Antoine Le Caron de Chocqueuse

De Wikimanche

Antoine Marie Laurent Édouard Le Caron de Chocqueuse, né à Saint-Vincent-Cramesnil (Seine-Maritime) le 7 août 1907 [1] et mort à Caen (Calvados) le 17 octobre 1978 [2], est un homme politique de la Manche, propriétaire-exploitant de profession.

Biographie

Arrière-petit-fils du marquis Bernardin Gigault de Bellefonds, il est élu conseiller général indépendant du canton de Saint-Jean-de-Daye en 1950 [3] lors d'une élection partielle après le décès d'Édouard Lavieille[4]. Il reste en poste jusqu'à sa mort en 1978 [3].

Il est maire de Cavigny [3].

Il est président de l'Office départemental de la Jeunesse et des sports.

Distinctions

Il est officier dans l'Ordre national du Mérite en 1975.

En 1976, il est promu chevalier de la Légion d'honneur. Il voit ainsi récompensée « la fidélité d'une existence passée au service de l'agriculture » [5].

Hommage

Une rue à son nom perpétue sa mémoire à Cavigny, ainsi qu'une course hippique disputée chaque année sur l'hippodrome de Graignes.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1978.
  2. « Acte de décès n° 1812 - État-civil de Caen - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1978.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  4. « Un indépendant (R.P.F.) est élu dans la Manche », Le Monde, 10 janvier 1950.
  5. La Presse de la Manche, 2 janvier 1976.