Route nationale 174

De Wikimanche


Route nationale 174
Nationale N174.jpg
La RN 174 à Saint-Lô.
Localisation
PaysFrance
RégionsBasse-Normandie
Exploitation
GestionnaireDirection des Routes Nord-Ouest (DIRNO)
Caractéristiques de 1824 à 2006
ItinéraireSaint-Hilaire-Petitville - Saint-Lô - Guilberville - Vire (Calvados)
Longueur61 km
Caractéristiques actuelles
ItinéraireA84 - Saint-Lô - N13
Longueur48,8 km

La route nationale 174 est une voie routière de la Manche.

Elle relie l'autoroute 84 (A84) Caen-Rennes à la route nationale 13 (N13) Paris-Cherbourg-Octeville, en passant par Saint-Lô.

Depuis décembre 2012, elle est devenue une route à deux fois deux voies[1], sur la totalité de sa longueur, soit 48,8 km[2].

Elle se raccorde à la RN 13 près de Carentan, à proximité de l'aire de Cantepie.

Elle traverse les communes de Saint-Pellerin, Les Veys, Montmartin-en-Graignes, Saint-Jean-de-Daye, Saint-Fromond, Le Dézert, Cavigny, Pont-Hébert, Hébécrevon, Agneaux, Saint-Lô (contournement), Baudre, Condé-sur-Vire, Torigni-sur-Vire, Giéville et Guilberville.

Le raccordement à l'A84 est fait à hauteur de Guilberville. La route (D 674) se poursuit ensuite jusqu'à Vire (Calvados).

Mise à quatre voies

La déclaration d'utilité publique du projet est prise en mai 2000.

La RN 174 englobe le contournement routier de Saint-Lô mis en service en 2003.

L'étude du projet a lieu en 2005 et les premiers ouvrages d'art sont construits fin 2006.

Le dernier chantier est lancé le 31 août 2009 par Dominique Bussereau, secrétaire d'État chargé des Transports.

Le 10 novembre 2009, un tronçon de 4,4 km est ouvert entre Saint-Jean-de-Daye et Pont-Hébert.

Un tronçon de 4,6 km est ouvert le 19 novembre 2010 entre Saint-Jean-de-Daye et Montmartin-en-Graignes [3]. Son coût est de 30 millions d'euros [4].

Le dernier tronçon de 6 km est ouvert le 19 décembre 2012 entre Montmartin-en-Graignes et la RN 13, à hauteur de Saint-Pellerin [5]. On peut désormais « relier Cherbourg à Rennes par un axe entièrement en quatre voies » [5]. Cette mise en service « marque l'aboutissement de plus de dix ans de travaux » [5]. Elle aura coûté 250 millions d'euros, répartis pour un tiers sur l'État et les deux tiers restants entre le Conseil général de la Manche et le Conseil régional de Basse-Normandie [5].

Ce tronçon est inauguré le 1er février 2013 par Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, accompagné de Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes, et Laurent Beauvais, président du Conseil régional de Basse-Normandie [6].

Trafic

La RN 174 supporte un trafic évalué entre 10 000 et 17 000 véhicules par jour, dont 700 à 1 000 poids lourds.

Notes et références

  1. « Voie express du nord au sud », Ouest-France, 20 décembre 2012.
  2. Calcul Google Maps en date du 6 septembre 2013.
  3. Laurent Le Goff, Ouest-France, 20-21 novembre 2010.
  4. Michel Coupard, Ouest-France, 9 août 2010.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Christian Lerosier, « Saint-Lô-Carentan enfin en 2X2 voies », Ouest-France, 13 décembre 2012.
  6. « Deux ministres inaugurent le dernier tronçon de la RN 174 dans la Manche », Tendance Ouest, 1er février 2013 ; Ouest-France, 2-3 février 2013.