Gavray

De Wikimanche

Gavray est une commune du département de la Manche.

Commune de Gavray Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 54' 36.25" N, 1° 21' 1.54" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Quettreville-sur-Sienne
Ancien canton Gavray (chef-lieu)
Intercommunalité CC Coutances Mer et Bocage
Gentilé Gavrayen(ne)s
Population 1 454 hab. (2012)
Superficie 20,6 km²
Densité 71 hab./km2
Altitude 24 m (mini) - 186 m (maxi)
Code postal 50450
N° INSEE 50197
Maire Guy Nicolle
Communes limitrophes de Gavray
Lengronne Lengronne, Saint-Denis-le-Gast Saint-Denis-le-Gast
Ver Gavray La Baleine, Sourdeval-les-Bois
Le Mesnil-Amand, Ver Le Mesnil-Garnier, Le Mesnil-Villeman, Le Mesnil-Amand Montaigu-les-Bois

Map commune FR insee code 50197.png


Toponymie

Attestations anciennes

  • vicecomitatus Wareti [var. Waureti; Woreti] 1042 [1].
  • Guabreium 1123/1141 [2].
  • Johanne[s] de Gaureyo ~1145 [3].
  • Wavrei [var. Wavre; Wavreium] 1156/1157 [4].
  • [abl.] Guavreio 1166 [5].
  • [abl.] Gavreio 1166 [6].
  • Wavray ~1169 [7].
  • Waverai 1165/1173 [8].
  • Gavrey 1172/1189 [9].
  • [abl.] Gavretio s.d. (f-12e s. ?) [7].
  • [abl.] Wavreio 1198 [10].
  • Waveray 1203 [11].
  • [abl.] Gavreio 1207 [12], 1213 [7].
  • Wavreium ~1210 [13].
  • Gavray 1329 [14].
  • [abl.] Gavreio 1332 [15].
  • Robert de Gavroy 1333 [16].
  • [abl.] Gavreyo ~1350 [17].
  • Gavreyum 1351/1352 [18].
  • Gavray 1435 [19].
  • Gavrey 1443 [20].
  • Gavray 1444 [21].
  • Gavrey 1561 [22], 1562 [23].
  • Gaure [lire Gavré] 1585 [24].
  • Gavre [lire Gavré] 1594 [25], ~1630 [26].
  • Gauuray [lire Gauvray] 1608 [27].
  • Gaure [lire Gavré] 1631 [28], 1634 [29].
  • Gauray [lire Gavray] 1635 [30].
  • Bourg de Gavray; le Vilage de Gavray 1612/1636 [31].
  • Gaurey [lire Gavrey] 1661 [32].
  • le bourg de Gavray; le village de Gavray 1677 [33].
  • Gavray 1689 [34], 1694 [35].
  • Gaurei [lire Gavrei] 1694 [36].
  • Gauray [lire Gavray] 1695 [37], ~1700 [38].
  • Gavré 1706 [39].
  • le Bourg de Gavré; le village de Gavré 1713 [40].
  • Gavai [sic] 1716 [41].
  • Gavray 1719 [42].
  • le Bourg de Gavré; le Village de Gavré 1735 [43].
  • Gavray 1757 [44], 1758 [45], 1768 [46], 1771 [47], 1777 [48], 1780 [49], 1753/1785 [50], 1791 [51], 1792 [52], 1793 [53], 1801 [54], 1804 [55].
  • Gavrai 1828 [56].
  • Gavray 1829 [57], 1830 [58], 1837 [59], 1839 [60], 1835/1845 [61].
  • Gavrai 1845 [62].
  • Gavray 1854 [63], 1878 [64], 1880 [65], 1903 [66], 1926 [67], 1954 [68], 1962 [69], 1972 [70],' 1978, 1993 [71], 2007 [72].

Étymologie

Le nom de Gavray est un type toponymique bien connu, issu du gallo-roman °WAB(E)RĒTU. Ce dernier repose sur un thème d'origine celtique °wob(e)ro- / °wab(e)ro- auquel on attribue généralement le sens de « terre boisée ou broussailleuse; terre inculte » [73],[7],[74],[75]. Plus précisément, il s'agit d'un composé celtique °wo-bero- qui se manifeste en gaulois sous les formes uobera, uoberno-, et dont le sens primitif est littéralement « sous-source », c'est-à-dire « source ou ruisseau caché [par un bois]; ruisseau encaissé ». Ce terme a pris par la suite le sens restreint de « bois, forêt; lieu boisé » [76]. Il est issu de l'indo-européen °upo-bʰero- [77].

