Saint-Jean-le-Thomas

De Wikimanche

Saint-Jean-le-Thomas est une commune du département de la Manche.

Blason Saint-Jean-le-Thomas.svg Blason de la commune de Saint-Jean-le-Thomas Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 43' 48.40" N, 1° 30' 52.06" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Avranches
Ancien canton Sartilly
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Saint-Jeannais(es)
Population 408 hab. (2016)
Superficie 2,38 km²
Densité 171 hab./km2
Altitude 5 m (mini) - 90 m (maxi)
Code postal 50530
N° INSEE 50496
Maire Alain Bachelier
Communes limitrophes de Saint-Jean-le-Thomas
Champeaux Champeaux Dragey-Ronthon
Mer de la Manche Saint-Jean-le-Thomas Dragey-Ronthon
Mer de la Manche Dragey-Ronthon Dragey-Ronthon

L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.


Histoire

Philippe-Auguste fit détruire un château-fort à Saint-Jean-le-Thomas au début du 13e siècle.

On dénombre 269 habitants dans la commune en 1838. Un marché de fruits était très estimé au 19e siècle.

Saint-Jean-le-Thomas fusionne le 1e janvier 1973 (mise en application de l'arrêté du 25 octobre 1972) avec Dragey, Genêts et Ronthon pour former la nouvelle commune de Dragey-Tombelaine ; avant de reprendre son indépendance - tout comme Genêts - le 1e janvier 1979 (arrêté du 21 décembre 1978).

En 1970, le géographe Alain L'Homer découvre sur la plage une pêcherie datant de l'Âge du Bronze [1].

En 2016, Jean-Marie Portier, un guide de la baie, découvre sur la plage un four à sel datant de l'Âge du Bronze, qu'il fait transporter en février 2017 sur la terre ferme pour le reconstituer [2].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2016, la commune comptait 408 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
273 237 310 321 269 303 304 259 270 263
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
250 264 258 240 241 227 197 229 232 264
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
257 237 267 313 337 457 428 377 376 327
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
390 398 395 421 425 429 429 430 430 429
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
429 426 423 408
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires de Saint-Jean-le-Thomas depuis 1959
Période Identité Parti Qualité Observations
1959-1963 Lucien Valade
1963-1972 Eugène Martin
1973-1977 Alexandre Tardif maire délégué pendant la fusion dans Dragey-Tombelaine
1977-1989 Maurice Pestour maire délégué jusqu'en 1978
1989-1995 Albert Houtteville
1995-2001 Roger Grupallo
2001-actuel Alain Bachelier artisan retraité


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h -
La mairie.

La mairie.

Adresse : 2 Rue Yves Dubosq
50530 Saint-Jean-le-Thomas

Tél. 02 33 48 86 09
Fax : 02 33 48 48 51
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Services-Publics (24 mars 2012)

Mardi 9 h - 12 h -
Mercredi - -
Jeudi 9 h - 12 h -
Vendredi 9 h - 12 h -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments


Personnalités liées à la commune

Naissance

Décès

Autres

Le tramway à Saint-Jean-le-Thomas.

Transports

Ligne Manéo

Culture

  • Festival de la Baie D, créé en 2009.
  • Fête du Mimosa.
  • Saison estivale de Saint-Jean-des-Arts : 24e saison en 2014.

Bibliographie

Livres
  • Albert Percepied, Saint-Jean-le-Thomas, éd. Arnaud-Bellée, 1976
  • Stéphane Puisney, Richard Lefébure et le commando anglais, éd.Maître Jacques, 2000
Articles
  • Charles Le Breton, « Le château de Saint-Jean-le-Thomas. Son histoire, sa légende », Mémoires de la Société d'archéologie d'Avranches, t.IV, 1873, p. 171-212
  • Paul de Gibon, « Saint-Jean-le-Thomas et son passé », Le Pays de Granville, septembre-décembre 1913, 9e année, n° 3-4, p. 268-288
  • Charles de La Morandière, « Les épaves de navires dans baie de Saint-Jean-le-Thomas », Revue de l'Avranchin, t. XXXVII, n° 210, mars 1957, p. 274-280
  • Michel Guibert, « L'église de Saint-Jean-le-Thomas », Revue du département de la Manche, n° 46, 1970
  • Patrick Bouland, « Visites mensuelles de la Société. Le littoral de Saint-Jean-le-Thomas à Dragey », Revue de l'Avranchin, t.88, n° 427, 2011, p.269-275
  • Daniel Levalet, « Un port antique à Saint-Jean-le-Thomas (Manche) », Revue de la Manche, n° 244, 2019

Notes et références

  1. David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont-Saint-Michel, éd. Orep, 2011.
  2. « Un four à sel de l'âge du bronze mis au jour », Ouest-France, 17 février 2017.
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Bernard Gourbin, Les Inconnus célèbres de Normandie, éd. Albin Michel, 1995, p. 190.

Lien interne