Fermanville

De Wikimanche

Fermanville est une commune du département de la Manche.

Commune de Fermanville Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 41' 12.65" N, 1° 26' 30.13" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Val-de-Saire
Ancien canton Saint-Pierre-Église
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Fermanvillais(es)
Population 1 317 hab. (2015)
Superficie 11,6 km²
Densité 114 hab./km2
Altitude 0 m (mini) - 136 m (maxi)
Code postal 50840
N° INSEE 50178
Maire Nicole Belliot-Delacour
Communes limitrophes de Fermanville
Mer de la Manche Mer de la Manche Mer de la Manche
Mer de la Manche Fermanville Vicq-sur-Mer (commune déléguée de Cosqueville)
Maupertus-sur-Mer Carneville Vicq-sur-Mer (commune déléguée de Cosqueville)

Le phare du cap Lévi
Le phare du cap Lévi


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme médiéval Farman, d'origine probablement anglo-scandinave, reposant en dernier lieu sur le nom d'homme scandinave Farmann [40], courant en Angleterre à partir du 11e siècle : par exemple, Farmannus en 1066 dans le Hampshire, Richard Fareman en 1086 dans le Cambridgeshire, Roger Fareman ou Farman en 1260 dans le Yorkshire, etc. [41]. Ceci dit, le nom est aussi attesté en Normandie : on relève ainsi à Varengeville-sur-Mer (Seine-Maritime) un prêtre du nom de Farmannus vers 1165/1173 [42], et dans les Magni Rotuli un certain Walterus Farman (noté Farmam) en 1180 [43] ainsi qu'un Willelmus Ferman en 1198 [44]. Adigard des Gautries pense retrouver ce nom dans celui de Fermambreuil, « le bois de Farman », ancien lieu-dit de Carneville [40]. On peut également citer le nom de Rogerus de Farmanboc, attesté en 1198 [45], où apparaît un toponyme de même sens.

Si l'origine scandinave ultime du nom semble probable dans le nord de la Manche, il subsiste un doute sur la nature de son porteur : Scandinave, Scandinave anglicisé, Anglais scandinavisé, Français de Normandie scandinavisé… Il a d'ailleurs existé une version francique du nom, qui ne s'en distingue pas (Faraman, variantes Farman, Fariman; forme latinisée Farmannus, etc.) [46], et qui ne serait pas impossible a priori [47]. Toujours est-il que le sens global du toponyme est « le domaine rural de Farman » [1], [48].

Géographie

Histoire

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands aménagent un camp de prisonniers juifs et russes employés à la construction du mur de l'Atlantique [49].

Le 24 juillet 1979, un foyer préhistorique vieux de 400 000 ans est mis au jour dans la carrière de Fermanville [50].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[51]. En 2015, la commune comptait 1 317 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [52] et INSEE [53])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 493 1 527 1 782 2 017 1 967 2 062 2 009 2 125 2 206 2 029
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
2 046 1 950 1 780 1 722 1 508 1 347 1 334 1 278 1 150 1 108
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 155 1 081 980 944 871 834 831 810 724 708
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
992 1 271 1 408 1 420 1 417 1 420 1 410 1 401 1 391 1 390
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
1 379 1 348 1 317
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[54] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1792-1794 Jacques Levallois
1794-1794 Pierre Gallien
1795-1799 Jacques Gallien
1799-1815 François Raoult
1815-1815 Pierre Gallien
1815-1825 Bernardin Vindard décédé en exercice le 26 avril 1825
1825-1830 Marin Houyvet suspendu le 3 septembre.
1830-1840 Pierre Gallien démissionnaire le 12 mars.
1840-1843 Jacques-François Lavieille
1843-1848 Louis Raoult
1848-1853 André Levallois
1853-1861 Mathias Renouf
1861-1866 Bon Jacques Michel Houyvet
1866-1884 Jean-Baptiste Levallois
1884-1908 François Fatosme
1908-1914 Levallois
1914-1925 Jean Baptiste Fatosme
1925-1941 Auguste Geffroy
1941-1945 Auguste Laronche
1945-1945 Blouet maire provisoire de janvier à mai.
1945-1962 Auguste Laronche
1962-1971 Eugène Léonard
1971-1977 Jules Houllegate
1977-1983 André Mouchel
1983-2001 Julien Trébel
2001-2008 Eugène Levieux SE retraité
2008-actuel Nicole Belliot-Delacour DIV cadre, retraitée
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Guy Boisset pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [55]
(....) : en exercice cette année-là.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h 14 h - 18 h
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : 5 La Heugue
50840 Fermanville

