Gouville-sur-Mer

De Wikimanche

Gouville-sur-Mer est une commune de la Manche située dans le canton d'Agon-Coutainville.


Gouville-sur-Mer.png Blason de la commune de Gouville-sur-Mer Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 5' 51.09" N, 1° 34' 54.56" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Agon-Coutainville
Ancien canton Saint-Malo-de-la-Lande
Intercommunalité CC Coutances Mer et Bocage
Gentilé Gouvillais(es)
Population 2 258 hab. (2015)
Superficie 18,54 km²
Densité 122 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 46 m (maxi)
Code postal 50560
N° INSEE 50215
Maire Érick Beaufils
Communes limitrophes de Gouville-sur-Mer
Mer de la Manche Anneville-sur-Mer, Geffosses Montsurvent
Mer de la Manche Gouville-sur-Mer Servigny
Mer de la Manche,
Blainville-sur-Mer
Blainville-sur-Mer Brainville,
Gratot

L'église Saint-Malo et le monument aux morts.
L'église Saint-Malo et le monument aux morts.



Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est un anthroponyme d'origine germanique (francique), qui ne fait pas l'unanimité parmi les spécialistes.

  • Albert Dauzat [48], qui ne cite aucune forme ancienne, procède par analogie avec Gouville (Eure) pour laquelle il donne une attestation Wivilla datée de 1233 environ, recueillie dans le Dictionnaire topographique du marquis de Blosseville [49]. Ceci le fait pencher pour un nom de personne germanique Woto, que les attestations anciennes de Gouville-sur-Mer ne permettent pas d'envisager (aucune forme en W- ou Gu-). En outre, l'identification de Wivilla à Gouville (Eure) a été par la suite rejetée par Marie-Thérèse Morlet [50] et François de Beaurepaire [51].
  • Marie-Thérèse Morlet [50] opte pour Godulf, soit « le domaine rural de Godulf », par lequel elle explique également Guehouville à Belhomert (Eure-et-Loir), Gouville (Eure, Seine-Maritime) et Gauville à Poix (Somme).
  • François de Beaurepaire [2] préfère Godo, soit « le domaine rural de Godo ». Il est suivi en cela par Ernest Nègre [52], puis René Lepelley [53]. Cette explication s'applique aux trois Gouville de Normandie.

Il est évident que l'explication de Dauzat est à rejeter, car elle repose à la fois sur ce qui semble être une identification erronée, et est infirmée par les formes anciennes de Gouville-sur-Mer. Par contre, l'analyse de Marie-Thérèse Morlet semble bien confirmée par les faits : à savoir la forme Goouvilla de 1163 et de 1235, qui postule plutôt Godulf que Godo. On retrouve une forme similaire pour Guehouville (Guoouvilla 1233), qui est expliqué de la même manière. Dans ce cas, les attestions en Gouvilla représentent des formes évoluées de Goouvilla, et finissent par se confondre avec le produit de Godo + villa. Pour les Gouville de l'Eure et de Seine-Maritime, les attestations anciennes ne permettent pas de choisir entre Godulf et Godo.

Le nom de personne germanique Godulf, également attesté dans les documents médiévaux sous la forme latinisée Godulfus [54], est une forme évoluée de Godwulf, combinaison des élément god- « dieu » et -wulf « loup ». Quant à Godo, il représente l'hypocoristique des noms dont le premier élément est god- « dieu ».

On notera par ailleurs que la forme déterminée Gouville-sur-Mer, apparue pour la première fois en 1793 sous la graphie Gouville sur Mer, fut officiellement adoptée en 1925. Elle vise à différencier cette commune de ses deux homonymes normands.

Géographie

Histoire

Périmètre de la commune nouvelle.

La commune absorbe celles de Linverville et Montcarville en l'an III (1794/1795) [2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle accueille l'École des apprentis de la Marine de Cherbourg [55].

Le 1er janvier 2016, Gouville-sur-Mer fusionne avec Boisroger sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi relative à la réforme des collectivités territoriales[56].

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [57], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

  • 1709 : 84 feux à Boisroger [58].
  • 1713 : 127 feux à Gouville [18] ; 95 feux à Boisroger [18].
  • 1735 : 131 feux à Gouville [21] ; 100 feux à Boisroger [21].