On rencontre ce type toponymique en France sous les formes Vavray, Vauvray, Vouvray, etc., dans de très nombreux noms de communes, de hameaux ou de lieux-dits. Dans la Manche, il apparaît dans le nom des hameaux de Gavray à Cerisy-la-Forêt, Vauvray à Montaigu-la-Brisette, et dans l'Eure dans ceux de Saint-Étienne-du-Vauvray et de Saint-Pierre-du-Vauvray, tandis que l'élément °wab(e)ro- seul se manifeste dans le nom de l'ancienne forêt du Vièvre, perpétué par celui de la commune de Saint-Georges-du-Vièvre.

On peut donc s'interroger sur la valeur exacte de cette dénomination ici, étant donné qu'elle peut s'appliquer au cours d'eau aussi bien qu'à la végétation. La commune de Gavray est située sur la Sienne qui passe à cet endroit au pied d'un plateau; son cours n'est pas à proprement parler encaissé, et l'on en a une bonne vue depuis les hauteurs. Par contre, son affluent la Bérence, qui se jette dans la Sienne à Gavray, emprunte une vallée profonde aux versants boisés, et l'on peut penser que c'est à ce site particulier que fait référence l'appellation de °WAB(E)RĒTU.

Géographie

Histoire

Ancien chef-lieu de vicomté et place-forte de Charles le Mauvais, roi de Navarre [78]. Le château, le plus beau de Normandie, selon Froissard, fut assiégé parBertrand Du Guesclin puis rasé au 15e siècle [78].

Gavray fusionne entre 1795 et 1800 avec Saint-André-du-Valjouais.

En 1944, c'est la Libération de Gavray après l'occupation allemande.

Le 20 novembre 1972, les communes de Gavray, Le Mesnil-Hue et Le Mesnil-Bonant signent un arrêté de fusion-association qui prend effet le 1er janvier 1973. Le Mesnil-Bonant fusionne complètement avec Gavray le 1er août 1988, date d'effet de l'arrêté de fusion simple du 19 juillet 1988.

Démographie

Les habitants de Gavray s'appelaient anciennement les Gavrillons [79].

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants, ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

  • 1713 : 116 feux (bourg) + 113 feux (village) [40].
  • 1735 : 117 feux (bourg) + 114 feux (village) [43].

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[80]. En 2015, la commune comptait 1 462 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [81] et INSEE [82])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 452 1 823 1 655 1 566 1 838 2 127 2 014 2 035 1 970 1 907
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 821 1 804 1 655 1 685 1 549 1 476 1 425 1 340 1 270 1 263
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 382 1 191 1 214 1 195 1 218 1 188 1 103 1 180 1 146 1 387
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
1 419 1 452 1 480 1 369 1 361 1 362 1 359 1 388 1 421 1 454
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
1 463 1 478 1 462
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[83] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1793 Jean Guichard
.......-....... Jean-Baptiste Gritton
.......-....... Jacques Lecervoisier
1794-1795 ....... Place tenue par des commissaires municipaux
1795-1797 Julien Lemoyne
1797-1797 Jean-François Perotte
.......-....... Jean Pierre Lefranc 1797
1798-1798 Louis Mardelé
1798-1799 Jean-François Perotte
1799-1801 Jacques-Michel Lecervoisier
1801-1830 Jean-François Perotte
1830-1851 Adolphe Lefébure notaire décédé en exercice le 20 avril 1851
1851-1878 Julien-Édouard Lefebvre-Gosset
1878-1884 Alexis Groud
1884-1892 Frédéric Gritton
1892-1895 Albert Durville
1895-1919 Constant Fauvel
1919-1933 Timothée Lemoine
1933-1935 Léon Néel
1935-1945 Timothée Lemoine
1945-1959 Raoul Canuet
1959-1961 André Bohuon
1961-1979 Roland Vaudatin agriculteur conseiller général de 1969 à 1979
1980-1995 André Le Roux
1995-actuel Guy Nicolle DVD, UDF,
MoDem, UDI
agent d'assurances conseiller général depuis 2001
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Conseil municipal

  • Maire : Guy Nicolle.
  • Premier adjoint : Pierre Bellenger.
  • Deuxième adjoint : Jean-Yves Lecuirot.
  • Troisième adjoint : Joseph Letellier.
  • Quatrième adjoint :
  • Conseillers : Mélanie Chauvin, Véronique Couarde, Claude Gardin, Marianne Guérin, Patricia Henry, Jules Lebargy, Olivier Mancel, Guy Prevel, Anita Rigaux (maire déléguée du Mesnil-Hue).

Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h 13 h 30 - 17 h
La mairie (2012).

La mairie (2012).

Adresse : Place de la Mairie
50450 Gavray

Tél. 02 33 91 22 11
Fax : 02 33 91 22 19

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la commune (7 mai 2012)

Mardi 9 h - 12 h 13 h 30 - 17 h
Mercredi 9 h - 12 h 13 h 30 - 17 h
Jeudi 9 h - 12 h 13 h 30 - 17 h
Vendredi 9 h - 12 h 13 h 30 - 17 h
Samedi 8 h 30 - 12 h -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Sainte-Trinité.
  • Patron (présentation) : suite au don d'Henri II de Gavray à l'église de Bayeux, le chanoine prébendé de Gavray, curé primitif de la paroisse, y nommait le vicaire perpétuel [64].
  • Fête patronale : lundi de Pentecôte au Mesnil-Hue.

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Château ducal.
  • Église Sainte-Trinité (19e s.), néogothique : il lui manque sa flèche et son orgue, bel ensemble de vitraux, chaire de plus de 8 m de haut.
  • Manoir et chapelle saint Jean (12e/17e s.).
  • Mairie.
  • Site de la vallée de la Sienne et de la Bérence : nombreux sentiers (dont plusieurs GR) passent à Gavray et aux alentours. Ils sont praticables à pied, en VTT et à cheval.
  • Vieilles halles.
  • Moulin à eau.
  • Manoir du Valjoie (16e/19e s.).
  • Village de la Planche : maisons de tisserands.
  • La Chesnonnière (18e s.) : boiseries (18e s.).
  • Manoir du Mesnil-Hue.
  • Église du Mesnil-Hue (17e s.) : clocher (19e s.).
  • Église du Mesnil-Bohant (13e/17e/18e s.).
  • Croix de chemin.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Autres

Économie

La foire Saint-Luc.

Transports

Éducation

Gavray dispose de deux établissements scolaires :

Culture

  • Association de sauvegarde du château de Gavray
  • Les Médiévales de Gavray (6 000 visiteurs), en juin.
  • Marché normand (8 000 visiteurs), le samedi précédent le 14 juillet.
  • Association « Danses traditionnelles en Pays de Gavray ».
  • Moments musicaux, festival de musique classique, en août.

Sports

  • Équitation
  • Football : US Gavray qui regroupe les communes de Gavray, Hambye et Lengronne.
  • Handball : AL Gavray
  • Tennis

Loisirs

Bibliographie

Livres
  • Colette Deguelle, Gavray et son canton racontés par la carte postale ancienne, éd. Corlet, 2007.
Articles
  • Julien Travers, « Gavray », Annuaire du département de la Manche, vol.26, 1854, p. 77-84 (lire en ligne)
  • Jacky Brionne, « La chapelle Saint-Jean de Gavray », Viridovix, n° 26, juin 2008.
  • Charly Guilmard, « La vicomté-mairie de Gavray », Viridovix, n° 26, juin 2008.

