Jean-Baptiste Gallien

De Wikimanche

Jean-Baptiste François Gallien, né à Fermanville le 9 août 1832 [1], est une personnalité militaire de la Manche.

Il est le frère de Jacques Mathias Gallien (1835-1905).

Frères ennemis sans le savoir…

On connaît l’amour de la mer, des belles histoires et de… Fermanville du regretté Paul Ingouf-Knocker. Son récit de deux frères originaires de Fermanville qui se sont battus l’un contre l’autre, sans le savoir, dans le fameux combat entre le Kearsearge  et l’Alabama le 19 juin 1864 au large de Cherbourg rassemble ces trois passions.

Ces deux garçons nés au village du Tôt à Fermanville, Jean-Baptiste et Jacques Mathias au foyer de Jean-François Gabriel Gallien, surnommé le « vieux malin » et douanier à bord d’une des « pataches » du cap Lévi, sont inscrits maritimes et engagés dans la guerre de Crimée en 1854. Leur père, qui a participé au sauvetage de plusieurs matelots lors d’un naufrage, obtient le retour en France de Jean-Baptiste et Mathias.

Revenus à la vie civile, ils reprennent la petite pêche sur Fermanville mais l’appel du large est le plus fort.

Jean-Baptiste, sans doute attiré par les propositions alléchantes faites aux mercenaires, s’engage (en Afrique ou, plus vraisemblablement, à Brest), à bord du bateau nordiste l'USS Kearsearge qui est, depuis le 14 juin 1864, devant Cherbourg.

De son côté, Jacques Mathias, qui n’a plus donné de nouvelles depuis longtemps, s’est engagé, à Lisbonne (Portugal), dans les rangs des Sudistes et est à bord du CSS Alabama du capitaine Semmes.

Comme de nombreux « spectateurs », le père Gallien et la famille suivent le combat et sont soulagés de voir le CSS Alabama couler, ne sachant pas qu’un de leurs fils est à bord. Jacques Mathias est précipité à la mer mais est sauvé, avec son capitaine et une trentaine d’hommes, par le yacht anglais Deerhoud puis, débarqué à Southampthon (Angleterre). Il rejoint le New-Jersey où il se marie et s’installe sur une ferme. C’est là qu’il meurt, non sans avoir écrit à sa famille, le récit de sa vie.

Jean-Baptiste, à qui son père et son jeune frère rendent visite à bord de l'USS Kearsearge périt dans l’Océan Indien quelques années plus tard ayant repris du service dans la Marine de commerce sans jamais avoir su qu’il avait combattu contre son frère…

Notes et références

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562.

Articles connexes