Cavigny

De Wikimanche

Cavigny est une commune du département de la Manche.

Commune de Cavigny Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 11' 36.93" N, 1° 6' 32.64" W (OSM)
Arrondissement Saint-Lô
Chargement de la carte...
Canton Pont-Hébert
Ancien canton Saint-Jean-de-Daye
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Gentilé Cavignais(es)
Population 257 hab. (2016)
Superficie 6,78 km²
Densité 38 hab./km2
Altitude 2 m (mini) - 66 m (maxi)
Code postal 50620
N° INSEE 50106
Maire Gérard Nicolle
Communes limitrophes de Cavigny
Le Dézert, Saint-Jean-de-Daye Saint-Fromond Airel
Pont-Hébert, Le Dézert Cavigny Airel
Pont-Hébert La Meauffe La Meauffe

L'église Notre-Dame moderne
L'église Notre-Dame moderne


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme gallo-romain °CAVIN(N)IACU, formé avec le suffixe gallo-roman -ACU ajouté à un nom de personne. Le premier élément est vraisemblablement l'anthroponyme (nom de personne) gallo-romain Cavin(n)ius [31], d'où le sens global de « (domaine rural) de Cavin(n)ius » [32]. Ce type toponymique se rencontre de nombreuses fois en France sous les formes Chavigny, Chevigny, Chugny, etc.

François de Beaurepaire [1] a proposé le nom gallo-romain Cavannius, et donc implicitement la proto-forme gallo-romane °CAVANNIACU, opinion minoritaire qui représente néanmoins une autre possibilité, ni confirmée ni infirmée par les formes anciennes.

Géographie

Site de Cavigny sur la carte du diocèse de Coutances de Mariette de La Pagerie, 1689.

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Jusqu'en 1801, la commune fait partie du canton d'Esglandes.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[33]. En 2016, la commune comptait 257 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [34] et INSEE [35])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
564 476 623 577 524 501 487 537 556 517
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
518 571 622 570 571 655 584 508 445 454
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
395 269 284 317 301 325 351 321 361 349
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
306 269 243 202 200 195 199 204 208 216
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
223 234 246 257
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[36] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution


Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1793 Jean Préterre
1793-1796 Jean Aubert
1796-1797 Jean Bellin
1797-1798 Michel Delarüe
1798-1800 Michel Gohier
1800-1800 Michel Delarüe
1800-1815 Michel Gohier
1815-1815 Jean-François Duhamel
1815-1815 Michel Gohier Cent Jours
1815-1816 Jean Bellin
1816-1822 Jean-François Duhamel
1822-1824 Louis Préterre
1824-1830 Bernardin Louis Gigault-de-Bellefonds
1830-1840 Jean-François Duhamel
1840-1843 Gilles Gardie
1843-1848 Jean-François Duhamel
1848-1873 Léonor Desfaudais
1873-1878 Adolphe Heussebrot
1878-1881 Jean Angot
1881-1884 Jean-François Madeleine
1884-1888 Alfred Granger
1888-1897 Adolphe Heussebrot
1897-1900 Prosper Rauline
1900-1908 Albert Marie
1908-1914 Eugène Gosset
1914-1916 Victor Ladanté délégué par le préfet
1916-1918 Paul Thiébot délégué par le préfet
1918-1929 Joseph Rauline
1929-1934 Alphonse Étienne
1934-1941 Charles Jeanne
1941-1944 Fernand Legrand président de la délégation spéciale
1944-1947 Charles Jeanne
1947-1978 Antoine Le Caron de Chocqueuse agriculteur conseiller général (1950-1978)
1978-1989 Marcel Rauline agriculteur
1989-1995 Marcel Le Villain
1995-actuel Gérard Nicolle SE agriculteur
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1964 : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - 14 h - 17 h
La mairie (2014)

La mairie (2014)

Adresse : 20 Le Bourg
50620 Cavigny

Tél. 02 33 56 40 59
Fax : 02 33 72 09 86
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (28 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi 10 h - 12 h -
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Notre-Dame.
  • Patron (présentation) : le prieur et le couvent de Saint-Fromond (14e) ; patronage donné par Robert, Pierre et Enguerrand du Hommet, fils de Richard, quand ils établirent le monastère de Saint-Fromond [37].
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Château de la Mare.
Sites naturels
Architecture civile
  • Château de la Mare : construit en 1630 par Guillaume de La Mare, recteur de l'Université de Caen, remanié au 19e. Il a appartenu à Michel de Saint-Martin, recteur de l'Université, victime en 1687 d'une cérémonie burlesque apparentée à celle du Bourgeois gentilhomme [38].
  • Restes d'anciens fours à chaux en bordure de la Vire.
Architecture religieuse
  • Église Notre-Dame moderne car entièrement détruite lors des combats de la libération.
  • Ruines de l'église de l'ancienne paroisse de Bahais. Cette église appartenait à la compagnie Chaufournière.

Personnalités liées la commune

Naissance

Autre

Économie

En 2009, un pôle environnement a vu le jour. Le traitement des déchets est basé sur la biométhanisation. Ce procédé permet une dégradation accélérée des déchets et leur transformation, en compost utilisable en agriculture, d'une part, en biogaz utilisé pour la production d'électricité et de chaleur, d'autre part.

Des carrières existent au XIXe siècle, exploitées par M. Granger.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 94.
  2. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, vol. II, 1873, p. 255; pour la date de 1158.
  3. Thomas Stapelton, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, Société des antiquaires de Londres, Londres, t. II, 1844, p. 474.
  4. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 49, § 29.
  5. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 358A.
  6. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 368E.
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  8. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  9. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, Collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  10. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  11. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  12. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  14. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  15. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 1 : Bayeux et Caen, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, I) B].
  16. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BNF, Collection d’Anville, cote 00260 B].
  17. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  18. Carte de Cassini.
  19. Site Cassini.
  20. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  21. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 574a.
  22. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 415.
  23. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Saint-Lô, p. 158.
  24. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  25. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  26. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  27. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  28. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  29. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  30. Carte IGN au 1 : 25 000.
  31. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 60a/b.
  32. Ce nom gallo-romain est en principe un dérivé diminutif en -inus de Cavius, qui semble reposer sur le latin cavus « creux ». Cependant, ce nom pourrait en fait représenter une variante de Cavannius, nom d'origine gauloise formé sur le gaulois cauannos « chouette », également à l'origine du français chat-huant (ancien français chahuan, normand cahuan).
  33. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  34. Population avant le recensement de 1962.
  35. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  36. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  37. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, 1vol. II, 1878, p. 400.
  38. Michel de La Torre, 50. Manche - L'art et la nature de ses 599 communes, éd. Nathan, 1985.