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 255, § 99.
  2. Orderic Vital, Historiæ ecclesiasticæ, 1123/1141, édition de Auguste Le Prévost et Léopold Delisle, Jules Renouard éd., Paris, t. III, 1845, p. 350.
  3. Gallia christiana, t. XI, Imprimerie Royale, Paris, 1759, Instr., p. 241E.
  4. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, vol. II, 1873, p. 165.
  5. Ibid., p. 285, § XXI.
  6. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 403, § CCLVII.
  7. 7,0, 7,1, 7,2 et 7,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 121.
  8. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, t. I, 1916, p. 544, § CCCCXVI.
  9. Ibid., t. II, 1920, p. 317, § DCXC.
  10. Thomas Stapelton, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, Société des antiquaires de Londres, Londres, t. II, 1844, p. 292.
  11. Léchaudé D’Anisy, Grands Rôles des Échiquiers de Normandie, première partie, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XV, 2e série, 5e volume, Paris, 1845, p. 119b.
  12. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 7, § 22.
  13. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 32b, § 209.
  14. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 7, § 3.
  15. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 349D.
  16. Léopold Delisle, Les actes normands…, p. 52, § 33.
  17. Pouillé du Diocèse de Bayeux (« Livre Pelut »), ~1350, in Auguste Longnon, op. cit., p. 94B.
  18. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 370C.
  19. Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. II, 1883, p. 56, § CLXV.
  20. Ibid., p. 156, § CCXXX.
  21. Ibid., p. 168, § CCXXXVIII.
  22. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 732.
  23. Ibid., p. 768.
  24. Gerhard Mercator (1512-1594), Britannia et Normandia cum confinibus regionibus, Duisbourg, 1585 [BnF, Collection d'Anville, cote 00456 bis.
  25. Abraham Ortel dit Ortelius, Neustria. Britanniae, et Normandiae Typus, Anvers, 1594.
  26. Gerhard Mercator, Bretania et Normandia […], gravure de Van den Keere; carte extraite de l’Atlas Minor, éd. Cloppenburgh, Amsterdam, ~1630.
  27. François Des Rues, Description contenant les antiquitez, fondations et singularitez des plus célèbres villes, chasteaux et places remarquables du royaume de France : avec les choses plus mémorables advenues en iceluy, Coutances, 1608, p. 386.
  28. Nicolas Tassin, « Carte de Normandie », Plans et profilz des principales villes de la province de Normandie, avec la carte générale et les particulières de chascun gouvernement d’icelles, 1631 [Médiathèque de Lisieux].
  29. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BnF].
  30. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  31. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  32. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  33. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  34. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  35. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  36. Michel-Antoine Baudrand, La France suivant les nouvelles observations, C. Roussel, Paris, 1694 [BnF, GED-6682].
  37. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  38. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  39. Alexis-Hubert Jaillot (1632?-1712), La Bretagne divisée en ses neuf Eveschés […], aux Deux globes, Paris, 1706 [BnF, collection d'Anville, cote 00728 B].
  40. 40,0 et 40,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  41. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  42. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  43. 43,0 et 43,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 59b.
  44. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  45. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  46. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Bretagne, Paris, 1768.
  47. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  48. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  49. Anonyme, Plan des Départemens de Caen Bayeux et Saint Lo suivant la Marche que les Ambulants Tiennnent lors de Leurs Recouvremens [de la taille], 1780 [BnF département Cartes et plans, GE AA-3798 (RES)].
  50. Carte de Cassini.
  51. Les Auteurs de l’Atlas National de France, Précis élémentaire et méthodique de la nouvelle géographie de la France, Bureau de l’Atlas National, Paris, 1791, p. 100.
  52. Les Auteurs de l’Atlas National de France, Atlas National Portatif de la France, Bureau de l’Atlas National, Paris, 1792.
  53. Site Cassini.
  54. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  55. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 531a.
  56. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 461.
  57. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 138.
  58. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 532a.
  59. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 758b.
  60. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 31b.
  61. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  62. Orderic Vital, Historiæ ecclesiasticæ, 1123/1141, édition de Auguste Le Prévost et Léopold Delisle, Jules Renouard éd., Paris, t. III, 1845, p. 350, n. 4.
  63. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  64. 64,0 et 64,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 329.
  65. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59b.
  66. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  67. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  68. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  69. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  70. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  71. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  72. Carte IGN au 1 : 25 000.
  73. Walther von Wartburg, puis Jean-Pierre Chambon, Französisches etymologisches Wörterbuch, Bâle, 1928-..., t. XIV, p. 92a.
  74. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. I, 1990, p. 279, § 4043.
  75. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 133a.
  76. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Errance, Paris, 2001, p. 273.
  77. Composé des éléments °upo « sous » (cf. le préfixe d'origine grecque hypo-) et °bʰer(u)- « source (bouillonnante) ».
  78. 78,0 et 78,1 Michel de La Torre, 50. Manche - L'art et la nature de ses 599 communes, éd. Nathan, 1985.
  79. Fernand Lechanteur, La Presse de la Manche, 17 décembre 1957, repris dans La Normandie traditionnelle, t. 2, éd. Ocep, 1985, p. 75.
  80. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  81. Population avant le recensement de 1962.
  82. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  83. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  84. « La chaudronnerie Lavie s'agrandit et se diversifie », Ouest-France, 3 novembre 2017
  85. Annuaire de l'Education nationale, education.gouv.fr.