Tél. 02 33 88 56 66
Fax : 02 33 88 56 67

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (7 mai 2012)

Mardi - 14 h - 18 h
Mercredi 9 h - 12 h 14 h - 18 h
Jeudi - 14 h - 18 h
Vendredi 10 h - 12 h 12 h - 16 h
Samedi 9 h - 12 h -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Martin.
  • Patron (présentation) : le seigneur.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Port du cap Lévi.
Paysage fermanvillais.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Économie

  • Carrière de granit : Carra et Ferrey
  • La Belle Fermanvillaise, élevage d'huîtres en eau profonde depuis 2002

Transports

Ligne Manéo
  • Ligne 51 : Ligne estivale du Val de Saire (juillet-août)

Culture

Sports

  • Surf
  • Planche à voile
  • Kitesurf

Bibliographie

Livres
  • Paul Ingouf, Fermanville, commune du Cotentin, éd. La Dépêche, 1975
Articles
  • Paul Ingouf, « Un fraudeur fermanvillais : le père Lavieille », Fraudes et trafics en Cotentin, Impr. La Dépêche, Cherbourg, 1970
  • Frédéric Scuvée, « La grande barque de Fermanville », Heimdal, n° 3, printemps 1972
  • Frédéric Scuvée, « Un mégalithe oublié à Fermanville », Littus, n° 5, septembre 1973

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 117.
  2. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 175, § 61.
  3. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 378F.
  4. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 4.
  5. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 872.
  6. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  8. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  9. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  10. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  11. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  12. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  13. Guillaume de l’Isle, Carte des Provinces du Maine et du Perche, Paris, 1719.
  14. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 56b.
  15. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9-15.
  16. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  17. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  18. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  19. Jean de Beaurain, Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre / par le Ch[evalie]r de Beaurain, 1778 [BnF, collection d'Anville, cote 00766 B]
  20. Carte de Cassini.
  21. Site Cassini.
  22. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  23. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 303b.
  24. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 450.
  25. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 133.
  26. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 480a.
  27. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 694a.
  28. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 25b.
  29. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  30. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  31. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 315.
  32. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59a.
  33. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903
  34. Carte du département de la Manche, L’Illustration économique et financière, 28 août 1926.
  35. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  36. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  37. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  38. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  39. Carte IGN au 1 : 25 000.
  40. 40,0 et 40,1 Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 446.
  41. P.H. Reany & R. M. Wilson, A dictionary of English Surnames, Oxford University Press, Oxford, 3rd ed., 1995, p. 163a.
  42. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 551, § CCCCXXIII.
  43. Léchaudé D’Anisy, Grands Rôles des Échiquiers de Normandie, première partie, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XV, 2e série, 5e volume, Paris, 1845, p. 32b.
  44. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, 2e série, 6e volume (XVI), Paris, 1852, p. 12a.
  45. Ibid., p. 61a.
  46. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 87b.
  47. Ce nom, quelle que soit son origine immédiate, est un ancien nom personnel germanique, issu de la combinaison des éléments fara- « voyage; se déplacer », puis « terrain occupé par une famille en déplacement », d'où « famille »; et de -man « homme ».
  48. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 121a.
  49. Annie Jeanne, « Seconde Guerre mondiale : il y avait des camps de prisonniers juifs et russes dans la Manche », La Presse de la Manche, 4 mai 2017.
  50. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 160.
  51. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  52. Population avant le recensement de 1962.
  53. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  54. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  55. « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 196
  56. http://www.lafertealais.com/contents/fr/d38_georges_hautot.html]

Lien interne

Liens externes