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[59]. En 2015, la commune comptait 2 258 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [60] et INSEE [61])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
800 1 601 1 545 1 664 1 597 1 668 1 668 1 685 1 689 1 631
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 629 1 696 1 668 1 762 1 734 1 733 1 709 1 671 1 585 1 507
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 430 1 260 1 168 1 068 1 026 1 101 1 098 1 036 1 007 1 071
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
1 174 1 324 1 686 1 994 2 045 2 080 2 061 2 042 2 023 2 018
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
1 997 2 249 2 258
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[62] puis INSEE à partir de 2004.


Liste des communes déléguées de la commune nouvelle
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Canton
Gouville-sur-Mer (commune déléguée) 50P09 CC Coutances Mer et Bocage 13,24 2 013 (2015) 152 Agon-Coutainville
Boisroger 50061 CC Coutances Mer et Bocage 5,30 245 (2015) 46 Agon-Coutainville

Au 1er janvier 2016, elle s'étend sur une superficie de 18,54 km2, pour une population municipale de 2 226 habitants au dernier recensement de 2013 (120,06 hab./km2) [63].

Au 1er janvier 2015, la population municipale, pour les deux communes, était de 2 233 habitants au recensement de 2012 (120,44 hab./km2) [64].

voir l'article détaillé Démographie de Boisroger

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Nicolas Chardot 1790
1792-1801 Louis Laisney
1801-1817 Noël Nicolas Hamel décédé en exercice le 18 avril 1817
1817-1829 Pierre Joseph Ybert
1829-1832 Noël Doublet
1832-1854 Toussaint Daubrée
1854-1856 Auguste Leloup
1856-1858 François Esnouf décédé en exercice le 16 juillet 1858
1858-1873 Georges Jacques Doublet
1873-1891 Thomas Laisney décédé en exercice le 8 janvier 1891
1891-1897 François Jean
1897-1900 Michel Sébire
1900-1902 Casimir Le Carpentier
1902-1929 Charles Laisney
1929-1938 Henri Lefrançois
1938-1941 Jean-Baptiste Esnouf
1941-1945 Eugène Costard
1945-1947 Eugène Esnouf
1947-1953 Éléonor Daubrée
1953-1970 Lucien Hamel
1970-1990 Jules Fesnien
1990-2016 Érick Beaufils UMP commerçant, retraité
2016-actuel Érick Beaufils UMP commerçant, retraité maire délégué, élu maire le 6 janvier 2016
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



pour les maires de l'ancienne commune de Boisroger, voir l'article détaillé Administration de Boisroger

Maires après la fusion de 2016

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
2016-actuel Érick Beaufils UMP vice-président du conseil général élu maire le 6 janvier 2016
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 10 h - 12 h 15 h - 17 h
La mairie (2010).

La mairie (2010).

Adresse : 1 rue du 28 Juillet 1944
50560 Gouville-sur-Mer

Tél. 02 33 47 82 59
Fax : 02 33 47 93 20

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (10 mars 2012)

Mardi 10 h - 12 h 15 h - 17 h
Mercredi 10 h - 12 h 15 h - 17 h
Jeudi 10 h - 12 h 15 h - 17 h
Vendredi 10 h - 12 h 15 h - 17 h
Samedi 10 h - 12 h -



Mairie déléguée de Boisroger

  • Le mardi de 9 h 30 à 12 h
  • Le vendredi de 14 h à 16 h

Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Malo (Gouville-sur-Mer) ; Saint-Nicolas (Boisroger)
  • Patron (présentation) :
    • Boisroger : l'abbé de Cormery (Indre-et-Loire).
    • Gouville-sur-Mer : l'abbé de Savigny, du don de Gervaise de Say, épouse de Geoffroi de Montfort [39]; les seigneurs de Montfort semblent cependant avoir conservé pendant un certain temps la présentation de la moitié de la cure, car elle est partagée entre eux et l'abbé au 14e siècle (elle est détenue par Guillaume de Montfort, chevalier, en raison de sa femme Jeanne en 1332) [6]. Jeanne de Montfort, dame du lieu, fonda par ailleurs en 1358 une chapelle Notre-Dame en son manoir, desservie par deux chapelains nommés par le seigneur [39].
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Chalets de plage
à Boisroger
  • Église Saint-Nicolas (12e s.) remaniée au 18e s., clocher carré au toit en bâtière.
  • Prieuré Saint-Benoît (12e s.) : la toponymie désigne sous ce nom un lieu à proximité de l'église.
  • Moulins : en 1837, on recense trois moulins à grains à Boisroger [65] :
    • Moulin du Boscq (moulin à eau), sur le Ruet Planquais.
    • Les Trois Moulins (moulin à eau), sur le Ruet Planquais.
    • Moulin à Orge (moulin à vent).

