Lucien Levaufre

De Wikimanche

Lucien Levaufre, né à Octeville le 10 octobre 1910, mort au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Allemagne, aujourd'hui Pologne) le 2 septembre 1942, est un résistant de la Manche.

Les forges de l'Arsenal

Métallurgiste, il est chaudronnier à l’arsenal de Cherbourg, comme Pierre Picquenot et Lucien Siouville.

Militant communiste, Lucien Levaufre est révoqué quand le Parti communiste est interdit après la signature du pacte germano-soviétique, comme René Fouquet et Charles Mauger.

Le 22 octobre 1941, Lucien Levaufre est arrêté à Octeville, comme Pierre Picquenot et Pierre Cadiou, à Équeurdreville, et détenu à la prison maritime de Cherbourg.

Transféré au camp allemand de Royallieu à Compiègne (Oise), il est déporté en juillet 1942 au camp de concentration d'Auschwitz. Font aussi partie de ce convoi : Aumont, Bonnifet, Breton, Cadiou, Cardin, Cariou, Datin, Doucet, Fouquet, Hamel, Hodiesne, Lebreton, Édouard et Maurice Lechevalier, Lecrées, Leriche, Longle, Marie, Mauger, Michel, Morin, Passot, Paouty, Picquenot, Richard, Siouville, Truffert.

Il est enregistré sous le numéro 45792 [1]. Il y meurt le 2 septembre, âgé de 31 ans.

Notes et références

  1. Ce matricule sera tatoué sur son avant-bras gauche quelques mois plus tard.

Sources

Lien interne