Crosville-sur-Douve

De Wikimanche

Crosville-sur-Douve est une commune du département de la Manche.

  • Prononciation. — API : [kro'vil]; transcription francisée : crô-vil.
Crosville-sur-Douve.png Blason de la commune de Crosville-sur-Douve Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 23' 14.58" N, 1° 28' 55.17" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Bricquebec
Ancien canton Saint-Sauveur-le-Vicomte
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Crosvillais(es)
Population 63 hab. (2016)
Superficie 4,06 km²
Densité 16 hab./km2
Altitude 3 m (mini) - 33 m (maxi)
Code postal 50390
N° INSEE 50156
Maire Serge Latrouite
Communes limitrophes de Crosville-sur-Douve
Rauville-la-Place La Bonneville La Bonneville
Rauville-la-Place Crosville-sur-Douve La Bonneville
Rauville-la-Place Varenguebec La Bonneville

L'église de Crosville-sur-Douve
L'église de Crosville-sur-Douve


Toponymie

Attestations anciennes

  • Crovilla 12e s. [1], ~1280 [1], 1351/1352 [2].
  • Jehan de Croville 1429 [3].
  • Croville 1553 [4].
  • Crosville 1553 [5], 1554 [noté 1553] [6].
  • Cranuille [lire Crauville] 1635 [7].
  • Crasville 1612/1636 [8].
  • Crosville 1677 [9].
  • Croville 1689 [10], ~1700 [11].
  • Crosville 1713 [12].
  • Croville 1719 [13], 1736 [14], 1753/1785 [15].
  • Crosville 1793 [16], 1801 [17].
  • Croville 1804 [18].
  • Croville-sur-Douve 1828 [19].
  • Crosville 1829 [20].
  • Croville 1830 [21], 1837 [22].
  • Crosville 1835/1845 [23], 1854 [24], 1878 [25], 1880 [26], 1903 [27].
  • Crosville-sur-Douve 1939 [17], 1962 [28].
  • Crosville 1972 [29].
  • Crosville sur Douve 1978, 1993 [30].
  • Crosville-sur-Douve 2007 [31].

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine scandinave Krókr, d'où le sens global de « domaine rural de Krókr ». Ce type toponymique se rencontre trois fois en Normandie (Manche, Eure, Seine-Maritime). Il semble par ailleurs que l'on retrouve le nom de Krókr dans celui de la commune de Crollon, « le bois de Krókr ».

Le déterminant -sur-Douve, qui fait allusion à la petite rivière de Douve baignant la commune de Crosville, fut initialement proposé en 1828 par Louis Du Bois, puis officiellement adopté en 1939.

☞ L'emploi en Normandie du nom de personne scandinave Krókr, que l'on écrit aussi KrókR, a été démontré par Jean Adigard des Gautries [32]. Il est attesté en tant que nom individuel et comme sobriquet en anciens danois et suédois (Krok), ainsi qu'en ancien norois de l'Ouest (Krókr). On le rencontre également dans quelques inscriptions runiques sous les formes ᚲᚱᚢᚲᚱ (krukr), ᚲᚢᚱᚢᚲᚱ (kurukr) au nominatif; ᚲᚱᛟᚲ (krok) à l'accusatif, etc. Il est formé sur l'ancien norois de l'Ouest krókr « crochet » [33], [34].

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[35]. En 2016, la commune comptait 63 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [36] et INSEE [37])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
208 217 219 251 195 202 260 205 201 211
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
220 205 193 194 174 177 177 157 136 138
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
124 119 135 148 136 95 95 89 95 77
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
67 48 58 64 64 65 64 62 61 61
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
62 62 63 63
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[38] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... ....
1802-1821 Charles Leboulanger
1821-1828 Louis Charles Delannoy
1829-1830 François André Picquenot faisant fonction
1830-1831 Jean Hantonne
1831-1840 Nicolas Corbin
1840-1843 Louis Butel
1843-1855 Jean Burnouf
1855-1865 Jean Picquenot
1865-1885 François Hamel décédé en exercice le 11 août 1885
1885-1889 Pierre Davarend
1889-1892 Félix Yonnet
1892-1900 Valentin Duchemin
1900-1908 Victor Lepoittevin
1908-1919 Timothée Anjot
1919-1924 Casimir Aubert
1924-1953 Pierre Pergeaux
1953-1956 Jean Lepetit
1956-1971 Paul Lebiez
1971-1977 Auguste Leroux
1977-1992 Claude Lemoine
1992-actuel Serge Latrouite SE salarié secteur médical
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2018)

La mairie (2018)

Adresse : 2 Village de l'Église
50360 Crosville-sur-Douve

Tél./Fax : 02 33 21 35 50
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (1 mai 2012)

Mardi - 17 h - 18 h 30
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saints-Gervais-et-Protais.
  • Patron (présentation) : patronage laïque, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Château (15e/17e s.), classé Monument historique, avec donjon circulaire à mâchicoulis (15e s.), flanqué d'une tourelle d'escalier en encorbellement (16e s.), porterie flanquée d'une tourelle à échauguette, grande salle au premier étage avec décor Louis XIII.
  • Village de l'église (16e/18e s.).
  • Manoir des Brins (15e/16e s.).
  • Église Saint-Gervais-et-Protais : sept médaillons à profil d'hommes et de femmes, bois sculpté (16e s.), maître-autel et tabernacle (17e s.).
  • Rives de la Douve.
  • Le Quesnay (16e s.) : ferme (privé).

Personnalités liées à la commune

  • Famille Boudet de Crosville.

Décès

Économie

  • AM2C : menuiserie-charpente

Transports

Culture

  • Journée des plantes franco-britanniques, tous les ans au printemps, au château.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 108.
  2. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 381D.
  3. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. I, 1879, p. 288, § CVIII.
  4. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 23.
  5. Ibid..
  6. Ibid., p. 68.
  7. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  8. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  9. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  10. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  11. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  12. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  14. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  15. Carte de Cassini.
  16. Site Cassini.
  17. 17,0 et 17,1 Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  18. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 113b.
  19. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 435.
  20. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Valognes, p. 172.
  21. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 378b.
  22. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 579a.
  23. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  24. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  25. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 446.
  26. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 58b.
  27. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  28. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  29. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  30. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  31. Carte IGN au 1 : 25 000.
  32. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 117.
  33. Jean Adigard des Gautries, op. cit., loc. cit.; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s.v. KrókR.
  34. Ce dernier nom est issu du germanique commun °krōkaz, formé sur un radical °krōk- que l'on considère comme l’élargissement d’une base théorique indo-européenne °ger- « courbé, crochu », au degré zéro °gr-. De l'ancien norois krókr procèdent l'anglais crook « crochet, courbe; escroc » et le français croc.
  35. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  36. Population avant le recensement de 1962.
  37. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  38. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.