Opération Cobra (1944)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Opération Cobra)
First Army Breakout.jpg

L'opération Cobra ou percée d'Avranches est une offensive américaine de la Seconde Guerre mondiale, qui débute dans le département de la Manche en juillet 1944.

Elle est conçue par le général américain George Patton. Le commandement est confié au général Omar Bradley.

L'opération militaire

Objectif

Après l'échec de l'opération Goodwood, portée contre les troupes allemandes au sud de Caen, le but de l'opération Cobra est de percer les lignes allemandes regroupées dans le sud du département de la Manche et d'ouvrir aux troupes alliées la route de la Bretagne.

Déroulement

Obusiers américains dans la région de Périers.

Le général Bradley conçoit une attaque éclair consistant en un pilonnage aérien du front allemand, suivi d'un assaut aussi rapide qu'une attaque de cobra.

Une première tentative a lieu le 24 juillet  1944. Mais elle est rapidement arrêtée lorsqu'on se rend compte que les avions américains larguent leurs bombes sur leurs propres troupes : 150 soldats américains y laissent leur vie.

La deuxième tentative, le lendemain 25 juillet  1944, est la bonne. Elle débute à 9 h 40, le long de la route Saint-Lô-Lessay, entre Le Mesnil-Eury et Hébécrevon [1]. Le verrou de la défense va sauter à La Chapelle-en-Juger[2]. « L'artillerie, appuyée par plus de 2 000 bombardiers s'acharne sur un front de 7 km de largeur et une bande de 3 km seulement d'épaisseur : quelques dizaines de minutes plus tard plus de la moitié des effectifs de la division blindée allemande qui fait face se trouve anéantie... » [3]. Soit environ 1 000 hommes et la Panzer Lehr.

Le 26 juillet 1944, le VIIe Corps progresse d'une dizaine de kilomètres. Il enlève Saint-Gilles, franchit la route allant de Saint-Lô à Coutances et s'empare de Canisy. Puis Lessay et Périers tombent à leur tour. Le 28, Coutances est libre.

La percée d'Avranches s'engage. Le 30 juillet 1944, Bréhal est atteinte par la 6e division blindée américaine qui dépasse Granville sans prendre le temps de faire une pause. Le soir, Avranches est libérée. Le 31 juillet 1944, les troupes américaines franchissent la Sélune sur le Pont de Pontaubault qui reste intact. La libération de la Bretagne est en marche.

Forces en présence

Les troupes américaines traversent Coutances.
Coutances en ruines.

L'Opération Cobra met en présence :

Côté américain

- 8 divisions d'infanterie
- 4 divisions blindées

Côté allemand

- 2 divisions d'infanterie
- 11 bataillons d'infanterie
- 2 divisions Panzer
- 1 division Panzegrenadier

Bilan

En une semaine, les troupes américaines réalisent une percée déterminante de 60 km, détruisent 8 divisions allemandes et font 12 800 prisonniers.

Le bilan est lourd, les américains déplorent 1 800 tués ou blessés dans leurs rangs, les allemands dénombrent 3 200 tués.

Bibliographie

  • Georges Cadel, Cobra, la bataille décisive
  • Joseph Toussaint, La Percée américaine à l'ouest de Saint-Lô, éd. Notre-Dame, 1957 ; réédition Eurocibles, 2004
  • Albert Pipet, La Trouée de Normandie, Presses de la Cité, 1966
  • Georges Bernage, Georges Cadel, Cobra, la bataille décisive, éd. Heimdal, 1984
  • Yves Buffetaut, Jean Restayn, Opération Cobra (Normandie, La Percée), Histoire et collections, 1998
  • A. J. Quinnell, Opération Cobra, Goldmann (en allemand)
  • Michel Coupard et Jack Lecoq, The american push in Normandy. The Avranches breakthrough and the battle of Mortain, éd. Allan Sutton, 2005

Filmographie

  • La Percée d'Avranches (1979), de Andrew McLaglen, avec Richard Burton et Robert Mitchum

Notes et références

  1. Revue du département de la Manche, t. 29, n° 113-114-115, 1987.
  2. « Cinquantenaire de la Libération : l'épisode historique avranchinais », Avranches communication. Bulletin municipal, hors série, mai 1994, p.17
  3. Marcel Baudot, Libération de la Normandie, Hachette Littérature, 1974.

Liens externes