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

Éducation

  • École maternelle et élémentaire (publique)

Transports

Lignes Manéo
  • Ligne 53 : Ligne estivale de la Côte des Isles au Coutançais (juillet-août)

Sports

  • Football : ES Gouville-sur-Mer (stade Denis-Guérin)
  • Hippisme : concours sur la plage (terrain du Dydody)
  • Tennis

Culture

  • Fête des cabines de plage.

Bibliographie

  • Rémy Villand, Chartrier Le Monnier de Gouville, 2 vol., 1990.

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 364, § CCXXV.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 125.
  3. Léopold Delisle, op. cit., t. II, 1920, p. 130, § DLI.
  4. Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 66a, § 412.
  5. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 161, § 709.
  6. 6,0 et 6,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 275C.
  7. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 365B.
  8. Rôles Normands et Français et autres pièces tirées des archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXIII (3e série, 3e volume), 1re partie, Paris, 1858, p. 26b, § 175; Gouville y est dit ressortissant à l'élection de Carentan, ce qui est une erreur (il s'agit bien sûr de l'élection de Coutances).
  9. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  11. « Benefices du dioceze de Coutances », p. 2, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  12. N. Sanson et P. Mariette cartographes, R. Cordier graveur, Duche et Gouvernement de Normandie, Paris, 1661.
  13. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  14. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  15. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  16. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  17. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  18. 18,0, 18,1 et 18,2 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  19. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  20. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  21. 21,0, 21,1 et 21,2 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 58b.
  22. Anonyme, A new correct chart of the Channel between England and France, éd. W. Mount & T. Page, Londres, 1730-1739 [BNF, département Cartes et plans, cote CPL GE DD-2987 (765 B); collection d'Anville, cote 00765 B].
  23. Nouvelle carte réduite de la Manche, Chez Mr Bellin, Paris, 1749 [BNF, collection d'Anville, cote 00762 B].
  24. Herman van Loon, D2.me [= Deuxième] carte particuliere des costes de Normandie contenant les costes du Cotentin depuis la Pointe de la Percée Jusqu'a Granville ou sont Comprises les Isles de Jersey, Grenezey, Cers, et Aurigny, avec les Isles de Brehat. Comme elles paroissent a basse Mer dans les grandes marées, Atlas Van Keulen, Amsterdam, 1753 [BNF].
  25. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 12.
  26. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  27. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BNF, collection d'Anville, cote 00766 B].
  28. Louis Stanislas d'Arcy de la Rochette, « A chart of the islands of Jersey and Guernsey, Sark, Herm and Alderney; with the adjacent coast of France », 1781, reproduit dans General atlas, publ. par William Faden, London, 1811.
  29. Carte de Cassini.
  30. Site Cassini.
  31. 31,0 et 31,1 Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  32. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 594a.
  33. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 467.
  34. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 144.
  35. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 565b.
  36. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 796b.
  37. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  38. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  39. 39,0, 39,1 et 39,2 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 356.
  40. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 60a.
  41. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  42. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  43. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  44. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  45. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  46. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  47. Carte IGN au 1 : 25 000.
  48. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 327a.
  49. Marquis de Blosseville, Dictionnaire topographique du département de l’Eure, Imprimerie Nationale, Paris, 1878.
  50. 50,0 et 50,1 Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 332b-333a.
  51. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de l’Eure, Picard, Paris, 1981, p. 118.
  52. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 936, § 16744.
  53. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 137a.
  54. Cf. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 113a.
  55. La Presse de la Manche, 19 juin 1972.
  56. Après validation du projet par les deux conseils municipaux, un arrêté préfectoral fixant les conditions est publié (arrêté n°ASJ/20-2015 du 4 novembre 2015 modifié par l'arrêté n° ASJ/24-2015 du 15 décembre 2015 (lire en ligne)).
  57. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  58. Dénombrement du Royaume par Generalitez, Elections, Paroisses et Feux, vol. II, Saugrain, Paris, 1709, p. 59a.
  59. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  60. Population avant le recensement de 1962.
  61. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  62. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  63. Populations légales 2013 du département de la Manche.
  64. Populations légales 2012 du département de la Manche.
  65. Annuaire de la Manche (1837), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 23.

Lien interne