Pierre Picquenot

De Wikimanche

Pierre Picquenot, né à Hainneville le 6 juillet 1900, mort à Auschwitz le 27 août 1942, est un résistant déporté de la Manche.

Il est ouvrier chaudronnier à l'arsenal de Cherbourg, et militant communiste .

Le 21 octobre 1941, il est arrêté à son domicile d'Octeville, 29 rue Saint-Sauveur. Il est d'abord emprisonné à la prison maritime de Cherbourg, puis transféré à Saint-Lô, avant d'être interné à Gaillon (Eure), puis à Compiègne (Oise).

Entre fin avril et fin juin 1942, il est sélectionné avec plus d’un millier d’otages désignés comme communistes et une cinquantaine d’otages désignés comme juifs dont la déportation a été décidée en représailles des actions armées de la résistance communiste contre l’armée allemande[1].

Le 6 juillet 1942, il est déporté à bord du convoi qui gagne le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Allemagne). Aumont, Bonnifet, Breton, Cadiou, Cardin, Cariou, Datin, Doucet, Fouquet, Hamel, Hodiesne, Lebreton, Édouard et Maurice Lechevalier, Lecrées, Leriche, Levaufre, Longle, Marie, Mauger, Michel, Morin, Passot, Paouty, Richard, Siouville, Truffert font aussi partie de ce convoi.

Le 8 juillet 1942, Pierre Picquenot est interné au camp d'Auschwitz (Allemagne). Il y meurt le 27 août.

Note

  1. En application d’un ordre de Hitler

Sources