Guillaume Longue-Épée

De Wikimanche

Guillaume Longue-Épée, assassiné le 17 décembre 942, est une personnalité de la Manche.

Il arrima le Cotentin et l’Avranchin à la Normandie

Si les dates de l’acte fondateur de la Normandie, automne 911 avec le traité de Saint-Clair-sur-Epte entre Rollon et Charles le Simple, et celle du rattachement de la Normandie au royaume de France le 24 juin 1204 par Philippe-Auguste qui mit fin à la Normandie indépendante, sont bien connues, celle du rattachement officiel du Cotentin et de l’Avranchin à la Normandie – 933 – l’est beaucoup moins et c’est au fils de Rollon et de Pupa ou (Poupée) de Bayeux, Guillaume Longue Epée, dont on ne connait pas la date de naissance exacte, que l’on doit cet acte historique.

Après avoir prêté serment de fidélité à Raoul, roi de France, Guillaume qui a succédé à son père en 932, reçoit la « terre des Bretons, située sur la rive de la mer » autrement dit la quasi-totalité de la Manche actuelle. Il s’agissait des terres que Charles le Chauve a cédées en 867 aux Bretons, mais que les Vikings avaient progressivement chassés.

Ce rattachement à la Normandie ne se fait pas sans heurts. Les chefs vikings du Cotentin, avec à leur tête un certain Rioulf, très indépendants, de surcroît paiëns et réfractaires à l’assimilation, rassemblent 4 000 hommes et assiègent Guillaume Longue-Épée dans Rouen en 935.

Après avoir longtemps tergiversé, Guillaume les attaque par surprise et bat les « rebelles » au Pré-la-Bataille.

Si ce succès accroît la notoriété de Guillaume Longue-Épée, dont la protection sera recherchée par tous les « Grands » du Nord de la France, il laissera longtemps un goût de vengeance chez les conjurés du Cotentin qui estiment que Guillaume Longue Epée abandonne trop aisément les traditions vikings et les prive de liberté.

Si l’on suit le chroniqueur Guillaume de Jumièges, Guillaume Longue-Épée fait installer dans le Cotentin pour contrebalancer cette opposition, en 942, le roi du Danemark, Harald, chassé de son trône et venu, avec 70 vaisseaux, lui demander asile.

On peut imaginer sans peine que les « Chefs » du Cotentin et de l’Avranchin ne regrettent pas Guillaume Longue-Épée lorsqu’il est piégé et assassiné, le 17 décembre 942, par les hommes de main d’Arnoult, Comte de Flandre, inquiet de la puissance normande grandissante.

Son jeune fils et seul héritier, Richard 1er, âgé de 10 ans, est toutefois reconnu par l’ensemble des seigneurs normands notamment par le puissant Anslec, vicomte de Bricquebec. La nation normande va commencer à se constituer autour, notamment, du christianisme et de la sagesse des trois successeurs de Rollon.

Bibliographie

Histoire chronologique de la Normandie et des Normands, Jean Dubuc, éditions Eurocibles 2003, ISBN 2914541309

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562