premier département laitier français, la Manche occupe aujourd'hui la deuxième place, derrière l'Ille-et-Vilaine.

En 2013, la Manche produit 14,5 millions d'hectolitres (valeur record depuis la mise en place des quotas en 1983) [1]. La même année, le département compte 239 130 vaches laitières [1].

La production laitière est présente sur tout le territoire départemental, sauf dans les zones légumières, avec une prépondérance dans la moitié sud.

Histoire

La première coopérative laitière de la Manche est créée à Benoistville en 1904 [2]. On en compte 7 en 1914 [2], portée par quelques notables locaux dont Émile Damecour, Charles et Ernest Milcent, Alonze d'Espinose, Albert Lemoigne, André Rostand.

La Première Guerre mondiale, puis la Seconde Guerre mondiale entravent leur développement, mais les laiteries continuent de se créer ici et là. En 1957, leur nombre est de 17, la plupart localisées dans le nord du département [2]. Ensemble, elles traitent les 2/5 de la production laitière de la Manche, soit environ 200 millions de litres par an [2]. La coopérative Elle & Vire est la plus importante du département, qui assure à elle seule le tiers de la production départementale [2].

En 1929, la Manche produit 7,5 millions d'hectolitres de lait et 4,3 millions en 1946 [3]

Production dans la Manche en 1962
Quantités traitées
1 000 hl
Quantités traitées
 %
Usines
Laiteries traditionnelles 1 465 15 10
Groupes laitiers 3 759 37 10
Coopératives 4 824 48 19
Total 10 048 100 39

En 1963, la Manche compte 335 000 vaches laitières qui produisent 9,772 millions d'hectolitres de lait (4,2 % de la production nationale) représentant une valeur marchande de 408 millions de francs [3].

En 2011, la Manche produit 14 509 960 hectolitres de lait de vache, 5 300 hectolitres de lait de chèvre et 130 hectolitres de lait de brebis [4].

La collecte de lait.

En 2008, la Manche est en tête des départements français pour le nombre d’exploitations laitières (4 528), pour le nombre de vaches laitières (243 300), pour la production de lait (13,7 millions d’hectolitres) et pour le nombre total de bovins (775 400) [1].

Le département, déjà le premier producteur en 1975, avec 12,6 millions d'hectolitres [5], perd une place en 2009 avec 12,8 millions d'hectolitres, soit 6 % de la collecte nationale [6].

Personnalités

Laiteries

En 1962, la Manche compte 5 centrales laitières : la coopérative de Condé-sur-Vire (2,359 millions d'hectolitres par an), Claudel à La Meauffe (1,305 Mhl), la coopérative de Valognes (223 000 hl), la Sapiem à Saint-Hilaire-du-Harcouët (210 000 hl) et la Sapiem de Torigni-sur-Vire (95 000 hl) [3]. L'ensemble représente une production annuelle de 4,192 millions d'hectolitres de lait [3].

Beaucoup de laiteries se sont regroupées et ont fermé. Les principales sont désormais celles de Sottevast (Maîtres laitiers du Cotentin), Condé-sur-Vire (Elle-et-Vire), Coutances (La Compagnie des fromages & RichesMonts, Bongrain), Sainte-Cécile (Lactalis), Ducey (La Compagnie des fromages & RichesMonts, Bongrain), Tribehou (Maitres laitiers), Isigny-le-Buat (société beurrière d'Isigny, Lactalis), Moyon (Délicelait), Pont-Hébert (Mont Blanc) et Lessay (Réo).

Bidons de lait.

Autres entreprises

Produits laitiers

  • Beurre : en 1963, la Manche compte 12 beurreries spécialisées transformant 5,885 millions d'hectolitres de lait, soit 60 % de la production de lait [3].
  • Fromage : en 1963, la Manche compte 11 fromageries spécialisées transformant 1,173 million d'hectolitres de lait, soit 12 % de la production de lait [3].
  • Crème
  • Desserts : Crème dessert Mont Blanc, yaourts bio
  • Caramels
  • Confiture de lait

Recettes

Manifestations

Toponymes

Lait et arts

Bibliographie

  • « Le bassin Normandie : une production laitière “vachement" dynamique” », Agreste Basse-Normandie, n° 66, novembre 2013 (lire en ligne)
  • Charles-Henri Grillard, Marcel Grillard : Le lait à travers le siècle 1901-2000, 2011

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Le portrait de l'agriculture manchoise », Préfecture de la Manche, 19 juin 2014 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Lucien Leherpeur, « Les coopératives laitières de la Manche », Norois, vol. 14, n° 1, 1957, p. 257-267 (lire en ligne).
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 Armand Frémont, L'élevage en Normandie : étude géographique, vol.2, chap. III « Les industries laitières », Presses universitaires de Caen, 1968 (lire en ligne).
  4. Insee Basse-Normandie Actualités, n° 51, 14 mai 2013.
  5. Revue du département de la Manche, t. 29, n° 113-114-115, 1987.
  6. Manche Mag', n° 18, décembre 2010.

Voir aussi