Édouard Lechevalier

De Wikimanche

Édouard Lechevalier, né à Nantes (Loire-Atlantique) le 14 janvier 1889, mort au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne) le 31 juillet 1942, est un résistant déporté de la Manche.

Biographie

Célibataire, Édouard Lechevalier est un militant communiste très connu «principal dirigeant communiste et unitaire de Cherbourg » [1]. Il est candidat aux élections législatives d'avril 1936, à Cherbourg, où il recueille 6 % des suffrages exprimés.

Édouard Lechevalier est arrêté le 23 juin 1941, à son domicile, par des policiers français puis incarcéré à la prison maritime de Cherbourg. Il habite rue Laurent Simon à Cherbourg au moment de son arrestation.

Entre fin avril et fin juin 1942, il est sélectionné avec plus d’un millier d’otages désignés comme communistes et une cinquantaine d’otages désignés comme juifs dont la déportation a été décidée en représailles des actions armées de la résistance communiste contre l’armée allemande [2].

Il est remis aux autorités allemandes qui l’internent au camp de Royallieu à Compiègne (Oise) en vue de sa déportation comme otage.

Le 6 juillet 1942, il est déporté à bord du convoi qui gagne le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Allemagne). Aumont, Bonnifet, Breton, Cadiou, Cardin, Cariou, Datin, Doucet, Fouquet, Hamel Hodiesne, Lebreton, Lechevalier, Lecrées, Leriche, Levaufre, Longle, Marie, Mauger, Michel, Morin, Passot, Paouty, Picquenot, Richard, Siouville, Truffert font aussi partie de ce convoi.

Il est enregistré au camp le 8 juillet sous le numéro 45747[3].

Il y meurt le 31 juillet 1942 .

Notes et références

  1. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Le Maitron, Claude Pennetier (dir), éditions de l’Atelier.
  2. En application d’un ordre de Hitler.
  3.  Ce matricule sera tatoué sur son avant-bras gauche. 

Source

Lien interne