Villedieu-les-Poêles

De Wikimanche

Villedieu-les-Poêles est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Villedieu-les-Poêles-Rouffigny depuis le 1er janvier 2016.

Villedieu-les-Poeles.png Blason de la commune déléguée de Villedieu-les-Poêles
(commune de Villedieu-les-Poêles-Rouffigny)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
48° 50' 17.04" N, 1° 13' 19.18" W (OSM)
Arrondissement Saint-Lô
Chargement de la carte...
Canton Villedieu-les-Poêles (bureau centralisateur)
Ancien canton Villedieu-les-Poêles (chef-lieu)
Intercommunalité Villedieu Intercom (siège)
Gentilé Théopolitain(e)s ou Sourdin(e)s
Population 3 597 hab. (2015)
Superficie 8,05 km²
Densité 447 hab./km2
Altitude 98 m (mini) - 217 m (maxi)
Code postal 50800
N° INSEE 50639
Maire délégué Philippe Lemaître
Communes limitrophes de Villedieu-les-Poêles
Fleury La Bloutière La Colombe
Fleury Villedieu-les-Poêles Sainte-Cécile
La Lande-d'Airou,
Rouffigny
Chérencé-le-Héron Sainte-Cécile

La fonderie de cloches de Villedieu (début du XXe siècle).
La fonderie de cloches de Villedieu (début du XXe siècle).


Toponymie

Attestations anciennes

  • Villa Dei s.d., 1253, 1280 [1].
  • Villa Dei de Saltu Capri 13e s. [1].
  • Villedieu de Saultchevreuil s.d., époque médiévale [1].
  • parrochia de Villa Dei 1332 [2].
  • Villa Dei de Saltu Caprioli 14e s. (?) [3].
  • la parroche de Villedieu de Chauchevrol 1344 [4].
  • Villedieu 1635 [5], 1612/1636 [6], 1677 [7].
  • Villedieu bourg 1713 [8].
  • Villedieu les Poeles 1753/1785 [9].
  • Villedieu 1854 [10].
  • Villedieu-les-Poëles 1874 [11].

Étymologie

Le type toponymique Villedieu, très répandu en France, signifie littéralement « la ville de Dieu ». Une vingtaine de villes, villages et hameaux portent ce nom en France : leur point commun est qu'il s'agit à chaque fois d'anciennes commanderies, templières, ou hospitalières. Villedieu, fondée vers 1125, fut une commanderie hospitalière (Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem aujourd'hui Ordre de Malte) jusqu'à la Révolution Française. Le déterminant médiéval -de-Saultchevreuil évoque la paroisse contiguë, à l'origine de l'ancienne commune de Saultchevreuil-du-Tronchet, et dont Villedieu semble avoir constitué un ancien démembrement. Le suffixe -les-Poêles, utilisé depuis la fin du moyen-âge, n'est officialisé administrativement qu'en 1962 : il fait référence à l'industrie traditionnelle de poeslerie pratiquée à Villedieu.
Celle-ci explique également le surnom de « Sourdins » que le blason populaire applique aux habitants, d'après le bruit assourdissant accompagnant la confection traditionnelle de dinanderie. Ce sobriquet, qui est l'actuel gentilé, est formellement attesté dès le 19e siècle [12], et indirectement expliqué par Charles de Bourgueville, premier historien de Caen, qui note en 1588 à propos de Villedieu : les habitans sont poesliers ou magnans [= chaudronniers ambulants], qui sont bien faschez, quand on leur demande quelle heure il soit, parce qu'ils ne peuvent ouyr l'orloge pour le bruit qu'ils font [13].

Histoire

De 1685 à 1793, des chrétiens, hommes et femmes, se réunissent au sein d'un Tiers-Ordre de Saint-Dominique[14].

L'ancienne commune de Saultchevreuil-du-Tronchet - elle-même résultant de la fusion des communes de Saultchevreuil et Saint-Pierre-du-Tronchet - lui est rattachée le 27 août 1964, sept jours après la signature par les deux parties du décret de fusion simple.

Le 1er janvier 2016 est officiellement créée la commune de Villedieu-les-Poêles-Rouffigny par la fusion de Rouffigny et Villedieu-les-Poêles sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales (arrêté n° 15-073-VL du 16 octobre 2015 [15]).

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[16]. En 2015, la commune comptait 3 597 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [17] et INSEE [18])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
3 020 2 624 2 953 3 024 3 095 3 040 3 763 3 849 3 848 3 745
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
3 789 3 771 3 572 3 434 3 525 3 497 3 505 3 285 3 262 3 388
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
3 383 3 048 3 063 3 096 3 272 3 541 3 409 2 975 4 060 4 350
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
4 690 4 356 4 102 3 950 3 920 3 909 3 895 3 882 3 871 3 833
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
3 759 3 686 3 614 3 597
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Jusqu'à la Révolution française, Villedieu est dirigée par des commandeurs de l'Ordre de Malte.

