Léon Lecrées

De Wikimanche

Léon Lecrées, né à Cherbourg le 13 juillet 1888, mort au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Allemagne, aujourd'hui Pologne) le 15 août 1942, est un résistant de la Manche.

Léon Lecrées.

Léon Lecrées est ouvrier à l’arsenal de Cherbourg, il habite Équeurdreville, rue Félix-Faure.

Son activité résistante commence lors de l’été 1940, au sein d’un groupe très actif de militants communistes d’Équeurdreville. Beaucoup de ces résistants de la première heure seront, par la suite, dans des circonstances et à des époques diverses, arrêtés, déportés ou fusillés.

Dans le courant de mai 1941, Léon Lecrées poursuit la lutte contre l’occupant sous l’égide du Front national (Résistance). Ses modes d’action sont principalement la diffusion de tracts appelant les Français à s’unir et à se battre, la solidarité (aide aux clandestins pourchassés par la Gestapo, telsHenri Corbin dit « Charles » et Roger Bastion dit « Louis ») ; il participe en outre aux réunions clandestines de son groupe destinées à coordonner les actions.

Léon Lecrées est arrêté le 19 septembre 1941 à son domicile d'Équeurdreville et déporté à Auschwitz le 6 juillet 1942. Aumont, Bonnifet, Breton, Cadiou, Cardin, Cariou, Datin, Doucet, Fouquet, Hamel, Hodiesne, Lebreton, Édouard et Maurice Lechevalier, Leriche, Levaufre, Longle, Marie, Mauger, Michel, Morin, Passot, Paouty, Picquenot, Richard, Siouville, Truffert font aussi partie de ce convoi.

Deux jours plus tard, Léon Lecrées est enregistré au camp d’Auschwitz sous le numéro 45755.

Il y meurt le 15 août.

Source

Article connexe

Liste des résistants PCF et FN-FTP de la Manche