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Jean-Baptiste Mauviel chirurgien (1791)
.......-....... Havard médecin an II
1807-1815 Clément Lemonnier-Dugage avocat
.......-....... .
1831-....... Duparc-Deslandes
1850-1870 Louis-Jacques Le Pelletier notaire
1870-1874 Jules Tétrel banquier
1874-1878 Louis-Jacques Le Pelletier Notaire
1878-1912 Jules Tétrel banquier
.......-....... Maurice Lemonnier médecin pendant 1914 et 1918
.......-....... Ernest Dufour instituteur (1926)
.......-....... René Quintin industriel
1959-1965 Eugène Havard
1965-1968 Pierre Hénault administrateur de sociétés député
1968-1989 Jean-Louis Bougourd médecin élu le 1er mars
1989-2001 Michel Besnier
2001-2008 Roger Bayssat DVD vétérinaire
2008-2014 Daniel Macé DVD assureur
2014-actuel Philippe Lemaître DVG chargé de clientèle
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 8 h 30 - 12 h 13 h 30 - 18 h
L'Hôtel de Ville.

L'Hôtel de Ville.

Adresse : 12, place de la République
50800 Villedieu-les-Poêles-Rouffigny

Tél. 02 33 61 00 16
Fax : 02 33 61 18 58

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la ville. (17 avril 2012)

Mardi 9 h - 12 h 13 h 30 - 18 h
Mercredi 9 h - 12 h 13 h 30 - 18 h
Jeudi 9 h - 12 h 13 h 30 - 18 h
Vendredi 9 h - 12 h 13 h 30 - 18 h
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Le Grand Sacre de Villedieu-les-Poêles

Depuis 1655, tous les quatre ans, le jeudi qui suit la Pentecôte, le Grand Sacre perpétue la tradition religieuse de la Fête-Dieu : une procession suivie par des dignitaires de l'Église et une délégation des chevaliers de l'ordre de Malte en grand apparat.:

voir l'article détaillé Grand sacre de Villedieu-les-Poêles

Lieux et monuments

Clocher de l'église Notre-Dame à Villedieu-les-Poêles
voir À la découverte de Villedieu-les-Poêles.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

Cloches de Villedieu

Médias

Journaux disparus, localisés à Villedieu[22] :

  • Le Progrès de Villedieu et des cantons de Percy et Saint-Pois (1906-1907).
  • Le Progrès des cantons de Villedieu et Percy (1907-1914).

Transports

Liaisons ferroviaires

Liaisons routières

Autoroute des Estuaires A 84
Ligne Manéo

Éducation

Culture

  • Association Culture et loisirs de Villedieu, créée en 1970.
  • Festival du film documentaire « Doc, doc, doc, entrez ! », créé en 2003.
  • Festival de folklore, créé en 2009

Jumelages

Sports

Le Club sportif de Villedieu est un club omnisports qui compte 1000 licenciés (chiffre 2006)[23].

  • Cyclisme : CS Villedieu, la Sourdine.
  • Cyclotourisme.
  • Football : CS Villedieu-les-Poêles, Avenir du Bocage sourdin (jeunes).
  • Handball : CS Villedieu
  • Hippodrome : courses.
  • Judo : CSV Judo Villedieu-Percy-Gavray
  • Karaté : Sanshin Do Karaté.
  • Pétanque.
  • Tennis : CS Villedieu
  • Tennis de table : CS Villedieu
  • Tir à l'arc : CS Villedieu

Bibliographie

voir l'article détaillé Bibliographie de Villedieu-les-Poêles

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 234.
  2. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 348F.
  3. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 592.
  4. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 321, § 180.
  5. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  6. Jean Bigot, sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  7. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  8. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  9. Carte de Cassini.
  10. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  11. Annuaire de la Manche de 1874.
  12. Alfred Canel, Blason populaire de la Normandie comprenant les proverbes, sobriquets et dictons relatifs à cette ancienne province et à ses habitants, Rouen-Caen, 1859, p. 162-163.
  13. Charles de Bourgueville, sieur de Bras, Les recherches et antiquitez de la province de Neustrie comme aussy de la ville et université de Caen, imprimerie Vincent et Jean le Fevre, Caen, 1588.
  14. Jean Frémin, « L'histoire du couvent dominicain du Mesnil-Garnier, dans le Cotentin », Annales de Normandie, 45e année, n° 4, 1995 (lire en ligne).
  15. « Arrêtés portant création de communes nouvelles », manche.gouv.fr, décembre 2015 (lire en ligne)
  16. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  17. Population avant le recensement de 1962.
  18. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Comité français pour Yad Vashem'(lire enligne)
  21. « Le garage Renault souffle ses 90 bougies », Ouest-France, 16 mai 2018.
  22. Jean Quellien et Christophe Mauboussin, Journaux de 1786 à 1944 , l'aventure de la presse écrite en Basse-Normandie, Cahiers du Temps, 1998. ISBN:2911855132
  23. La Manche Libre, 31 décembre 2006.

Voir aussi